Le rapport Contagious sur les communautés vient de sortir !

Depuis plusieurs années, je suis avec beaucoup d'attention les rapports de Contagious qui se font rares mais sont d'une exceptionnelle qualité chaque fois. Le nouveau rapport parle de communauté et par conséquent j'ai eu envie de le découvrir et vous donner envie d'en faire autant (à noter qu'il est payant mais que cela vaut vraiment le coup). A l'heure ou Procter and Gamble a mis en place un partenariat avec Facebook, on peut se dire qu'il faut plus qu'un tour d'horizon pour bien comprendre toutes les implications que cela peut avoir. Et justement, Contagious va au fond de sujets pointus en abordant la construction de communautés internationales, l'imposante montée du temps réél et ses implications en terme de marketing, le R.O.I (évidemment) des communautés, les éléments auxquels ils faut penser… Quelques éléments intéressants : – Devenir de fan d'une marque sur Facebook ne demande qu'un clic, rien de bien engageant en vérité et nous sommes bien loin des enthousiastes actifs…entre les 2 un monde qu'il faut conquérir au travers d'un engagement de la marque… C'est sans doute pour cette raison d'ailleurs que les personnes qui s'intéressent de près aux médias sociaux dénigrent (un peu) le nombre de fans comme Kpi essentiel. Selon Ed Moran, directeur de l'innovation produit chez deloitte, "les entreprises continuent d'augmenter leur investissements dans les communautés online mais sous estime totalement le potentiel qu'elles peuvent leur apporter. Les médias sociaux et les communautés joueront un rôle central dans la manière dont les entreprises vont interagir avec leurs salariés, clients, partenaires, pour finalement redéfinir complètement ce que doit être une entreprise".

Bref, comme d'habitude chaque ligne de ce rapport est intéressante et je ne vais pas les reproduire une à une ici mais je vous invite à regarder cet extrait qui vous donnera peut être envie d'aller plus loin :

Contagious – Communities report extracts


View more presentations from Gregory Pouy.

D'ailleurs Nathan de We Are Social qui a écrit dans le rapport l'article concernant la gestion des communautés internationales a eu la permission de mettre en ligne son article que voici (en partie):

Just about wherever you are in the world, you can order a Coke. The most ubiquitous of brands has steadily built a truly global fan base for more than 120 years.The difference between Coca-Cola’s introduction in 1886 and today is that now those fans are talking about the brand online too.By now, anyone involved in marketing knows that there is value in engaging with these people. A brand community often includes the most devoted fans: core customers who are the most engaged, most loyal and very likely to infect others with their obsession.These people often have an encyclopaedic knowledge of a product – even the whole category – and their ideas can contribute to the evolution and innovation of products or simply be a way to test new features, flavours or functionality. The most active community members may even help each other out with advice and support, building trust within the community. When these kinds of communities cross borders, they can act as a 24/7 global helpdesk.

La suite de l'article chez We are Social ….

0 vue

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters