Tedx Paris : résumé des présentations d'une journée exceptionnelle



Le format est unique : 15/20 minutes pour convaincre.

Si vous ne connaissez pas, je ne peux que vous inviter à aller découvrir les vidéos sur le sites web mais attention, j'espère que vous avez un peu de temps devant vous.

Alors évidemment, ce n'est pas simple d'aller à TED parce que c'est aux US mais aussi parce que le ticket d'entrée est de plus de 6 000 Euros et que les places partent très très vite…

Mais TED est venu à nous à Paris grâce à plusieurs personnes incroyables dont Olivier Maurel ou encore Mikiane.

C'est la 3ème année que TedxParis a lieu et la 2ème fois que j'y assiste (en tant que bénévole -j'essaie d'aider comme je peux) et cette année le thème était les futurs singuliers autour de 4 thématiques (les possibles, les hybrides, les alternatifs et les dépassements).

Encore une fois, on rentre dans une bulle et on ressort avec beaucoup d'idées, d'envies…

Voici mes photos et un petit resumé dans l'ordre chronologique.

Etienne Klein sur l'origine de l'univers

Etienne Klien a été le 1er à passer avec un discours assez technique qui se posait la question de savoir si les théories rencontrent la réalité physique ?

En nous expliquant qu'il était nécessaire de faire le lien entre ce que nous apprend la physique et ce que nous vivons au jour le jour, on se rend compte qu'au final, l'univers est un objet physique qui a eu une histoire et continue de la vivre.

Cela a été défini suite à 2 événements : la théorie de la relativité d'Einstein et la théorie de l'expansion de l'univers de Hobble.

L'univers est passé par une singularité initiale ce qui implique qu'il n'y a pas vraiment un début donc pas de Big Bang, en tous cas pas au sens commun du terme.

Il n'y a pas de preuve que le néant à exister et aujourd'hui la science n'est pas capable de comprendre, d'expliquer l'origine de l'univers car cela impliquerait qu'il faudrait savoir définir "le néant" ce qui n'est pas à la portée de l'intelligence humaine…

Bernard Werber – Et maintenant que va t'il se passer ?

La 2ème intervention était celle de Bernard Werber que j'ai personnellement beaucoup attendu pour in fine, être un peu déçu.

Ce n'est pas tant le propos que la profondeur et le discours un peu trop commercial que j'ai regretté.

Son discours était construit autour de la capacité des hommes à se projeter dans le futur (à la différence des animaux) et que cela implique de la peur quasi uniquement.

Toutefois le futur est une grande inconnue et dans ce cadre, il nous a montré de manière assez humoristique des citations de présidents d'entreprises très célèbres qui ont réussi mais qui se sont profondément trompés sur leur propre business.

Selon Bernard Werber, le jeu des échecs est le meilleur moyen de comprendre le futur et donc de rassurer les gens.

En effet, cela implique de réfléchir aux "coups" à venir. Si l'homme peut aller jusqu'à 6 coups d'avance, l'ordinateur peut aller jusque 15.

Tout simplement parce que l'Homme supprime naturellement des coups qui lui semblent potentiellement stupide.

La supériorité de l'ordinateur se fait dans l'objectivité que l'homme ne peut pas reproduire.

Ainsi il a présenté son principe d'Arbre des possibles et l'expérience qu'il a fait sur son site en demandant initialement à 1 000 personnes d'expliquer comment ils imaginaient le futur sans se limiter.

Désormais son site a 2 millions de visiteurs et 60 000 scénario dont 6000 qui sont crédibles (j'ai regretté qu'ils aient fait une sélection humaine puisqu'il disait juste avant qu'il ne fallait justement pas en faire…).  A nous d'inventer le futur désormais !

Jean François Noubel – De la monnaie régalienne à la monnaie libre

Au travers de l'expérience de la paille ( respirer avec), Jean Francois Nouvel nous a prouvé que la respiration devient un exercice pénible qui demande toute notre concentration qui pourrait amener à, pourquoi pas, voler les pailles des voisins, de vendre des pailles…

C'est la situation que vivent la plupart des gens avec l'argent – il manque partout à tout le monde.

Il est concentré et fini par faire défaut mais il ne peut se concentrer entre seulement 2 mains car autrement le système est mort.

Mais il existe aussi des monnaies complémentaires comme les monnaies sociales : au Japon par exemple, en aidant des personnes âgées, je gagne des crédits pour que mon grand père puissent être aidé à son tour dans son quartier.

Il existe aussi des monnaies affectées (monnaies locales, carbones et d'autres….).

Selon lui, on voit un passage vers les monnaies libres & citoyennes qui vont créer une révolution dans notre société aussi importantes que la parole ou l'écriture.

La vraie humiliation n'est pas tant de ne pas avoir accès mais de ne pas pouvoir donner et ainsi, selon lui toujours, le monde de demain ne sera pas le fruit de nos créations mais le fruits de nos réactions.

J'ai trouvé le concept de monnaies alternatives vraiment intéressant et je n'y avais jamais vraiment pensé (en dehors des monnaies virtuelles que l'on voit apparaître sur SecondLife Facebook et autres…). 

Jean Louis Servan Schreber – L'ère de la vitesse est révolue

Il y a peu de temps (mémoire d'homme), une nouvelle à Paris arrivait 10 jours après à Marseille et ainsi de suite…

En reprenant l'évolution technologique, JL Servan Schreber nous a expliqué que finalement seuls 175 ans séparaient le 1er chemin de fer et le crash du concorde.

Selon lui, cela a marqué la fin de la volonté d'aller plus vite, tout du moins physiquement.  

Les voitures vont même plus lentement désormais et on lutte contre la vitesse d'ailleurs (législation).

Au final il nous a amené à nous demander si le stade ultime de la vitesse n'était pas l'immobilité.

En effet,  cette dernière nous permet de suivre en temps réel pour suivre tout ce qui se passe, Twitter en est le parfait exemple.

Désormais on vit les choses en temps réel au point ou nous n'avons plus le temps de réfléchir non plus.

Il s'agit donc apprendre à rythmer au risque d'accumuler un trop de tout.

Une intervention qui m'a beaucoup parlé car le temps est un sujet qui me touche particulièrement.

Rafi  Haladjian sur l'internet des objets

Grandir au milieu d'une guerre civile a appris à Rafi Haladjian à vivre au milieu de l'incertitude.

En effet, celui ci a vécu au Liban au coeur des événements qui ont malheureusement secoué le pays. $

Selon lui, c'est ainsi qu'il a décidé de faire de l'innovation de rupture.

Ainsi avec l'avénement du minitel, Rafi Haladjian a compris qu'on pouvait connecter des choses autre qu'un téléphone à un réseau.

Les appareils ont évolué. Le téléphone vous donne l'heure et remplace le clocher.

Alors quelle est l'avenir de la communication digitale ? Est-ce que les réseaux sont réservés aux ordinateurs  ?

Après tout n'importe quoi peut être connecté à Internet. Il a ainsi commencé avec les lapins (Nabaztag) puis de nombreux objets sont devenus communicants.

Les plantes (demande à boire), les pierres tombales (envoi automatiquement une bio), les colliers de chiens (précise ce que le chien a fait)…

Les possibilités sont grandes et ne demandent qu'à être explorées

Un speech intelligent et passionnant pour moi qui sans être un geek, m'intéresse à toutes les nouvelles technologies !

Jacky Dupety – le futur de l'agriculture est dans ses racines

Jacky Dupety est le 1er agriculteur que je vois sur la scène de Tedx Paris mais il a surtout beaucoup travaillé sur les innovations pour finalement se rendre compte qu'à force de technologie, l'agriculture perd le sens commun de la vie.

Pour lui, il est donc nécessaire de retourner au fonctionnement de la foret qui est l'avenir de l'agriculture.

La forêt est un écosystème qui vit tout seul sans intervention humaine et qui devrait rester  le modèle pour tout agriculteur.

Ainsi, en repartant de la base de la foret et en transformant le sol en sol forestier, il a réussi  à avoir une productivité supérieure à celles connues et tout cela sans eau, sans engrais et sur seulement 3 cm d'épaisseur….

Sans doute l'avenir de l'agriculture !

Un speech passionnant pour moi qui ne connaît rien à l'agriculture.

Sylvain Ordureau sur l'imagerie medicale

Quand un ingénieur intéressé par les nano technologies s'intéresse au corps humain, il passe par l'imagerie médicale.

C'est donc le parcours de Sylvain Ordureau qui ne s'était pas particulièrement destiné aux métiers du médical.

La problématique de l'imagerie médicale est bien entendue qu'avec les avancées technologiques les fichiers que les machines ont générés étaient de plus en plus lourds.

Ils ont donc analysés comment les jeux vidéos faisaient pour suivre eux l'évolution des technologies et être de plus en plus en connexion web directe.

La solution : la mise en place des calculs déportés.

En s'inspirant des solutions mises en place pour les jeux vidéos, ils ont réussi à mettre en place des machines très performantes permettant aujourd'hui aux étudiants de s'entrainer et de recommencer sur des corps virtuels basés sur des corps réels mais également de faire des examens approfondis sans ouvrir.

Un speech intéressant mais qui ne m'a pas bluffé pour le coup.

Catherine Vidal – Le cerveau a t'il un sexe ?

Il y a depuis des années des préconçus sur la différence intellectuelles entre les hommes et les femmes et d'ailleurs, les moteurs de recherches comme Google ne font que mettre en avant ces poncifs.

Beaucoup d'analystes se sont basés sur la différence de poids du cerveau puisqu'en effet, 150g différencient le cerveau des femmes à celui des hommes .

Catherine Vidal nous a bien sur démontré à quel point cette explication était idiote. 

Il n'y a évidemment pas de rapport avec le poids entre le poids de cerveau et l'intelligence.

De la même manière, le principe selon lequel les femmes ont des facilités à faire plusieurs choses en même temps n'est pas valide.

En vrai, il n'y a aucune différence valide entre les sexes en ce qui concerne l'intelligence.

Ce qui est était particulièrement intéressant dans le speech de Catherine Vidal se situait à la fin dans la manière dont elle a démontré que finalement les différences sont surtout apprises, liées aux stéreotypes. 

C'est l'éducation qui fait la différence au final mais qui implique certaines "spécialisations" car elle nous a démontré que le cerveau fait grossir les zones nécessaires au moment t ou il en a besoin mais les réduit ensuite si elles ne sont plus utilisées…

Nous avons tous des cerveaux différents mais cela est indépendant du sexe.

Un speech drôle et intéressant ! J'adhère !

Elisabeth Laville – le développement durable

Le développement durable dans les entreprises a eu du mal à s'imposer mais désormais que c'est fait, on se rend compte que ça ne fonctionne pas.

En effet, nous avons tellement augmenté nos besoins en ressources naturelles que ces actions ne compensent pas suffisamment…

L'approche actuelle du développement durable est surtout de limiter l'impact de ce que l'on fait tout en considérant les crises potentielles.

"Ils se développent durablement"…

Ainsi, il faudrait presque mieux développer des voitures propres dans des usines polluantes que l'inverse.

Au final selon Elisabeth Laville, il faut forcément changer l'offre… voire créer une rupture en s'appuyant sur 3 piliers :

– Se focaliser sur la manière de changer l'offre (Ex Philips qui s'est engagé que 30% de son CA proviendra d'économie verte)

– Se mettre en rupture du marché et montrer la marche à suivre (Toyota et la voiture hybride en est un parfait exemple)

– réinventer sa stratégie pour que le développement durable y soit au centre. 

Selon elle encore, ce choix n'en ai pas vraiment un et les entreprises devront y venir un jour ou l'autre. 

J'ai trouvé son discours intéressant mais un peu trop teinté "d'ayatollah", principe que je n'aime pas trop (je préfère de loin la modération) et un peu trop commercial.

Nicole Turbé Suetens – Le télétravail

Aujourd'hui les franciliens perdent en moyenne 2h/jour dans les transports. Cela ne profite évidemment à personne…

Le télétravail n'est pas une vraie solution radicale, il faut le faire à temps partiel car on ne saurait se couper des vraies relations qui se créent dans un bureau.

Selon elle, ce qui tue le travail, c'est la production sans âme et sans raison ce qui est particulièrement vrai en France.

Ce qui implique la prise de psychotrope, de l'absence…pour lesquels la France semble être championne toute catégorie.

Selon elle, tout le monde a beaucoup à gagner au télétravail et si on considère qu'une passe 1h30 par jour dans les transports, c'est 15 jours perdus par an, des gens plus frais et moins ennervé pour travailler, sans parler de la pollution "économisée"….

Des entreprises comme Orange, Microsoft ou Logica s'y sont déjà mises mais il est clair que les entreprises vont devoir s'y mettre.

Ainsi, chez Alcatel le télétravail a amélioré la qualité et permit d'économiser des centaines de kilos de CO2

Son discours était vraiment intéressant et je fini par me convertir à ce système qui m'est possible dans mon entreprise même si pas officiellement mis en place.

Pierre Rabhi -  Y'a t'il une vie avant la mort ?

Pierre Rabhi nous a présenté comment il était passé de l'Algérie à la France pour arriver ouvrier spécialisé alors qu'il était philosophe.

Il a donc souffert du système installé en France mais a pu en profiter pour l'analyser.

Au final, il s'est rendu compte que la vie était aliénante car elle nous enfermait dans des boites de début à la fin….

il suffit de se prendre par la main, de se libérer pour vivre mieux.

En nous rappelant les bases d'une vie simple et saine, il a essayé de montrer la voie à la fin de l'accumulation, à la fin d'une course sans vraiment de ligne d'arrivée si ce n'est la mort.

Une retranscription courte d'un discours qui a eu une standing ovation car il n'est pas si simple de le retranscrire. Un speech très touchant à tout point de vue mais en particulier parce que l'homme s'est livré tel qu'il était.

Etienne Parizot – La 4eme dimension

Nous sommes ensuite revenu à un physicien qui nous a expliqué en quoi consistait la 4ème dimension (sans psychotrope).

Le monde est en 3 dimensions spatiales mais la dimension temporelle est également nécessaire pour comprendre l'espace des choses.

Le GPS en est le parfait exemple car il précise aussi le moment ou vous vous trouver et celui auquel vous allez arriver !

En prenant l'exemple des muons, il nous a montré comment on peut basculer dans l'espace temps.

Cela n'est évidemment pas possible pour l'être humain car le besoin en énergie est tel (60 ans d'une centrale nucléaire tournant à plein régime pour un petit mouvement) que cela ne peut pas vraiment testé en dehors de corps minuscules.

J'ai rencontré Etienne bien en amont de son speech dans la journée et nous avions un peu parlé. J'ai donc eu l'occasion de connaître l'homme. Son discours m'a donc particulièrement intéressé même s'il était un peu technique à suivre par moment.

Eric Brun Sanglard : comment un décorateur d'intérieur aveugle peut vous sauver la vie

Suite à une maladie, Eric est devenu aveugle. 

Il a donc fallu qu'il se retrouve chez lui en utilisant d'autres sens, d'autant plus qu'il était au milieu de la construction de sa propre maison.

Ainsi, il a commencé à se fier à la chaleur des matériaux, le son et comment il rebondit sur les surfaces et enfin l'odeur des matériaux.

Il  a donc découvert le monde de manière totalement différente qui l'ont amené au métier de décorateur d'intérieur.

Il utilise beaucoup la force des couleurs et les énergies pour designer.

Une très belle leçon de vie d'une personne qui a fait d'une maladie un atout et qui a réussi a réinventer le métier d'architecte d'intérieur sur les mêmes principes que le feng shui.

Il conseille de fermer les yeux pour mieux voir de temps en temps et aujourd'hui il se dit avoir la chance d'être devenu aveugle.

Un speech très fort qui nous invite à nous détacher à l'aspect visuel des choses qui a pris le pas sur la majorité de nos jugements (et je ne parle pas que d'architecture, je pense que lui non plus).

Francine Leca – "La réalité économique, ca m'a fait chier" – Le mécénat de la chirurgie cardiaque

Ce dernier speech a commencé avec un fait : 8 personnes sur 1000 naissent avec un problème de coeur et pour 3 d'entre elles il faut se faire opérer d'urgence.

Ca paraît rien mais c'est énorme quand on connait le nombre de naissance dans le monde chaque minute.

De manière intéressante, Francine Leca, 1ère chirurgien cardiaque en France, nous a décrit comment être malade du coeur vous désinscrit du circuit social en particulier pour les enfants : pas de cours d'école, pas de blagues entre amis, pas de courses folles….au final, on ne peut rien faire comme les autres.

Elle a beaucoup insisté sur le fait que finalement la chirurgie cardiaque n'est que du pur artisanat en nous rassurant sur le fait qu'en France nous avons, heureusement, beaucoup d'artisans très qualifiés qui ont tout le matériel nécessaire pour les accompagner. 

Justement sur ce dernier point, il semble bien évident que si tout cela est bien organisé en occident, c'est beaucoup moins le cas dans d'autres pays car ils n'ont pas l'argent nécessaire.

Elle s'est retrouvé dans une situation personnelle qui l'a mise devant la réalité économique des hôpitaux et très clairement cela l'a dégouté.

Elle a donc décidé de faire du mécénat en s'appuyant sur un membre de sa famille pour collecter des fonds et aller sauver des vies dans des pays n'ayant pas les ressources nécessaires.

A date, c'est 1 600 enfants qu'elle a ainsi sauvé d'une mort certaine.

Sans doute l'un des plus beaux speech, très parlant, très touchant. Les mauvaises langues diront qu'elles n'est pas la seule à aller sauver des vies (et dieu sait qu'en France nous avons des mauvaises langues) mais l'idée est de se regarder dans son miroir et de se poser la question : " et moi qu'est ce que je fais ?". Une idée simple pour changer le monde….

5 vues

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters