De la relation tripartite entre Google, les agences et les annonceurs


La semaine dernière alors que je cherchais des vidéos, je me rendais compte que de plus en plus étaient co-signées: marque + Google. On ne parle pas de l’agence mais simplement de la manière dont Google rend les choses possibles. Par exemple cette opération récente de Burberry:

Le lancement de Zoo en 2011, l’agence créative interne de Google montre la route qu’ils prennent car ils ont bien compris que sur le chemin de la publicité, il y a l’automatisation (display et search) et les offres un peu plus évoluée. Zoo est présentée comme l’agence des agences donc ils ne prévoient pas de cannibaliser ces dernières et à priori ce sont plus des partenaires que des concurrents mais on sait aussi cette capacité de Google de se passer des intermédiaires parfois. Zoo grossit au fur et à mesure et, à l’instar, d’une agence de pub, empile les cas que vous pouvez retrouver ici. La suprématie de Google sur un nombre de secteurs important est telle qu’il est difficile d’avoir une vision globale de ce que Google représente. Cet article passionnant diffusé sur Newsweek permet de mieux comprendre la logique de Google et sa domination sur l’univers d’internet. Dans le cadre de la relation tripartite Google – agences – annonceurs, il va être intéressant de suivre l’évolution de Zoo dont on entend très peu parlé à l’extérieur finalement.

6 vues

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters