Votre stratégie social media doit-elle être menée par une seule agence ?

La semaine dernière j'ai twitté un article de Clickz dont le titre était "Pepsi, Microsoft say no one social agency mets all needs" (en français : Pepsi et Microsoft affirment qu'aucune agence ne peut répondre à l'ensemble des besoins en médias sociaux) et j'ai eu quelques retours de Cédric , Bertrand et d'autres. J'ai considéré que le sujet valait la peine d'être débattu avec un article plus qu'un simple tweet parce que si le sujet n'est pas nouveau (pour d'autres disciplines) il reste intéressant à explorer pour ce qui concerne les médias sociaux, secteur dans lequel les professionnels restent des débutants. Comme je l'ai souligné dans un article précédent, toutes les agences (pub, RP, digitales, spécialisées…) arrivent sur le sujet du digital et des médias sociaux mais avec un prisme (et donc des avantages…et des inconvénients) qui sont les leurs. Comme me l'a fait remarqué le directeur du digital de Louis Vuitton avec qui j'ai eu le plaisir de faire une interview la semaine dernière (diffusion cette semaine), aucune agence n'arrive à avoir de manière précise la maîtrise globale de la chaîne. Pour les marques débutantes, cela n'est pas un problème mais aux Etats-Unis ou quelques entreprises commencent à avoir un certain recul et de l'expérience, les demandes sont de plus en plus sophistiquées et ne peuvent être positivement atteintes par une seule et même agence. C'est ce qu'expriment l'article de Clikz et les annonceurs qui s'y expriment. Résultat les annonceurs divisent en fonction de leurs objectifs et de la capacité spécifique de chacune des agences.

Même si il est évidemment plus simple de n'avoir qu'une seule agence, je crois comme le soulignait Cédric et Bertrand qu'il est d'ores et déjà difficile de concevoir et d'executer tout en étant capable d'avoir un recul objectif sur l'un ou l'autre. Evidemment chaque agence peut apporter l'ensemble de l'expertise et pour la majorité des marques en France, il s'agit de considérer l'importance des médias sociaux et de faire les premiers pas. Dans ce cadre, aucun souci je pense mais dès lors qu'il s'agit d'aller plus loin alors nous verrons bientôt des spécialisations. Cela rejoint également, la note dans laquelle je soulignais que les community Manager allaient bientôt devoir être spécialisés par thématique afin d'être véritablement efficaces.

0 vue

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters