Facebook et ses "premières" dérives…

Ceux qui souhaitent mettre en avant Facebook ne cessent de nous le rappeler, si Facebook était un pays, il serait le 3ème plus grand avec 400 millions de membres… Mais comment imaginer que sur un pays si large il ne puisse y avoir des abus ? Facebook rassemble et les gens en profitent jusqu'à en devenir schizophrènes puisque ils ont peur et ne cessent pourtant de partager, moi le premier. Je fais cette note suite à un ménage que j'ai fait en classant mes "amis" en 5 catégories, chose qui devenait de plus en plus nécessaire étant donné mon nombre de contacts sur ce réseau social. Et puis cela m'a amené à quelques réflexions.

Facebook : la machine à spam Même si on peut désactiver un certain nombre d'alertes mail depuis Facebook il faut bien remarquer que Facebook génère beaucoup trop d'email et en particulier dû aux pages de marques… (c'est aussi ce qui a fait le succès de Facebook – voir qu'il s'y passe toujours quelque chose mais parfois…). Dans mon inbox, un peu plus de 250 propositions "d'aimer" des pages xy…on en parle tellement partout que les pages poussent dans tous les sens et par conséquent nous sommes sur-sollicités de propositions comme d'autres médias pouvaient le faire auparavant.Même si "aimer" est peut être moins impliquant qu'être "fan", on "n'aime" pas toute les marques non plus… Quand on parle de gestion de vie privée sur Facebook et comme le disait Cédric, on devrait pouvoir choisir qui a l'autorisation de nous envoyer des mails à l'intérieur de Facebook. De la même manière, on devrait pouvoir, sur son "mur", sélectionner par publication qui a le droit d'accéder ou pas. De manière très générale, Facebook va devoir fluidifier, faciliter et optimiser les manières de gérer ses "amis" Facebook car même si je suis dans un cas très spécifique (la moyenne d'amis est à 130 pas 1 500…cependant elle ne cesse d'augmenter…).

Facebook : le hacking

Comme je le notais il y a peu, il semble assez logique qu'un tel service (avec autant de membre) subisse plusieurs attaques par jour ! Même si la majorité semblent être évitées, certaines failles restent et seront d'autant plus courantes dans les mois/années à venir…

Guerre virtuelle en Tunisie

Découvert sur l'excellent RRW, il peut aussi y avoir des choses graves que nos petits soucis de spam comme une forme de terrorisme sur Facebook. Le principe ? Il s'agit simplement de pointer quelqu'un sur réseau social et de le "signaler comme abus" pour le faire supprimer. Certaines personnes en Tunisie s'en servent donc pour faire supprimer des femmes qui ne portent pas le voile, d'autres qui s'affirment comme homosexuels… Facebook gère tout cela de manière automatique, ce qui signifie qu'au bout de x signalisations vous pouvez être supprimé sans autre forme de procès. On imagine tous ce que cela pourrait signifier…[et non je ne parle pas d'un moyen simple d'enfin supprimer son compte].

De manière très générale, même si je ne suis pas pour la police, il semble indispensable que Facebook investisse dans de l'humain pour valider ce qui se passe sur leur réseau dans chacune des langues. Il me semble qu'il est plus que temps…

0 vue

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters