La publicité de la sécurité routière : déroutant



La semaine dernière en voyant aux informations le nouveau spot TV de la sécurité routière, je me suis dit qu’il fallait que je fasse une note sur le sujet.

Problème : récupérer la dite publicité, mais Olivier l’a trouvée pour moi, donc j’en profite 😉

Cette publicité fait beaucoup parler d’elle, pas tant pour le message qu’elle fait passer in fine mais plus sur le vieux débat : faut-il choquer ou pas quand il s’agit de sécurité routière ?

On nous parle très souvent de l’expérience anglaise avec des publicités toujours plus violentes les unes que les autres, cependant tous les marketers le savent : on ne peut pas transposer aussi facilement un concept, tout simplement parce que les français ne sont pas des anglais, c’est idiot à dire mais c’est la réalité. En étant caricatural, en GB, quand il n’y a pas de règle, les anglais font n’importe quoi, quand il y en a une, ils la respectent à la lettre (voir les files de bus, c’est déconcertant pour un français :-). En France, qu’il y ait ou non une règle, les français font n’importe quoi, sauf s’il y a amende. Pas de débat politique ici, c’est simplement une triste réalité…

D’ailleurs, depuis la multiplication des radars, on remarque une baisse notable des accidents (mortels) de la route. Dans ce contexte, dans quelle mesure la publicité joue t’elle un rôle ? Et qu’est ce qui est le plus efficace en France : To shock or not to schock, that is the question ?

Je n’ai pas la réponse, mais ce qui m’interpelle le plus dans tout cela, c’est que le service de communication de la sécurité routière ne semble pas l’avoir non plus… Ainsi, on passe d’une publicité super soft (« Qui est Sam ce soir ? Sam c’est celui qui ne boit pas ») destinée aux jeunes, à cette publicité super trash pour limiter la vitesse sur les routes nationales (pour rappel 90 km/h). Les études dont doivent disposer les services de com devraient pouvoir les aider pourtant, alors est ce qu’ils ont noté une évolution dans la mentalité française où allons nous voir prochainement une pub soft ressortir ?

Quand j’entends que JP Pernault, plutôt que d’être neutre, se mêle au débat en donnant son avis quand il présente la pub, je crois que la décision n’est pas prête d’être tranchée. Tout cela n’est pas très clair pour moi dans tous cas…

0 vue

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters