L’âge moyen de Facebook est de 41 ans…


Il y a encore beaucoup de marketers et encore plus de patrons de marques qui semblent penser que Facebook est un réseau pour les jeunes… Non seulement ce n’est pas le cas puisque l’âge moyen de Facebook est de 41 ans (souce: Forrester) mais surtout les jeunes ont plus ou moins quitté ce réseau depuis bien longtemps pour d’autres qui leurs semblent plus modernes et plus en connexion avec leurs usages. Pour mémoire, une cartographie de l’ensemble des réseaux sociaux disponibles en 2015 nous rapelle que même s’ils existent des champions dans chaque catégorie, l’audience est pour le moins fractionnée sur le digital.


Mais il ne s’agit pas que de statistiques ou de nombre de réseaux sociaux disponibles bien sur, il y a derrière cela une réalité des usages. D’abord des réseaux qui sont exclusivement mobiles comme Snapchat ou Instagram mais aussi des réseaux qui permettent d’avoir des pseudo et où ils ne sont pas connectés avec leur famille entière. Famille qui n’hésite pas à faire la police ou leur mettre la honte au moindre commentaire. Sans compter que Facebook est un espace sur lequel on perd beaucoup de temps et sur lequel l’algorithme (edgerank) decide de ce que vous allez voir. Quand on s’intéresse aux cibles des plus jeunes et leur usage du web social, il est toujours intéressant de lire ce type d’article qui permet d’avoir un point de vue différent sur la question.

Cela ne veut surtout pas dire que Facebook est mort comme semble l’annoncer le rédacteur du dît article mais que Facebook s’est transformé. De l’endroit cool ou tout le monde voulait être, Facebook est devenu un sorte d’annuaire amélioré ou le wikipedia du tout venant. Il faut y mettre les étapes importantes de sa vie et Facebook leur donne une forme d’importance. Ainsi, il fait office d’annonce officielle quand par exemple vous publiez une relation avec quelqu’un, c’est engageant, ce sont les pré-fiançailles en quelques sortes. Idem pour la naissance d’un enfant ect… Ainsi, il est important d’y faire ressortir le meilleur de soi. Les générations X et Y  (non les Y ne sont plus « jeunes ») utiliseront aussi Facebook comme une sorte de blog, un espace pour partager leur trouvailles. Cela donne à Facebook et donc aux annonceurs une base de données intéressante à travailler en publicité ciblée mais pas un espace pour toucher les millennials et encore moins les plus jeunes. Ne me parlez plus des « fans » et des « communautés de marque » sur Facebook mais j’aurais l’occasion d’y revenir. Encore une fois, cela n’annonce pas la mort de Facebook puisque c’est le seul réseau social à toucher un public aussi large et que par ailleurs, il possède Instagram et What’s app, tellement prisés des plus jeunes. Pour terminer cette note et histoire de remettre les pendules à l’heure, l’institut L2 nous rappelle qu’Instagram est utilisé par seulement 4% des français…Cela pourrait faire réfléchir certain Social Media Manager qui pensent Instagram comme un réseau grand public utilisé par la majorité. C’est l’exageration d’un coté comme de l’autre qui parfois génère de l’incompréhension entre agences et annonceurs.

7 vues

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters