Le Facebook-Commerce : mythe ou réalité ?


Les avis vont bon train sur le F-Commerce dont on parle de plus en plus depuis quelques mois. Certains comme Forrester prédisent que le marché sera de 15 milliards en 2015 tandis que d'autres études disent que cela ne décollera jamais… De son coté Facebook n'est pas très clair non plus, entre un Mark qui constate que le F-Commerce sera "the next big thing" et Julien Cordoniou fraîchement arrivé chez Facebook France qui explique que le but de Facebook est de distribuer du trafic tout en conseillant les e-commerçant d'investir Facebook pour renvoyer du trafic sur leur boutique qui permettra une expérience de social shopping riche grâce à Facebook connect. Que penser de tout cela au final ? Je suis assez d'accord pour dire que le commerce sur Facebook est potentiellement une expérience un peu moins riche que sur un site commerce utilisant pleinement des fonctions sociales (par contre sans comparaison meilleure avec un site commerce classique). Et pourtant, je ne suis pas forcément d'accord avec Julien, comme je l'expliquais dans un précédent post, Facebook ne redistribue pas de trafic, c'est un endroit ou l'on reste. Et d'ailleurs, les gens ont envie de rester sur Facebook et c'est l'une des raisons pour lesquelles je pense que le commerce sur Facebook a effectivement un avenir ensoleillé. En fait, le F-Commerce amène plusieurs avantages à mon sens : – Une expérience simple : une boutique sur Facebook devra l'être forcément et sera donc rapide à appréhender pour un internaute – Une expérience intégrée : j'ai déjà parlé de cette partie – Une expérience personnalisée et partageable facilement : la boutique se personnalisera en fonction du profil de la personne qui visitera (oui une boutique commerce connectée à Facebook aussi)

En fait, ce qu'apporte Facebook au commerce, c'est simplement d'enlever des frictions potentielles dû au fait de devoir aller sur un site alors qu'on est déjà sur Facebook, de comprendre la navigation d'un nouveau site quand on connaît déjà comment Facebook fonctionne…

Par ailleurs, pour les entreprises, c'est une solution à moindre coût, cela est donc intéressant pour tous les profils d'entreprises : – Les TPE/PME : la majorité des entreprises en France qui ne peuvent se payer le luxe d'un site commerce tout en voulant gagner de l'argent sur le web – Les Grandes entreprises : pour elles une application de F-Commerce reste tout à fait abordable et permet de s'assurer de maximiser les ventes tout en offrant une excellente expérience à ses clients (sans forcément avoir besoin de modifier son site commerce – on peut aussi le voir comme un test de social shopping, plus facile à faire valider qu'une modification en profondeur du site).

En attendant, plusieurs start-up se sont créées sur le domaine dont Boosket en France. Qu'on le veuille ou non, ce marché semble intéresser plusieurs investisseurs puisque Boosket vient de se faire racheter par 24h00 et que l'application américaine Payvment vient de lever $1 million.

C'est aussi pour cela que Nurun a lancé son application capable de servir les besoins des TPE comme des grandes entreprises avec des possibilités de personnalisation complète.

A noter que si vous voulez en savoir plus sur le commerce sur Facebook, cette présentation est vraiment complète :

The F-Commerce FAQ

View more presentations from Paul Marsden

3 vues

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters