Que retenir du lancement de Leap Motion?



Depuis 2012, moment ou le projet a été déposé sur Kickstarter et les premières vidéos révolutionnaires du produit qui nous projetaient pour moins de 100 Euros dans le 21ème siècle (oui je sais que nous y sommes déjà), du temps a passé, des attentes se sont créées par la manière dont le produit a été présenté.

D’ailleurs, quand on ouvre le paquet ils insistent énormément  sur le coté « futuriste », « nouvelle génération » (à noter que les bouts de scotch qui maintiennent le produit dans la boite sont à contre sens de la posture), que ce soit à travers la musique ou simplement dans le choix des mots.

C’est là que le bat blesse, quand vous créez intentionnellement des attentes fortes, le risque de décevoir est nécessairement plus grand.

Et on commence à le voir un peu partout sur les réseaux sociaux, les gens n’arrivent pas à se servir du produit.

Le rêve tombe sur la réalité.

On peut donc lire « utilisé 5 minutes et remis dans sa boite » ou « je pense que ça va finir sur ebay »…

Mon expérience personnelle n’est pas vraiment différente pour être honnête.

Une leçon essentielle: rester humble et laisser le soin aux utilisateurs de dire que c’est génial.

Pourtant Leap Motion a bien fait les choses en proposant son produit à des développeurs en 1er lieu afin de créer un écosystème au produit avant même sa sortie.

On trouve même d’ores et déjà des classements des meilleures applications pour Leap Motion.

C’est sans doute le risque d’une plateforme comme Kickstarter sur laquelle vous êtes obligés d’apporter un discours commercial au « grand public » (Geek élargit) quand Leap Motion aurait dû croître en notoriété au fur et à mesure des usages, des plus Geek jusqu’au grand public.

Durant cette période nécessaire, Leap Motion aurait pu apprendre en marchant plutôt que de faire de la moto à 300km/h le 1er jour de son permis.

Une seconde leçon: Kickstarter est une plateforme géniale mais qui a également ses limites.

Typiquement celle de vous obligez à aller plus vite que prévu en raison de la traction générée. Ce n’est pas la 1ère start-up à souffrir de ce syndrome, on a aussi vu des projets ne pas savoir comment produire suffisamment d’unités (les procédés de manufactures sont extrêmement compliqués) et donc générer de l’insatisfaction avant même le lancement.

A noter que les RP peuvent créer de la traction de la même manière et que ce n’est pas forcément positif.

Le choix de l’équipe d’être vendus chez Best Buy d’ores et déjà est une erreur stratégique profonde par ailleurs.

Globalement: n’essayez pas d’aller trop vite.

Alors Leap Motion est-il gimmick?

Je ne crois pas…je pense que Leap Motion vient d’ouvrir grand la porte d’une toute nouvelle dimension, celle de la commande gestuelle miniaturisée (dans la suite logique de Microsoft)  et je suis assez convaincu que beaucoup d’appareils vont très rapidement intégrer cette technologie.

Désormais c’est aux développeurs de trouver des expériences utilisateurs simples, accessibles, pratiques et utiles.

Lancement raté?

Oui sans doute pour le « grand public » qui a été nécessairement déçu par la réalité du produit mais je pense que nous y reviendrons d’ici très peu de temps.

C’est aussi le risque de vouloir être un early adopter afin de montrer à sa communauté qu’on est sur la vague, on paye parfois les pots cassés…

Il ne faut pas se croire plus geek que ce que l’on est (oui je m’inclus)…Leap Motion n’était pas prêt pour un lancement aussi large.

Un peu de patience donc et Leap Motion et plus généralement le contrôle gestuel miniaturisé sera dans vos usages habituels.

EDIT via Charles :

Pour ceux qui veulent maîtriser l’objet, des personnes ont pris le temps d’expliquer les gestes et, vous trouverez même une application (BetterTouchtool) téléchargeable sur le site et qui permet de paramétrer votre Leap Motion:

2 vues

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters