Un momentum parfait pour le savoir faire



Ce n'est pas la première fois que l'on a une crise alimentaire importante (nnfin, cela dit, quand j'étais jeune on mangeait du cheval et j'ai vu de nombreuses de boucheries chevaline mais là n'est pas le débat…).

Pour la première fois, je vois un emballement autour du sujet de la nourriture, de ce qui est bon ou pas.

– La une du Nouvel Obs qui nous explique comment manger correctement

– Une miss Météo de Canal qui donne raison à José Bové alors qu'elle le dit elle même, c'était une blague il y a encore quelques années

– Une explosion des boutiques bio

Même moi je me suis mis à mieux manger et à me voir dans les boutiques bio c'est pour dire.

D'un point de vue marketing, je crois que c'est surtout un excellent moment pour clamer haut et fort sa différence.

Cela fait un moment que des marques essaient de se positionner sur ce creneau, mais rien n'y fait, les consommateurs ont peur mais la crise les dirigent automatiquement vers des arguments prix (de là à dire que le PDG de Titan avait raison dans sa lettre…).

Mais je crois que nous y sommes cette fois. L'enchainement des événements a mis en place un momentum parfait.

Danone  explique déjà dans ses pubs leur partenariat avec le label Bleu Blanc Coeur qui assure des vaches bien nourries. 

De manière plus large, les consommateurs vont chercher des produits dans lesquels ils vont avoir confiance.

Cela a toujours été vrai et l'est d'autant plus pour tout ce qui a attrait aux produits que l'on ingurgite mais, on l'a vu avec la crise de Zara fin 2012, cela peut également valoir dans d'autres secteurs.

Alors bien sur, toutes les marques vont se précipiter sur ce nouveau créneau et bientôt cet argument ne sera plus différenciant.

Mais en pleine période de trouble je ne saurai que trop conseiller aux marques capables de le dire, de le clamer haut et fort le plus vite possible.

Et puis, avec un peu de chance, ça va nous faire du chouette contenu en plus.

3 vues

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters