Comment boire du bon champagne facilement et sans se ruiner à Paris?



Il est toujours de bon ton de ramener du champagne à une soirée ou simplement d'en offrir à ses convives mais il y a plusieurs frictions: 

1. Trouver du bon champagne (celui qui ne fais pas mal à la tête, qui a un bon goût…)

2. Ne pas se ruiner dans un mauvais produit (le champagne, c'est cher)

3. Avoir toujours des bouteilles à la maison

 En général, on choisit au prix et à l'étiquette dans le supermarché du coin ou chez Nicolas (supermarché déguisé en caviste) tout en sachant pertinemment que le produit ne sera pas nécessairement au niveau.

Une amie à moi (disclaimer) a créé Dilettantes ! La 1ère cave exclusivement dédiée au champagne au Paris.

A travers son offre elle répond à toutes ces frictions !

1. Trouver du bon champagne sans se ruiner

La première erreur consiste à penser que si c'est cher, c'est que ça doit être bon et qu'il faut nécessairement acheter en fonction de l'étiquette (pour faire bien).

J'avais déjà fait l'explication de Krug Vs Dom Perignon mais cela se vaut à tous les niveaux et très souvent il vaut mieux prendre un champagne de petit producteur qu'un Nicolas Feuillate par exemple.

Il faut savoir que si le champagne fait mal à la tête, c'est parce que – attention moment technique – une dose trop forte de sulfite (dioxyde de souffre) a été intégré au vin afin de le stabiliser.

Il est donc important de trouver des vignerons qui n'utilisent pas ce procédé à l'excès.

C'est précisément le positionnement de Dilettantes : 130 champagnes de petits producteurs qui aiment leur travail (donc n'utilise pas/pas trop de Sulfite) mais qui n'ont pas les moyens matériel de se faire connaître au delà des foires à vin.

Allez chez Dilettantes, c'est aussi découvrir que tous les champagnes n'ont pas du tout le même goût (à un point surprenant d'ailleurs) et d'avoir la petite histoire de la confection de chacun des champagnes – ainsi quand vous offrirez un champagne, vous aurez une vraie jolie histoire à raconter.

2. Ne pas se ruiner dans un mauvais produit

Evidemment cela est lié au point précédent mais ce blog est un blog marketing et vous savez comme moi, qu'à un moment donné le consommateur doit payer la dose de marketing de la marque.

Pas que toutes les marques marketées soient mauvaises mais inévitablement, cela fait grimper le prix.

Un Deutz en supermarché est sans doute le meilleur rapport qualité prix que l'on peut trouver par exemple mais beaucoup n'ont jamais entendu parlé de cette marque et lui préféreront sans doute un Veuve Cliquot…

De manière assez logique, petits producteurs = pas de marketing = petits prix donc chez Dilettantes, vous trouverez du champagne à partir de 20 Euros qui sera bien meilleur que ce que vous pouvez trouver en supermarché.

3. Avoir toujours des bouteilles à la maison

Evidemment, une fois que l'on a trouvé un bon filon, ce qui est plutôt sympa c'est de toujours avoir des bouteilles à la maison plutôt que d'aller se ruiner dans un supermarché.

Par contre, allez jusque dans le 6eme arrondissement pour acheter du champagne…C'est bien joli mais vous ne le ferez sans doute pas (à moins d'habiter à coté).

Mais, Dilettantes vous livre le champagne chez vous si vous habitez Paris ou la région Parisienne.

Désormais vous n'avez plus d'excuse pour ne pas consommer du bon champagne, ça ne vous coutera pas plus cher et en plus vous aiderez des petits viticulteurs et mon amie qui lance tout juste son commerce.

2 vues

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters