Statisticien créatif : un métier d'avenir



Le digital est un métier compliqué (voire complexe) qui demande beaucoup de connaissances différentes, je le vois d'ores et déjà dans mon agence, Nurun, dans laquelle il existe de nombreuses directions différentes : contenus, création, concept, planning stratégique, analytics, media (buying media, SEO, SEF) et social media, achitecture de l'information, informatique, développement, intégration..

Toutefois, une agence efficace doit savoir mêler les connaissances pour ses clients. C'est d'ailleurs, ce que font généralement mal les agences de pubs dans lesquelles les "créa" sont tout puissants et ne laissent pas vraiment de place au reste. Toutefois, il faut être honnête, chaque agence à un prisme particulier et personne ne mêle de manière intelligente tout ce petit monde pour le moment. Malgré tout, des mixités commencent d'ores et déjà à voir le jour : – planning, créatif, social media – contenu, social media, SEO, architecture de l'information -… Ce qui est clair c'est que faire travailler des créatifs avec des statisticiens, c'est, à priori, le dernier truc auquel on pense. Sans doute est-ce pour des questions de préjugés (créatif = cool, statisticien = pas cool). Toutefois, il est évident que les annonceurs ont de plus en plus besoin de chiffres, d'expliquer la démarche et même si l'on dit qu'il faut prendre des risques, qu'il faut essayer, beaucoup d'entres eux n'ont pas trop envie d'en prendre… Il semble évident que ces 2 métiers sont complémentaires ne vont pas tarder à se croiser car ils permettront  : 1. De travailler de manière intelligente, et de manière complémentaire au planning, les créations (terminologie, axe créatif) 2. De déterminer les canaux les plus efficaces 3. D'optimiser la campagne en temps réel

Dans un premier temps, il serait donc intelligent de faire discuter ces personnes qui généralement s'ignorent totalement et demain sans doute de créer des postes qui peuvent sembler hybrides aujourd'hui.

Dans la même veine, on parle de plus en plus de "data journalism", particulièrement en ce moment avec Wikileak d'ailleurs.

3 vues

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters