top of page

La France, pays de l’écrit ?


Depuis de nombreuses années, la matière phare en France est les mathématiques ! Ce n’est un secret pour personne, tout est fait pour qu’ils réussissent mieux que les autres. Au lycée, la voie S est la voie royale qui ouvrent toutes les portes : Math Sup, meilleures prépa HEC, meilleures facs… Plus tard, il en va de même, dans les grandes écoles de commerces (Parisiennes) il vaut mieux avoir fait une prépa voie S. Puis encore plus tard, ceux que l’on retrouve à la tête des entreprises sont souvent des ingénieurs (chez Bytel, au marketing, il n’y a pas un boss qui ne sorte pas d’une école d’ingénieur, logique ?). Autant dire que ceux qui faisaient une voie eco (comme moi) étaient encore acceptables mais que dire de ceux qui choisissaient une voie littéraire ? Ils n’avaient rien compris à la manière dont tournait le monde ou quoi ? Et puis, le monde s’aplatit, les ingénieurs sont (et seront) de plus en plus recrutés à l’étranger (Inde, Chine…), et en parallèle, la culture de l’écrit remonte :

  1. Les livres se vendent comme des petits pains (beaucoup plus qu’avant)

  2. Les écrivains sont parfois portés au rang de superstar (Levy, BHL, Beighbeider…)

  3. Internet prend de plus en plus de force et sur ce média il faut savoir écrire

Sur ce dernier point, à travers les blogs, on remarque que la France est un pays où on aime écrire (s’exposer aussi mais c’est un autre débat) et cette qualité d’aligner les mots pour en faire de jolies phrases devient de plus en plus recherchée et permet désormais de se démarquer. Et si la France (re)devenait un pays de l’écrit ?

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page