Le marketing doit-il être synonyme de mensonge?


Mai Hua a de multiple casquettes et si elle a commencé dans le marketing, elle est aujourd’hui à travers son blog dans une quête de vérité. Mais comment associer marketing et quête de vérité? Le marketing est un des métiers les plus détesté en France

et un peu partout, souvent synonyme de « bullshit »… C’est une vraie tendance profonde que celle du développement personnel et il est impossible de ne pas se poser la question du nouveau consumérisme. Ou plutôt comment intégrer ces nouveaux consommateurs dans sa réflexion de marketer?


Le marketing, c’est très bien…si c’est bien fait


La schizophrénie des marketers


Cela s’explique car on est dans une période de changement important ou on apprend que beaucoup de choses que l’on a appris sont fausses.

Selon Mai, le marketing va devoir se réformer pour coller avec la société et après tout cela reste le rôle du marketing.

Par exemple pour la beauté, ce n’est plus tant une questions de molécules et de formulation mais d’une idée de la beauté, des tutoriels aussi.

Il n’y a plus « une beauté » que la marque imposerait, on peut avoir mille visages aujourd’hui et les marques doivent suivre cette tendance.

C’est sans doute l’une des plus importantes révolution dans le secteur.

Car ce sont des questions modernes pour des femmes du 21ème siècle.

Cet épisode de podcast est passionnant je trouve même s’il est un peu décousu, il amène énormément d’insight sur cette tendance du développement personnel et surtout sur cette transformation nécessaire du marketing, pas pour plus de digital ou de data mais à l’inverse pour plus d’humains, pour une acceptation de l’évolution de nouvelles vérités, pour de nouvelles histoires à raconter.

Toutes les marques n’arrivent pas à faire cette transition de manière authentiques mais celles qui y arriveront (les petites marques indépendantes montrent l’exemple) domineront le marché demain.

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters