Vous voulez mieux comprendre les impacts de la mondialisation ?


Le développement de l’Inde et de la Chine, les implications sur les secteurs d’activités, les implications pour vous en tant que consommateur mais aussi en tant que salarié, où vous positionnez vous, comment devez vous réagir à votre niveau ?

Le sujet est complexe !


Mais, j’ai découvert un livre : « la terre est plate : une brève histoire du XXIème siècle » extrêmement clair, qui explique parfaitement comment tous les rouages s’entremêlent entre eux.

Ce livre rédigé par un Thomas Friedman (3 prix Pulitzer à son actif) se lit presque comme un roman, c’est vraiment passionnant.

Il vous donne des clefs de lecture très claires de notre socièté pour mieux comprendre le monde dans lequel nous évoluons.

Présentation de l’éditeur : "Le monde est devenu plat. Sans frontières commerciales ni politiques, sous le double effet de la globalisation et de la révolution numérique. Parce qu’il s’est ouvert sous le signe du terrorisme et de la violence, nous pensions le XXIe siècle comme un nouveau siècle de conflits et d’affrontements. Erreur, l’explosion des technologies permet désormais à chacun d’entre nous de se connecter avec le partenaire de son choix pour une aventure commune. Mais attention ! Les vainqueurs de cette accélération de l’histoire ont changé. L’ère de l’Occident triomphant touche peut-être à sa fin. Le centre de gravité du monde s’est déplacé vers les start-up et les entrepreneurs conquérants de l’Asie avec, en première ligne, une Chine et une Inde hyper agressives qui rêvent de nous manger tout crus. Le livre qui a réveillé l’Amérique. Déjà 3 millions d’exemplaires vendus".



Je vous le conseille vivement !



Pour vous donner le ton, je vous donne une petite citation du livre: «Quand les jeunes américains rêvent tous d’être Britney Spears, les jeunes chinois rêvent tous d’être Bill Gates».

Bonne lecture à vous et je suis curieux de connaître votre avis si vous vous décidez à lire ce livre !

5 vues

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters