J'ai été étonné par David Nolande !







Autant le dire tout de suite, je n’aime pas les séries (n’est-ce pas Eric aka « la d… ») et à fortiori les séries françaises où bien souvent la qualité vidéo, le son, le jeu d’acteur, le scénario…ne sont pas aux rendez-vous, loin de là !

Alors quand on m’a proposé d’aller voir en avant première la nouvelle série « David Nolande », je me suis dis que je n’irais pas.

Et puis, j’ai vu qu’ils avaient reçu les prix du meilleur réalisateur, de la meilleure série en prime time et de la meilleure contribution artistique pour la photo et les effets spéciaux au dernier festival de la fiction à Saint Tropez !

Ca m’a interpellé et je me suis donc rendu à la projection !


Bien m’en a pris, car j’ai vraiment été bluffé parce que, comme dans un film (les conditions de diffusion proche d’un cinéma aidant), j’ai été pris dans l’histoire, l’image est belle, le suspens tient au corps, bref, vous ne vous ennuyez pas 1 seule seconde durant les 50 minutes que durent chaque épisode !

Je n’ai jamais ressenti ca pour une série, même américaine, même 24h ou Desperate (oui je sais, mais je vous l’ai dit en préambule : je n’aime pas les séries…).


Pourtant, l’histoire n’a rien d’exceptionnelle à mon sens, mais je vous fait le pitch : un mec (Frédéric Diefenthal) tue accidentellement une cartomancienne et un sort lui est jeté : il fera des rêves prémonitoires de la mort de personnes. Il devra les sauver s’il ne veut pas que ses proches meurent à leurs tours.

Mais c’est tout simplement la manière dont l’ensemble est construit (plan, son, jeu d’acteurs…) qui fonctionne très très bien. Une première en France qui, je l’espère, sera suivie.







Les 2 premiers épisodes seront diffusés le mercredi 6 décembre et je vous invite donc à allumer votre TV sur France 2 !

2 vues

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters