Wave 6 met en lumière l'enthousiasme limité des français pour les pages de fans.

C'est donc la 6ème vague Une étude réalisée dans 62 pays et 41 000 personnes interrogées sans doute l'étude la plus large et la plus ancienne sur le web social. Elle est toujours particulièrement intéressante à lire mais également à prendre avec des pincettes car la base est sur-représentée en occident et se concentre sur des personnes qui se sont connectées les 7 derniers jours, mais si vous savez cela, vous pouvez lire sereinement.

Ce que je retiens de l'étude : – Un marché qui arrive à maturité dans beaucoup de pays, la croissance faiblit mais par contre bien intégré car les internautes y passent de plus en plus de temps et partagent énormément (cependant les gens se posent la question de la confidentialité de ces informations mais ne savent pas s'en passer ce qui entraine un nouveau paradigme de la vie privée plutôt qu'une chute de l'usage). A noter des fortes disparités tout de même entre les pays, les allemands sont les moins partageurs tandis que pour les Brésiliens ou les Coréens du sud, il n'y a aucun souci. – L'instant messaging est toujours en forte croissance (on y pense pas assez). – Le microblogging (twitter donc) croît toujours mais on note un net décrochage entre la France (12,2% des internautes) et le reste du monde (42,9% en moyenne). A noter que ce chiffre me paraît vraiment énorme. – Les sites de marques continuent de décroitre, d'autant plus sur les jeunes (ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut plus en faire mais peut être de les penser différemment et surtout de revoir les investissements mis sur le digital (pour beaucoup de marques, le site représente la quasi totalité de cet investissement). – Pour la majorité des gens, les réseaux sociaux permettent de tout faire en mieux et plus efficacement – Des vraies différences dans les motivations à être sur les médias sociaux (les français sont plutôt là pour le réseau et le fun, les anglo-saxons quasi exclusivement pour le fun tandis que les asiatique y sont pour leur accomplissement personnel). – En moyenne les personnes sondées ont 2,6 appareils par foyer pour se connecter au web. – Il y a une différence dans les usages entre les smartphones (pratique et immédiat) Vs les tablettes qui sont plus utilisés pour le divertissement et l'apprentissage (contenus). – L'usage des pages de fans génère un enthousiasme limité en France (26% des personnes interrogées déclarent avoir une relation avec une marque) alors que de manière plus globale, c'est 52%

Cependant, ce qui est le plus intéressant dans cette étude, c'est qu'elle couvre 19 secteurs d'activité et explique pour chacun d'eux les motivations des internautes et leurs attentes, leur mode de fonctionnement…Evidemment cette partie est payante, cependant, dans l'étude diffusée gratuitement, vous retrouverez un certain nombre d'insights intéressants. Un certain nombre d'entres eux semblent évident à leur lecture mais ils confirment surtout qu'une stratégie ne peu pas être copiée collée, d'autant moins quand il s'agit de 2 secteurs différents. Cela pourrait être contre -productif. Je vous laisse prendre connaissance de l'étude :

Wave 6 the business of social – um paris

View more presentations from UM_Paris

0 vue

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters