Pub UGC : Heineken et maintenant Guinness !


Quand j’ai vu il y a quelques jours les publicités faites par des étudiants autour de la marque de bière Heineken, j’ai trouvé ca drôle et j’ai même hésité à en parler ici. Et voilà que je découvre chez Olivier une nouvelle pub UGC (User Generated Content) autour d’une autre marque de bière à savoir Guinness. De ces 2 exemples, je retiens plusieurs choses : 1. les internautes (certains d’entre eux) sont vraiment capables de faire un travail impeccable qui pourrait laisser à penser qu’ils s’agit de vraies publicités. 2. Les marques ne sont vraiment plus maîtresses de leur message.

J’ai déjà beaucoup parlé de la qualité des internautes mais moins de l’identité numérique pour les marques. En effet, ces dernières ont toujours eu l’impression de maîtriser leur message et pensent encore le faire.

Cependant, une petite requête Google vous montre que : 1. La plupart des résultats résulteront de l’avis d’internautes ou journalistes 2. Des pubs (google ads) ressortiront pour vous renvoyer vers un concurrent/un distributeur – c’est une pratique interdite (sauf accord) mais qui est courante 3. Des marques concurrentes auront intégré le nom de cette marque dans leur Metatag (référencement) et remontront sur Google – pratique également interdite 4. Des sites au nom de la marque remontront sans que le contenu soit celui de la dîte marque -pas très légal non plus mais ici il y a plus de paramètres à prendre en considération

Enfin, des vidéos telles que celles ci remontrons également. Pour un internautes lambda impossible de savoir s’il s’agit d’un message officiel ou pas. Autant cela peut s’avérer très positif (voir exemple de Coca et Mentos) ou parfois moins (Guinness risque de devoir publier un communiqué concernant cette pub extrêmement sexiste).

Il s’agit d’une dimension primordiale que les marques doivent prendre en considération.

2 vues

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters