Quelles marques peuvent communiquer avec les blogueurs ?


A priori on pourrait se dire que les marques les plus à même d’utiliser ces « mini média » seraient plutôt celles de l’univers technologiques ou du web. Ce sont effectivement les 1ere à s’être intéressées au phénomène, mais finalement il y a autant de blogueurs que d’industries, et c’est ca qui est passionnant ! Toutefois, il faut être honnête, le marketing via les blogueurs fonctionnent d’autant mieux qu’il s’agit de B2C (des produits pour les consommateurs finaux) et de nouveautés. Ensuite, nous avons vu des entreprises comme Renault, Bic, Nokia, Sony BMG, Sony, Yahoo, L’atelier des chefs, La Tribune, Opel, Samsung, Mittal, Lancôme, Disney, NRJ mobile …..le spectre est non exhaustif et vraiment large…

Alors quand j’ai reçu l’invitation d’Hermès, ma réaction a été la même que pour les autres blogueurs (d’après ce que j’ai lu) : « c’est intéressant, le luxe s’y intéresse aussi ! » C’est sans doute, l’un des secteurs que l’on attendait le moins en particulier en provenance d’une marque aussi prestigieuse, mais le surchoix et la surexposition publicitaire qui poussent les entreprises à s’intéresser à l’UGC (User Generated Content) touchent de la même facon l’industrie du luxe, au moins pour ses produits à large diffusion (parfum, produits de base…) Ceci est particulièrement vrai quand il s’agit pour Hermès de faire découvrir son nouveau site web autour du parfum pour homme Terre D’Hermès. Ce site est très joli et permet de construire par soi même sa propre publicité Hermès. Ceux qui connaissent l’industrie du luxe apprécieront l’ouverture de cette marque qui permet que l’on joue avec son contenu…je peux vous assurez que c’est une belle avancée ! Ensuite, tout n’est pas parfait bien sur, le site est trop en flash (selon moi), le module de personnalisation n’est pas optimal (on ne peut pas déplacer les éléments montés par exemple) mais j’apprécie l’action.

PS : les filles apprécieront le physique, plutôt avantageux, du mannequin du film

0 vue

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters