Une nouvelle "Small Idea" pour Burger King



Lors de la conférence Marketing 2.0, Steven Erich, partenaire chez Crispin nous a expliqué comment des « small ideas » étaient bien plus efficaces que des « big ideas ». Ainsi, selon lui annonceurs et agences cherchent la « BIGGGGGGG IDEA » qui va mettre tout le monde d’accord mais cette idée coute généralement cher, est difficile à faire passer en interne et si elleplante, c’est dommage…parce que le budget de l’année est cramé. Tandis que les « small ideas » permettent : – D’être réactif – D’être présent tout au long de l’année (12 small ideas Vs 1 BIG par exemple) – De faire passer les budgets plus facilement en interne – De prendre moins de risque (si on se trompe, une autre idée arrive juste après)

Bon évidemment ces petits projets pour Crispin sont quand même de jolies réalisation avec des budgets de 50/70 K€ chaque fois je suppose… Voici donc une nouvelle « small idea » pour Burger King que j’ai découvert ce matin chez Olivier. Il s’agit d’un rap, discipline difficile de laquelle ils sortent avec brio, pour mettre en avant un menu à 99 cts (à 49 cts près il auraient pu demander à fifty cents…). L’idée est bonne car ils ciblent des ados et que cette campagne rajeunit clairement le king [du rap] en particulier en mettant en place le partenariat avec Bob l’éponge. Par contre, j’avoue que le délire sur les « culs carrés » n’est pas forcément celui que j’aurais privilégié mais bon après tout, c’est tellement inattendu que ca fait sourire. Après, ce n’est clairement pas leur meilleur projet pour la marque à mon sens mais bon, malgré tout ca fait parler, une fois de plus…et la marque reste présente dans les esprits.

2 vues

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters