LeWeb, Pierre, le loup & le mobile

L'histoire du marketing mobile et de l'internet mobile me fait penser à la comptine de Pierre et le loup que vous connaissez tous. A force d'appeler au loup pour la blague, le jour où le loup vient vraiment… Ca fait près de 11 ans que je travaille dont 5 ans, au début de ma carrière, au marketing chez des opérateurs de services (Noos/numéricable et Bouygues Telecom) et cela fait 11 ans que j'entends que le marketing mobile et le web mobile va arriver. On lui promet depuis lors un succès sans précédent. Le souci est que chaque année ressemble à la précédente, c'est à dire qu'il ne se passe rien, peu ou proue. Et puis, depuis quelques années, on ne peut plus ignorer que cette fois ca y est, le marketing mobile au travers du web mobile va décoller, modifier à jamais nos usages. Pourtant, à force de crier au loup, beaucoup de professionnels regardent toujours le mobile avec une certaine distance, sans doute y ont ils déjà perdu de l'argent (celui de leur entreprise en tous cas) et de crédibilité au passage. De nouvelles questions se posent !

Opérationnelles : applications ou site mobile, android ou iOS et d'autres plus stratégiques comme de savoir s'il s'agit véritablement d'une expertise spécifique  ou d'un simple prolongement du web (je parle en terme de ressources entre autre). Pour y voir plus clair, plusieurs conférences s'ouvrent sur le sujet dont Leweb en décembre dont la thématique se trouve être le  SO.LO.MO ( pour Social Local Mobile). Entre "buzzword" et tendance de fond, j'opte évidemment pour la seconde même si ces mots rabachés à longueur d'articles sont toujours regrettables.

D'ailleurs, il me semble que c'est de loin le meilleur thème de Leweb depuis que je vais à cette conférence.

Je ne vais pas reproduire ici le line-up et le programme que vous retrouverez ici mais si le sujet vous intéresse (et je ne comprendrais pas que ca ne soit pas le cas si vous bossez dans le marketing), je vous invite à y regarder de plus près.

1 vue

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters