Le sex appeal plus fort que le viral !



J’en parlais au lendemain des résultats mais effectivement Suzan Boyle n’a finalement pas gagné la nouvelle star locale (Britain’s got talent).

Qu’est ce que l’on peut retirer de tout cela au final ? Ce qui a bien fonctionné avec Suzan Boyle, c’est le coté contre intuitif, c’est à dire qu’on ne s’attend pas à ce que ce petit bout de bonne femme dont on se moque facilement, chante bien. On est surpris et on en parle, forcément…cela donne un effet viral sans précédent (plus de 100 millions de vues) et tout le monde (ou presque) a aujourd’hui entendu parler d’elle. On se projette, on se dit que c’est possible pour nous aussi, finalement elle nous redonne confiance en nous quelque part. Et puis vient la finale, mais ce n’est pas elle qui l’emporte mais un groupe de danse. Surprise ? Pas tellement finalement car Suzan comme beaucoup de ces personnages « buzziques » montent à une vitesse fulgurante mais disparaissent tout aussi rapidement, telle une étoile filante…Et puis, on a envie de rêver malgré tout et si une fille à moitié stable psychologiquement nous a surpris, elle ne nous entraine pas pour autant plus loin… Alors voilà, on retourne à une forme de normalité…

4 vues

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters