Ma lecture de "Les braises" de Sandor Marai

Ca faisait longtemps que je n'avais pas fait une note "lecture"…hum au moins 3 semaines… Il n'y en aura pas toutes les semaines mais voilà un nouveau roman que l'on ma conseillé. Je ne lacherais pas le nom de ma conseillère, twittereuse bien connue, blogueuse aussi mais disons que quand elle me conseille un roman, je ne regarde même pas de quoi il s'agit, j'achète tout simplement et je lis. En même temps si j'avais du me fier au titre ou à la couverture, j'aurais pu m'enfuir. Pour vous donner un peu plus d'infos, Sandor Marai est l'un des plus grand auteur de la littérature hongroise (longtemps interdit dans son pays – en fait il a été admis 1 an après sa mort). Le pitch : L'amitié peut-elle revenir après des dizaines d'années ? Henri et Conrad s'aimaient depuis l'enfance, jusqu'à ce que la passion pour une même femme les sépare. Pendant que l'un méditait sa vengeance en silence, l'autre a purgé sa pénitence à l'autre bout du monde. Aujourd'hui, ils se retrouvent. Dans la salle de leur dernière rencontre, Henri a consciencieusement veillé à ce que les détails rappellent le dîner funeste qui précéda leur séparation. Ils vont s'affronter, vieillards préservés de la déchéance par l'attente de ce face-à-face. Mais que cherchent-ils, maintenant qu'ils n'ont plus rien à perdre ? Implacable, Sándor Márai nous livre un dialogue sobre et bouleversant. On y découvre à l'état brut la blessure muette laissée par les amours impossibles, l'incommunicabilité et le temps perdu.

Ce livre vraiment particulier tourne autour de l'amitié, de la vieillesse, nous ramène à ce que nous sommes vraiment donc nous oblige à l'humilité ! C'est admirablement bien écrit, ca vous transporte, ca vous questionne en quelques 200 petites pages. Merci ma conseillère qui se reconnaîtra sans difficulté si elle passe par là

2 vues

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters