Europe : l'évolution des usages de consommation dans le secteur des télécom [Etude Mc Kinsey]



cette étude ne concerne que le secteur des télécoms, cela vous concerne moins (à part ceux travaillant dans cette industrie). 

En réalité, il faut bien comprendre que les usages sur ce secteur montre la manière dont cela va évoluer pour de nombreux autres secteurs d'activité.

A l'heure ou les résultats des opérateurs sont en chute libre (si vous suivez l'info vous ne l'aurez pas manqué) alors que les ventes se portent bien, il est sans doute nécessaire de s'intéresser à cette étude afin de voir si de nouvelles poches de marges existent (et c'est le cas).

Dans le secteur des télécoms, il semble assez logique que les ventes via un support digital augmente à grande vitesse (33% par an depuis 5 ans) et atteindront bientôt 30 à 40% du marché selon Mc Kinsey.

A noter que 60% annoncent faire des recherches sur le web dans le cadre d'un achat dans ce secteur et d'ailleurs cela se fait de plus en plus depuis un mobile (toutefois, c'est moins le cas en France Vs les Pays Bas).

Pour le moment on remarque encore des différences socio culturelles et d'usages entre les personnes qui achètent en ligne et la moyenne : relativement plus vieux, plus "riches", plus consommateur de médias digitaux, utilisent plus les applications (à 61% Vs 37% en moyenne).

Le cabinet souligne que les consommateurs achetant en ligne ont souvent été considérés comme des chasseurs de primes quand en réalité ce sont ceux avec le plus grand pouvoir d'achat et les plus forts usages qui viennent…

Cela est sans doute largement du à l'appréhension que l'on peut avoir du digital et de son image "low cost".

Par conséquent, ces clients cherchent des services supplémentaires, des produits différenciants…

Cependant même dans le groupe des possesseurs de smartphones, il y a encore des différences majeures, par exemple les possesseurs d'iPhones dépensent en moyenne 33% plus que ceux sous Android chaque mois (j'imagine que cela va rapidement s'aplanir).

Par ailleurs, les différences sont importantes sur les usages des applications ce qui implique que peut être les opérateurs devraient modifier leurs offres en fonction des téléphones possédés.

D'ailleurs si on se concentre sur les personnes utilisant plusieurs écrans, ils sont 54% à dire qu'ils seraient prêts à payer plus pour des services permettant de gérer les écrans multiples.

De la même manière, 50% des possesseurs de consoles vidéos affirment que l'accès à des fonctions de TV avancées sont un facteur clef dans leur abonnement tandis que 37% considèrent que l'accès aux réseaux sociaux est important.

Comme le souligne le cabinet cela presse les opérateurs à proposer des offres différenciées en fonction des usages.

Cela complexifierait l'offre mais pour une certaine catégorie d'utilisateurs cela serait intéressant à travailler et Mc Kinsey va plus loin en expliquant que cela est critique pour les opérateurs car ce marché est de plus en plus dépendant de la consommation de données en réalité.

0 vue

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters