A quoi pourrait ressembler le moteur de recherche de Facebook ?

Chaque jour ou presque, on se demande ce que sera le prochain mouvement de Facebook mais 2 avancées majeures semblent arriver de manière certaine :

– Un moteur de recherche

– Un téléphone mobile

 D'un coté, Facebook se doit de dépasser son rôle "d'endroit" cool (qui pourrait ne plus l'être à un moment donné) et beaucoup de choses ont été faites dans ce sens (Facebook connect en 1er lieu) et devenir un outil. Le moteur de recherche serait dans ce sens une excellente solution.

Le but de Facebook est également de tirer parti du contenu qu'il possède en proposant aux marques des publicités très affines avec leurs publics et donc en grignotant des parts du gateau publicitaire (pour le moment ils ne représentent qu'une "petite" part Vs Google).

Enfin, Facebook et Google étant en guerre, Facebook est particulièrement mal référencé dans le moteur de recherche que beaucoup utilisent (93% en France).

Un partenariat a été mis en place avec Bing il y a quelques années (fin 2010) afin de permettre des traduction automatiques mais également d'aller dans le sens du moteur de recherche.

La semaine dernière, un petit indice nous a permis de voir que les choses allaient encore bouger :

Désormais dans la barre de recherche, il n'est plus indiqué : "trouvez des personnes" mais "trouvez des personnes, des lieux ou d'autres choses".

Le changement n'est pas plus profond que cela pour le moment, on informe simplement l'internaute qu'il peut déjà se servir de Facebook comme moteur de recherche.

La réalité est que si vous essayez, vous trouverez un peu près tout sauf ce que vous cherchez. A date, Facebook n'est PAS un moteur de recherche pertinent. Si cela n'était pas suffisant, il suffit de comparer les chiffres, Google traite près de 12 milliards de requêtes par mois contre 336 millions pour Facebook (source Comscore)…

Cela dit, plus de 20 ingénieurs chez Facebook travaillent à cette évolution majeure du site menée par un ancien Google (co-fondateur de Google Maps et de Google wave).

Alors comment les choses pourraient évoluer? 

On ne peut ignorer que les recherches sur Google sont déjà personnalisées (sans que vous ne sachiez peut être) et qu'ils ont déjà intégré une dimension sociale, mais il est vrai que Facebook peut aller beaucoup plus loin en vous donnant ce que vos amis ont "aimés", "commentés", "partagés" et autres…

Une manière rapide d'accéder à de l'information qui vous est, à priori, pertinente.

Une sorte de Foursquare mais généralisé à tous les segments et quelque soit l'information que vous allez chercher.

La beauté du modèle (pour Facebook) est que le nombre de "j'aime" va être déterminant ici (comme les liens entrants pour Google typiquement pour remonter en SEO) afin de remonter en référencement "naturel" sur Facebook. 

Autant dire que la bataille du "like" n'en n'est qu'à son début et que nous n'avons encore rien vu….(oui ca fait peur).

Pour les marques, une excellente manière de faire de la publicité hyper affine bien sur.

Pour les internautes, la promesse de trouver rapidement de l'informations "pertinente" pour lui.

Comme l'a expliqué Eli Pariser dans son bouquin "The filtre Bubble", le web nous enferme dans notre bulle et ça ne me fait pas rêver.

Cepedant, on imagine la puissance d'un tel service en mobilité quand vous cherchez une chose et que vous souhaitez avoir une réponse rapide dans votre contexte (lieu, heure…), et la boucle est bouclée.

0 vue

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters