Les français ne se connectent pas [peu] avec les marques !


Wave est une étude mise en place depuis quelques années sur le web social au niveau international (53 pays pour cette dernière vague) et c'est sur cette dernière que je vais baser cet article. L'analyse est depuis la toute première vague hyper pertinente et les chiffres essentiels pour tout communicants qui s'intéressent à ces questions. Comme d'habitude, il y a juste un biais dans les graph donnés puisqu'ils sont faits sur les "active internet users" c'est à dire les gens qui utilisent internet tous les jours.

Cette étude est très riche et permet d'obtenir des éléments tels que : – La chute des visites de sites corporate qui depuis 2 ans est inéluctable (et ce n'est pas parce que les mêmes marques vont sur les médias sociaux comme je l'ai lu plusieurs fois mais simplement parce qu'il ne trouvent généralement aucune utilité sur ces sites…réfléchissez à vos propres usages) – La santé est le sujet qui intéresse le plus les gens viennent ensuite les films et la musique..

– Et beaucoup d'autres insights…

Mais comme je l'indique dans le titre, ce qui est intéressant, c'est de voir que parmi les 53 pays interrogés, les internautes français sont en avant dernière position quand on leur pose la question de se connecter avec une marque….

Je trouve ce constat intéressant et implique la question du "pourquoi ?"… Est-ce dû aux français eux même qui ne veulent pas se connecter avec les marques (et dans ce cas "vive la TV") où plutôt à la manière dont les marques sont présentes qui ne donnent pas envie… Ma maigre expérience m'a prouvé que les français plus que beaucoup d'autres sont très ouverts aux marques, des études comme celle de Forrester montrent par ailleurs que les français sont très fidèles et prêts à payer plus cher pour les marques qu'ils aiment… je pencherais donc plus pour dire que la problématique se situe sur la manière d'être présent sur les médias sociaux.

Il est alors intéressant de regarder les raisons pour lesquelles les internautes rejoignent des marques :

Il ressort qu'en Europe (même s'il faut faire attention car l'Europe est loin d'être uniforme quand on parle de web social), il s'agit d'apprendre en priorité, puis d'avoir des informations en avant première et de s'amuser (un discours moins corporate).

En France, je pense que les habitudes ont la peau dure et que les marques sont encore réticentes dans leur appréhension des médias sociaux.

Certaines se battent sur le nombre de fans, d'autres ne comprennent pas que c'est la constance qui fait la différence (et non chacun des post sur Facebook qui doit être validé 20 fois), d'autres encore s'essaient au discours de marques…bref nous n'y sommes pas et c'est bien l'élément central qu'il faut retenir de cette présentation selon moi. Néanmoins et pour finir sur une touche positive je pense que la compréhension des problématiques s'est beaucoup accélérée ces derniers mois.

Wave 5 the socialisation of brands – report

View more presentations from Thorsten Linz.

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters