La cité de la réussite – "tout réinventer" : entretien avec Joel de Rosnay

J'ai honte mais il faut être honnête, je ne connaissais pas bien la cité de la réussite jusqu'à rencontrer Joël de Rosnay cette semaine. Mais peut être que vous même vous ne connaissez pas Joel de Rosnay ! Pas de souci dans ce cas, histoire que vous compreniez de qui je parle, voici un extrait de sa bio : Biologiste français, d'abord spécialiste des origines du vivant et des nouvelles technologies, il est devenu spécialiste de systémique et en futurologie. Docteur ès sciences, il effectua trois ans de recherche et d'enseignement (biochimie et informatique) au Massachusetts Institute of Technology (MIT). Ancien directeur des applications de la recherche à l'Institut Pasteur, puis directeur de la prospective et de l'évaluation de la Cité des sciences et de l'industrie de La Villette. À partir des années 1980, il publie plusieurs ouvrages de vulgarisation et de prospective. Il fonde une société de conseil dont il est actuellement président (Biotics International) tout en restant conseiller du président de la Cité des sciences et de l'industrie de la Villette. Il a créé AgoraVox en mai 2005 avec son associé Carlo Revelli. Joël de Rosnay est également un pionnier du surf en France, sport qu'il pratique régulièrement. Dans sa jeunesse, il a même eu l'occasion d'enseigner le surf à l'actrice Catherine Deneuve. Il est d'ailleurs l'un des premier à avoir parlé d'internet (sans utilisé ce terme).

Bref, le monsieur est plus que respectable et je vous invite à lire ses ouvrages ! Nous étions donc là autour d'un petit déjeuner pour discuter avec lui. Des discussions passionnantes  autour de divers sujets. Laurent a fait un rapport assez détaillé d'ailleurs !

De mon coté, je lui ai demandé ce qu'il pensait du "tout partager" et du "tout connecter", s'il n'y allait pas y avoir un retour en arrière avec un rejet des réseaux sociaux et de tous les services web de manière générale : Pour lui, on y est déjà, il y a sur-information, trop d’emails, trop d’articles à lire. Une overdose de surbranché. Il faut se débrancher, militer pour un « éloge de la lenteur ».

JDR annonce que « L’éternité est dans la densité de l’instant ». – Les réseaux sociaux ne vont pas disparaitre, on est dans une logique de la complémentarité (et … et… plutôt que ou…ou…) – à propos de la société de la connaissance. On est encore dans une société de l’hyper matériel : on recherche toujours plus d’objets, plus d’argent, plus de bonus. Dans la théorie des jeux, une grande différence entre l’énergie et l’information. Si je donne un bidon d’essence, je le perds; si je donne une information, je ne la perds pas. La création : la chose la plus importante. L’apât du gain est remplacé par la notoriété et la compétence : pour donner du sens à votre vie, être un « bon blogueur », on est désormais rémunéré par une forme de gain en réputation. Mais les hommes ne veulent-ils pas en fait changer ?

En France, et dans les pays latins : nous sommes dans des systèmes pyramidaux – se greffe progressivement une montée en puissance démocratique, et maintenant grâce aux réseaux sociaux, on sent monter une nouvelle pression démocratique. Petit à petit, cela aboutit à être un contre pouvoir, et dans certains cas influencent les hommes politiques. – un élitisme qui se méfie d’une montée participative – sur Agoravox : il y a la presse officielle, et nous. Comme l’a montré Le Monde, c’est la presse qui reste encore la référence pour les gens; D'ailleurs, faut-il tout réinventer ? C'est le thème de cette année à la cité de la réussite qui a lieu ce WE ! Je vous invite plus que vivement à venir écouter ce que la France possède de mieux en intellectuels qui vont nous parler de sujets passionnants !

clairement je vais passer mon dimanche là bas ! Cela m'a fait un bien fou de sortir de mon quotidien, Joel de Rosnay a su réveiller en moi ma curiosité intellectuelle naturelle, qu'est ce que ca fait du bien  !

J'aurais sans doute l'opportunité de vous parler de ce que j'aurais entendu !

3 vues

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters