Pourquoi l'organisation des entreprises doit nécessairement évoluer ?


Serge Soudoplatoff – Les vraies ruptures d'Internet envoyé par les_ernest. – Vidéos des dernières découvertes technologiques.

Quand je dois faire une conférence et que l'on m'annonce que je ne vais avoir que 15 minutes, je me dis quasi systématiquement que je n'ai pas les qualités nécessaires pour faire passer un message aussi rapidement. Les gens brillants, eux, y arrivent (TED nous le prouve chaque fois) et cette intervention découvert chez Cecil, de Serge Soudoplatoff est passionnante à plusieurs égards. Déjà elle nous permet de prendre un peu de hauteur sur Internet alors que nous tournons beaucoup TROP en circuit fermé… Il y a évidemment plusieurs choses à retenir de ce speech mais j'aime beaucoup l'idée qu'il aborde à la fin de sa démonstration sur la nécessaire évolution de l'organisation des entreprises. En effet, ce dernier explique comment Internet a permis aux gens de recréer la place du marché du dimanche (image à laquelle je fais régulièrement référence également) à un niveau beaucoup plus large évidemment puisque 1/4 de la population mondiale est reliée. Par conséquent, les gens vivent en communautés dans lesquelles il n'y a pas vraiment de chef (même s'il existe des leader d'opinion) tandis que les entreprises sont encore organisées en silos…les 2 modèles ont forcément du mal à coexister.

Comme le souligne Serge Soudoplatoff, les clients sont en réseaux, ils innovent entre eux, trouvent de nouvelles solutions, peuvent entrer de mille manières dans des entreprises de plus en plus poreuses et par ailleurs un salarié quand il rentre chez lui est ouvert à ces communautés et voit forcément son entreprise de l'extérieur, chose inédite. Selon lui, ce modèle n'est pas soutenable et j'aurais évidemment (sinon je n'aurais pas mis cette vidéo) tendance à aller dans le même sens que lui ! Même si les entreprises ont toujours eu l'impression de mettre le client au centre, elle ne s'y sont intéressés que par le biais de statistiques (importantes mais pas suffisantes) et sont restés centrées sur elle mêmes.

La donne a changé et peut être rentrons nous effectivement dans la civilisation de l'interaction (à l'inverse de ce que peuvent penser les détracteurs d'internet qui pensent que ce dernier cassent les liens), et ce n'est surtout pas la fin du marketing mais son début, en fait, c'est plutôt la mort de la communication bête et méchante qui implique que celui qui a le plus d'argent gagne à la fin…nous rentrons dans une période ou le métier de marketer et de communicants prend tout son sens et devient d'autant plus intéressant.

Si cela implique d'intégrer les médias sociaux dans la stratégie, la conséquence, plus lourde est aussi de repenser l'organisation de son entreprise. Ainsi, on a parlé de la création d'un poste de responsable des clients qui soit rattaché à la direction générale en amont du marketing, du service clients, des RH…. Je pense que Cédric pourrait nous décrire cela particulièrement bien puisque c'est justement le sens du cabinet de conseil qu'il vient de cocréer et auquel le souhaite pleine réussite.

3 vues

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters