La fin des Disques dur ?

Cette idée n'émane pas de moi en fait mais d'une discussion que j'ai eu avec Tony en janvier de cette année. Cet ami aujourd'hui consultant, ancien directeur marketing d'une société travaillant dans le secteur de la musique m'expliquait pourquoi il ne croyait plus aux disque durs. Je l'écoutais avec attention (la preuve, je n'ai pas oublié) et en regardant le dernier move de Spotify et en écoutant plusieurs choses ca et là, j'en conclus que c'est lui qui a sans doute raison : 1. Votre disque dur chez vous est fragile (perte, vol, virus ou tout simplement vieillesse) 2. Le disque dur a ce coté peu pratique qu'il faut le trimbaler avec soi pour accéder aux données (quand il est externe et pas trop lourd) et on en revient à la fragilité, perte… 3. Il ne peut être lu que par un ordinateur (c'est déjà par mal mais pas suffisant)

Alors si ce n'est pas par disque dur comment allons nous accéder à nos données et pourquoi faire confiance à des services tiers ? Quelque soit vos supports (musique sur spotify, photos sur flickr…), il y a plusieurs raisons : – Des serveurs plus surs (virus, mise à jour du matériel) que chez vous – Des back-up qui vous permettront de récupérer même s'ils ont un souci – Un accès quelque soit l'endroit où vous vous trouvez dans le monde sans avoir à trimballer du matériel inutile – Un accès sur toute les "devices" (ipod, ipad, ordi d'un ami, téléphone mobile, à l'hôtel) partout tout le temps

On en revient à la problématique d'hier et à la protection des données bien évidemment. Autant on se moque un peu que quelqu'un puisse accéder à ses listes de lectures musicales, autant les photos de familles ou de soirée, c'est une autre paire de manche.

Toutes ces problématiques de sécurisation de données vont être toujours un peu plus à l'ordre du jour dans les prochaines années.

Cela dit, si je me projète demain, j'imagine bien commencer à écouter une musique sur spotify chez moi, la mettre en pause, reprendre la lecture sur mon ipod dans le métro, faire pause, et puis reprendre la lecture sur mon ordi de bureau… Cela pourrait aussi fonctionner avec les séries, les films ou tout autre support…

Au final le centre de la problématique ne serait plus vraiment le matériel mais on se recentrerait sur le contenu et l'accès à ce dernier.

A discuter comme toujours !

0 vue

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters