Les hommes et la beauté : l’Oréal professionnel s’y penche


<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611985 1107304683 0 0 159 0;} @font-face {font-family:Calibri; panose-1:2 15 5 2 2 2 4 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:swiss; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611985 1073750139 0 0 159 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-priority:1; mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin-top:0cm; margin-right:0cm; margin-bottom:10.0pt; margin-left:0cm; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; mso-bidi-font-size:10.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; mso-bidi-font-size:10.0pt; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} .MsoPapDefault {mso-style-type:export-only; margin-bottom:10.0pt;} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} -->


D’ailleurs, cette petite soirée, parfaitement organisée, m’a replongée 2 ans en arrière lorsque je travaillais pour Goldwell (l’une des plus grosses maison de produits capillaire professionnels au monde).

Bref, je vous parle d’abord de ce que je pense du lancement, d’un point de vue marketing et ensuite je parle de la soirée (sérieux puis cool en somme).

Coté marketing donc. Les coiffeurs représentent un énorme marché avec 60 000 salons de coiffure, ces artisans sont bien plus nombreux que les boulangeries en France, il ne faut donc pas en minimiser l’importance pour un groupe comme L’Oréal.

Par ailleurs, la beauté des hommes est un marché en plein expansion (quoique un peu lent à la détente finalement), il était assez logique que la partie professionnelle (destinée aux coiffeurs et produits de revente chez les coiffeurs) s’y intéressent. D’ailleurs, ils arrivent très tard sur le marché car presque toutes les marques concurrentes sont présentes sur le segment depuis un petit moment (Tigi, Wella, Goldwell et autres…).

En même temps, il est vrai que les hommes sont moins prêts à passer du temps en salon de coiffure (univers encore très féminisé sauf parfois dans le marais) et à dépenser 10 € dans un shampooing ou encore 15 € dans un gel (sans vouloir faire l’apologie des produits professionnels, ce ne sont pas les mêmes ingrédients et sincèrement ca fait la différence).

Par contre, ils ont lancé un système de coloration très rapide capable de recouvrir les cheveux blancs pour les hommes mal à l’aise avec leur nouvelle chevelure poivre et sel.

Aucun risque pour les cheveux et le cuir chevelu puisque pas d’ammoniaque (on est plus près d’un ton sur ton avec un recouvrement maximum de 50 % de cheveux blancs), une couleur faite en 5 minutes top chrono (idéal pour des hommes qui n’ont pas envie d’y passer la journée) , une couleur qui dure 5 semaines et qui donne un effet très naturel (le ton sur ton évite les effets racines et autres).

C’est bien sur le produit qui m’a le plus intéressé car les hommes ont toujours du mal à passer à la couleur (quand on sait qu’environ 70% des femmes ont les cheveux colorés en France on se demande pourquoi). J’aimerais bien voir si ce produit très spécifique va réussir à faire évoluer le marché.

Coté communication (oui je fais toujours le distinguo désolé), je trouve intéressant qu’une marque destinée aux professionnels s’intéresse au web et au consommateur final. En effet, la sensibilisation du grand public pour ce type de produits est clef car pour convaincre les coiffeurs de reprendre encore une nouvelle gamme de produits car il est primordial qu’il y ai une demande consommateurs à la base.

Cela peut également aider les coiffeurs (qui sont de très mauvais commerciaux) à vendre leurs produits de revente (ils ont vraiment du mal en France alors que dans d’autres pays comme la Suède, la revente représente près de 50% du CA).

Bon maintenant ma note est trop longue…ca me laisse peu de place pour parler de la soirée mais clairement c’était très bien organisée (mes photos sont ici).

Presque tout le monde s’est prêté au jeu et s’est fait couper les cheveux. Cyril et Eric étant les plus grosses modifications !

0 vue

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters