Information : et si on prenait un peu de recul ?

On en parle tout le temps, l'information partout, disponible en temps réel est une obsession sur le petit monde de Twitter et des blogueurs/spécialistes média. Toute la difficulté quand on fait parti d'un milieu, c'est de savoir prendre du recul par rapport à ce dernier. J'essaie de le faire constamment mais j'avoue ne pas toujours y arriver et parfois de regarder par mon oeillère. L'Express sort aujourd'hui, avec iligo, une étude passionnante sur les usages des médias par les français en distinguant des cibles comme, les CSP +(c'est leur cible), les internautes ou encore les jeunes (pour avoir les tendances).

Evidemment je vous recommande vivement de lire l'intégralité de l'étude mais ce que j'en retiens malgré tout : – L'information consitue un lien social et les français en ont majoritairement besoin que ce soit pour se distraire ou pour comprendre le monde. Ainsi 97% des français disent s'informer et y passe en moyenne 2h16/jour (c'est du déclaratif hein, il faut prendre du recul là aussi). – La radio a toujours une place prépondérante mais ce n'est pas le cas chez les moins de 25 ans (cela confirme  donc l'étude Forrester à laquelle je faisais référence ici). – L'information en temps réel est une réalité pour 42% des français qui souhaitent être informés à l'instant t – Si la TV est toujours majoritaire sur le grand public, Internet la rejoint quasiment en temps passé/jour – Chaque média a un rôle bien défini dans la tête des français (TV pour se divertir, Presse mag pour comprendre le monde et Internet pour avoir un esprit plus critique via les discussions avec d'autres – la radio se trouvant au croisement de la presse mag et d'internet) – La "curation" (dans le sens d'un filtre pertinent) semble plébiscitée si elle vient avec du contexte et de l'approfondissement – Les français veulent des points de vue différents, du débat pertinent autour de problématiques dont ils connaissent en partie les tenants et aboutissants – 32% des français s'affirment producteurs de contenus (ce dont je doute fortement), 46% commentateurs, 88% propulseurs, 92% investigateurs, 96% débatteurs – Les grilles de lecture classiques (par CSP) ne sont pas pertinentes pour comprendre "l'activité", seule la proximité avec l'information l'est (verticalité) – Chaque "device" (terminal) a ses heures d'usage précises (internet est en phase avec le travail, Iphone avec les horaires de transports…), ce qui implique que quand on parle sur Internet, on discute avec des personnes en position B2B (supposés l'être en tous cas…)

Etude sur les tendances de consommation des Français par L'Express – Infolab

View more presentations from Express Roularta Services

Alors évidemment la présentation va dans le sens de la presse mag, ce qui semble logique étant donné que l'Express en est à l'origine et en même temps je trouve les insight très intéressants sur la manière dont il faut envisager les usages aujourd'hui. On parlait la semaine dernière de contenus, contexte et curation et pour toutes ces marques qui se veulent créatrices de contenus, cette étude éclaire la manière dont il faut mettre en scène l'information en particulier sur le web.

2 vues

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters