top of page

Pourquoi Malabar a raison de ne pas s'intéresser aux avis sur Facebook



Pour ceux qui sont actifs sur twitter, vous n'avez pas pu manquer la débacle autour du changement de personnage sur les packaging de Malabar. La page Facebook est devenu un espace de plaintes continues, tantôt constructives, tantôt pas… Un groupe s'est créé pour la restauration de monsieur Malabar. Bref, une forme de tollé général qui pourrait facilement nous renvoyer au cas Tropicana ou Gap. On pourrait, comme un des commentateurs sur le mur Facebook, crier au manque d'écoute, au besoin de co-construire avec les internautes et blablabla… Problème ! Toutes les personnes qui critiquent la décision de Malabar ne consomment plus de Malabar…leur avis n'a donc strictement aucune importance pour la marque même si je comprends tout à fait le coté nostalgique des commentateurs. On pourrait se dire : "oui mais quand même, ce sont les parents qui achètent les bonbons…" mais en fait, même pas…les enfants sont prescripteurs pour les bonbons. Je pense par contre que Malabar s'est concentré sur leur cible primaire : les enfants ! Une telle décision n'est pas facile à prendre mais la marque à un grand besoin de se moderniser. Je me faisais la même réflexion il y a quelques mois quand on m'a donné des malabars et que j'ai réalisé qu'ils n'avaient pas fait évoluer le goût du coup alors que j'ai la sensation que les enfants aiment les choses plus acidulée désormais et avec un goût qui dure un peu plus longtemps qu'1 minute (si si souvenez vous). Bref, beaucoup de bruit pour rien, si ce n'est pour montrer l'attachement à la marque et l'importance de cette dernière dans les générations adultes.

L'histoire nous dira ensuite, si cela est un coup de communication pour créer du bruit autour de la marque, ce que je n'exclu évidemment pas non plus.

4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page