Interview exclusive de Serial Buzzer


SerialBuzzer est l’entité qui représente les activistes qui collent cette tête de jeune étudiant partout. J’ai rencontré l’un des initiateurs du projet.

Voic donc le quand, pourquoi comment, du plus gros buzz de tous les temps : vous allez commencer à comprendre pourquoi cette tête est collée sur tous vos murs !

Vous êtes prêt ? On y va !!!

Serialbuzzer :

Tout d’abord merci pour l’intérêt que vous nous portez, je suis serialbuzzer le porte-parole et diffuseur officiel de l’image en France et je vais tenter de répondre à vos questions de manière concise:

Greg: Qui êtes vous ? Serialbuzzer : nous sommes un groupe d’activistes qui nous battons pour la PROMOTION: la promotion de la culture, du décalage, de l’impolitiquement correct, de l’innocence perdue et des « choses d’esprit » en général: cela passe par de la promotion amusante, artistique ou publicitaire mais toujours décalée, du vrai buzz, de l’entertainment au sens premier du terme.

Greg : Qui est sur la photo ? Serialbuzzer : sur la photo ou plutôt l’image, se trouve la mascotte de notre concept, qui est aussi notre icône, notre label. C’est une image qui nous représente mais pas forcément physiquement: personne d’existant n’est semblable « à la photo » comme vous dites même s’il y a une base photographique. Evidemment nous avons été récupérés plus d’une fois…et de nombreuses fausses rumeurs circulent mais cela fait partie du jeu car on ne peut pas tout contrôler.

Cependant, Nous en sommes même parfois responsables, volontairement ou non. Le buzz se construit aussi grâce à la rumeur, grâce aux gens qui sont au centre:merci à eux.

Greg : Depuis combien de temps faites vous cela ? Serialbuzzer : Cela fait maintenant 8 ans que nous affichons et collons, par alternance, un peu partout en Europe et aux U.S.A. On a pu nous voir en France il y a quelques années, nous sommes de retour en force avec une série d’événement dont LA PIECE qui sort ces jours-ci à Paris et conjointement un event est en cours à New-York.

Greg : Comment l’idée vous est venue ? Serialbuzzer : C’est un trip de haut-vol  qui s’est vite transformé en « concept  global » avec l’arrivée d’Irma T, une sociologue écossaise dont l’aide nous fut précieuse. Très vite le taux de sympathie du personnage nous  a donné envie d’accélérer les choses et d’être présents dans le maximum de médias possibles: nous avons réalisé de très nombreux happenings et  « media insertions » (encarts pub, presse, télévision etc….) un peu partout.

Greg : En réaction à quoi ? Serialbuzzer : En réaction à la sclérose ambiante et au manque d’esprit évident dans la culture, l’art, la communication, les médias etc…Sans avoir la prétention de révolutionner les choses, nous avons chacun dans notre domaine l’envie de « changer les choses »: personnellement, j’ai envie de redonner, à mon petit niveau, ses lettres de noblesse au mot « buzz », terme galvaudé par son association avec des campagnes houleuse comme « le rentring » qui n’est autre que de la pub à gros budget tournée façon user.Je crois comme Chris Anderson du WIRED à un vrai « user king »…il ne faut pas prendre les gens pour des cons.

Quand aux autres activistes et initiateurs du buzz, ils se dévoileront le moment venu dans l’Art, le Cinéma, la Télévision, etc…Nous sommes aujourd’hui 26 eu Europe et aus U.S.A. Il y a une véritable organisation: c’est grâce à cela que nous avons pu diffuser plus de  250 000 images en 8 ans, et ce, sans véritables moyens.

Greg: Quels sont les objectifs et quels sont les résultats ? Serialbuzzer : Il est trop tôt pour en parler, chaque activiste à son point de vue: on se retrouve autour de la PROMOTION décalée chacun dans son domaine.

Chacun d’entre nous se dévoilera petit à petit (…..) Pour l’instant cela passe par distraire les gens, les amuser, les agacer et surtout  les faire réagir en adhérant ou pas (même si au final cela ne change pas grand chose) : leur faire prendre conscience de leur rôle de mouton dans une société asceptisée (….) comme disait Raymond Savignac que je vénère « cela ne sert à rien de servir de la soupe à des vieux nanards qu’on voit trainer un peu partout, pour qu’une idée soit neuve, il faut interpeller, surprendre » .

Greg : Quels sont les résultats ? Serialbuzzer : Nous sommes au tout début d’une grand œuvre, il est trop tôt pour parler de résultat. Nous avons déjà prouvé qu’on savait crée du gros buzz; c’est un point de départ.

Greg : Les projets à venir Serialbuzzer : Vous continuerez à nous voir en force, par intermittence, dans différents pays associés à différents événements. À côté de cela nous continuons chacun, nos activités respectives avec quatre mots d’ordre: efficacité et esprit, créativité et autodérision. Je remercie sincèrement Serialbuzzer de s’être prêté aux jeu de l’interview.

0 vue

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters