Mieux comprendre le digital en Amérique latine

Je vous l'ai dis la semaine dernière, je m'intéresse de plus en plus aux marchés des BRIC. Pas de doute si ces marchés sont identifiés comme prioritaires pour toute entreprises internationales.

Ces dernières doivent nécessairement s'intéresser à l'intégration du digital dans ces pays et à la relation qu'ils entretiennent avec leurs amis mais également avec les marques.

Si aujourd'hui ce ne sont que 47% des citadins Brésiliens et 38% des mexicains qui sont connectés (69% en France pour mémoire), le temps passé sur Internet surpasse tout autre média, TV incluse et cela concerne les personnes riches mais pas seulement puisqu'on apprend dans l'étude que la classe moyenne s'engage également de manière forte dès qu'ils arrivent à avoir accès.

D'ailleurs Forrester prévoit une pénétration d'internet de l'ordre de 57% pour le Brésil et de 48% pour le Mexique d'ici 2016.

Internet est souvent synonyme de web social (mais pas toujours) et effectivement en amérique latine le web social est omniprésent avec 90% des internautes qui y prennent part. Facebook domine évidemment (quoiqu'au Brésil, il vient tout juste de dépasser Orkut, réseau social qui avait été développé par Google).

Le divertissement est clef dans les usages locaux, 86% des citadins au Brésil par exemple regardent des vidéos et plus de 2/3 écoutent de la musique en ligne.

A noter car c'est important dans la compréhension des marchés, qu'ils ne font pas que consommer, ils sont également "créateurs" de contenus bien plus qu'en France par exemple.

Par contre, l'ecommerce est encore à ses débuts, ils utilisent Internet pour chercher de l'information mais ne sont pas encore très à l'aise pour acheter (ils s'intéressent plus qu'en France aux avis conso). Toutefois la taille des marchés implique des chiffres grandiloquent. 

Il est à noter qu'ils ont une vision de leur vie privée très relative comparée à la France par exemple et partagent beaucoup plus de choses online que nous sans trop se poser de question.

Enfin il est indispensable de comprendre que dans ces pays le mobile est vraiment une clef indispensable d'entrée. La pénétration du marché est de 58% au Brésil et de 50 % au Mexique mais d'ici 2016 on s'attend à une pénétration respective de 78% et de 62%. Un moyen simple et écononique d'être connecté.

Le mobile est aussi une tendance de fond en amérique latine qui sert à beaucoup plus qu'à téléphoner pour toute une génération. C'est évidemment un moyen de se connecter à Internet mais également d'écouter de la musique, de jouer et de se connecter avec les marques.

Il semble assez évidemment pour les marques présentent sur place que le digital est un véritable accélérateur sur une partie intéressante de la population, surtout qu'ils n'ont pas d'aversion à se connecter avec les marques.

Encore faut il les prendre de la bonne manière, la gamification ou la mise en relation semblent être 2 des clefs…

3 vues

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters