Les vrais fausses publicités seraient t'elles une bonne manière de communiquer sans s'enga


De plus en plus, on voit apparaître des publicités au positionnement très marquées sans pouvoir dire si elles sont vraies ou fausses. Il est vrai qu'avec les moyens qu'offrent aujourd'hui l'informatique et le web 2.0, il est très aisé pour chacun de créer et publier de fausses publicités (plus compliqué quand c'est en vidéo mais bon). Cette année nous avons pu entre autre voir les cas d'Heineken, de Guinness et dernièrement de Légo. Très souvent les marques nous répondent que ce sont en fait des fakes et qu'ils ne sont pour rien dans cette communication. Cependant, de manière plutôt incompréhensible, en général, elles n'interdisent pas et ne font rien pour contrer ou pour arrêter la publication de ces "fausses publicités". Autant, Guinness avait bien demandé aux plateformes vidéos de supprimer toutes les vidéos qui ne correspondaient pas à l'image que la marque souhaitait donner, dans le cas d'Heineken tout n'est pas aussi clair… La marque affirme que ces vidéos ont été faites par des étudiants et non par eux, ce qui est vrai, cependant l'agence qui a aidé les étudiants à concevoir ces publicités est celle d'Heineken, idem pour la maison de production et surtout, la marque n'a rien fait pour interdire ces publicités (procédure très simple pourtant) qui se baladent toujours sur les plateformes de partage vidéos… De là à dire que ces publicités qui ont créé un véritable buzz permettent à la marque de surfer sur une image plus jeune sans vraiment l'assumer, il n'y a pas loin… La question s'est également posée dans le cas de Lego et bien que celles-çi semblent véritablement fausses, un certain doute plane… Finalement, il est très possible pour une marque de sortir une vraie fausse publicité afin de créer du viral et des RP puis de la dénigrer… Comment vérifier que la marque est de bonne foi ? Je suis curieux de voir si ce genre de pratique vont se développer à l'avenir et serait ravi qu'une marque se fasse épingler…

3 vues

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters