Mes lectures de vacances !

Bon je ne vais pas faire un retour détaillé de mes vacances ici.

Les intéressés auront le droit à un debrief de vive voix mais globalement c'était top !

Par contre, je vous propose de partager avec vous mes lectures de vacances. J'avoue que je n'ai été déçu par aucun de mes choix. Ils m'ont tous beaucoup plu à leur manière. 4 romans lus pendant ces 15 jours.

Le cavalier Suédois/Léo Pérutz :

Un roman qui m'a pas mal touché car il est écrit sous la forme d'un conte et que cela parle (sans doute) à mon âme d'enfant (Déjà l'enchanteur de Barjavel m'avait fait cet effet), par contre, le style est loin d'être enfantin, je pense qu'on aime ou on déteste les envolées lyriques de l'auteur. Ici moi j'ai adoré autant que l'histoire elle même dont le suspens vous tient en haleine jusqu'à la dernière ligne. En fait je l'ai avalé d'un trait dans l'avion qui m'emmenait au Brésil, c'est pour dire.

Jonathan Livingstone Le Goéland / Richard Bach :

Bon j'ai menti, celui là m'a un peu déçu, ce n'est pas tant qu'il est mauvais mais j'ai tellement adoré illusions dont j'ai eu l'occasion de parler plusieurs fois ici que forcément j'ai trouvé celui là un cran en dessous. En même temps rien d'étonnant et malgré tout la parabole est vraiment intéressante et le sens philosophique du livre aussi : en quelques mots : n'essayez pas forcément de faire comme tout le monde, dépassez vous, amusez vous même si pour cela vous devez, pour un temps, vous sentir à l'écart. Exprimez vous quoi ! En tous cas, c'est le sens que j'ai donné à ces trop maigres 120 pages.

Ligne de faille /Nancy Huston :

Un long roman mais tellement bien écrit, ici encore je ne vous raconte pas l'histoire mais c'est juste une manière formidable de montrer les maux de notre société, sa violence au travers l'histoire de 4 personnes, 4 parents en fait. Un roman que j'ai véritablement adoré, c'est beau, c'est saisissant, bref, lisez le absolument !

La part de l'autre/ Eric Emmanuel Schmitt :

J'ai beaucoup entendu parler de ce bouquin depuis sa sortie et pourtant je ne l'avais jamais lu. Et pourtant un livre qui imagine ce qui se serait passé si Adolf Hitler avait été accepté à l'école des beaux arts en 1908 possède un pitch plutôt intéressant. Et bien détrompez vous, c'est encore mieux que ca. En dehors du fait que ce livre est parfaitement écrit et qu'il nous apprend beaucoup de choses sur l'histoire même d'Hitler, il nous apprend surtout de la nature humaine. Ca fait froid dans le dos mais c'est tellement passionnant. Incroyable aussi le récit de l'auteur sur la manière dont il a écrit ce livre. 1ère fois que je vois (dans ma faible culture littéraire) un auteur s'expliquer sur 30 pages qui sont toutes aussi saisissantes que l'ouvrage lui même. Ici encore, c'est à lire absolument car après tout il y a en chacun de nous un peu du totalitarisme d'Hitler, c'est mieux d'en avoir conscience.

J'espère que ces mini fiches de lecture vous donneront envie d'en découvrir un ou plusieurs, ca faut vraiment le coup !

4 vues

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters