top of page

Ma rencontre avec Jean Louis Borloo


Quand j’ai reçu un email pour rencontrer Jean Louis Borloo dans le cadre du Grenelle de l’environnement, j’ai forcément été honoré. Cela peut paraître très tarte à la crème, mais j’ai vraiment été épaté de l’ouverture, de la simplicité et de l’authenticité de notre ministre : du franc parler, une vraie compréhension de la problématique : il ne se positionne ni en ayatollah de l’environnement ni en défenseur des pauvres petits industriels qui vont devoir investir et changer leur manière de travailler. Il a la chance d’arriver dans un contexte favorable où l’opinion publique est désormais en attente de messages pro-environnement (il a aussi eu l’honnêteté de le reconnaître) mais on sent une vraie volonté d’avancer, petit à petit… J’ai particulièrement retenu une réponse très pertinente à la question de la baisse du taux de croissance : « Ok, bien sur, mais il est stupide de raisonner avec le taux de croissance d’une société révolue, ce n’est pas comparable et c’est idiot de vouloir comparer, il va falloir inventer une nouvelle société, de nouvelles bases de calcul ». J’ai également été surpris par l’assistance et par la connaissance des blogueurs politiques, l’un d’eux à même appris au ministre que l’Australie avait mis en place une politique d’intégration des immigrés climatiques, ce que Mr Borloo s’est empressé de noter !

De mon coté, je ne suis pas un environnementaliste, par contre, comme cela a été souligné, je pense que tout commence par de petits gestes au quotidien et à ce niveau, je pense avoir été bien élevé : ne pas faire couler l’eau pour rien (lavage de dents…), ne pas laisser les appareils en veille, ne pas laisser des lumières allumées quand cela n’est pas nécessaire, trier un minimum les ordures…

J’aurais pu vous faire une note plus précise sur le Grenelle de l’environnement, l’agenda…mais je pense qu’il y a des personnes qui le font beaucoup mieux que moi, j’ai préféré vous raconter l’expérience humaine. L’environnement est un problème clef qui n’est pas très nouveau mais nous sommes à un tournant dans la mesure ou, enfin, l’opinion publique commence à appuyer dans ce sens, ce qui donne plus de latitude aux gouvernements pour enfin avancer.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page