Blogueurs/marques: et si on élevait le débat?


Bien que les relations entre les marques et les blogs aient vraiment débuté en 2006, on se rend compte que ce système est toujours très mal compris.

Comme le pointe Fast Company, dans un monde de jalousies, on a souvent peur de ce que l’on ne connait pas mais j’avoue qu’un certain nombre d’articles condescendants en France n’aident pas la démarche en essayant de faire passer les blogueuses modes pour des écervelées qui se prennent en photo parce qu’elle n’ont rien de mieux à faire et qu’elles sont tellement superficielles et concentrées sur leur égo.

J’ai décidé de faire une interview video honnête de certaines de ces personnes afin que ces dernières puissent s’exprimer directement.

Kenza, Mai, Delphine, Adeline et Hélène ont gentiment accepté de se prêter au jeu et je les remercie vraiment pour cela.

L’objectif est évidemment de mieux comprendre ces personnes, de faire tomber un certain nombre d’idées préconcues, bref, un regard simplement honnête et humain et surtout pas tordu ni jaloux.

In a blogger’s shoes – La relation marques/blogueurs expliquées from Gregory pouy on Vimeo.

Sans connaître le parcours de tout le monde, dans cette vidéo, 5 personnes, l’une d’elle a fait l’Essec et l’autre Science Po…. Ecervellées vous dîtes? Mais vous savez quoi? Je sors moi même d’une prépa et d’une grande école (oui j’ai un blog aussi), j’interviens régulièrement dans ces écoles, je rencontre énormément de personnes et si les études sont un indicateur intéressant, j’ai rencontré tellement de personnes incroyables qui n’avaient pas fait d’études…

Ces personnes arrivent à générer du succès et à sortir de la masse, elles sont donc brillantes et travailleuses (parce que oui c’est beaucoup d’investissement en particulier quand on a un travail en parallèle comme c’est majoritairement le cas). Vous le verrez dans la vidéo d’ailleurs.

Le débat n’est pas bien placé, il suffit de lire la Harvard Business Review pour lire un article sérieux et étayé qui conseille de payer ses « influenceurs ».

Comme le rappelle Mai dans un article, la problématique est qu’un blog est initialement construit sur la gratuité, la confiance et l’intégrité totale. La question est donc bien de savoir si un blog peut générer du revenu tout en conservant ces bases indispensables à la relation entre le blogueur et ses lecteurs.

La confiance et l’intégrité sont-elles construites sur la gratuité où peuvent-elles exister dans un cadre financier? Est-ce la gratuité qui lie le blogueur à son lectorat? Je crois que comme pour un journaliste, cela se joue au niveau personnel car les 2 (argent et intégrité) peuvent totalement fonctionner ensemble. Il peut refuser quelque chose qui ne lui ressemble pas mais à partir du moment où on lui propose de le rémunérer pour faire quelque chose qu’il aime qui lui ressemble et dans lequel il croit, je ne vois pas trop où se situe le souci. Bien sur, il faut prévenir son lectorat et être transparent sur la manière dont l’article est écrit. Je vous entends déjà: « oui mais voilà justement, les blogueurs ne sont honnêtes!!! » 2 choses: d’abord les lecteurs habituels ne sont pas idiots et puis un blogueur a une relation au support très forte (c’est le sien, il a mis des années à le construire) et il sait très bien qu’en allant trop loin, il pourrait éventuellement tuer son blog et donc couper la branche sur laquelle il est assit. S’il est un tant soit peu malin (ce qui est souvent le cas) il fera bien les choses. Sans compter que si son blog génère du revenu, le blogueur devient chef d’entreprise (et j’en connais plusieurs) va créer de l’emploi et donner du travail à un certain nombre de journalistes… va faire travailler des prestataires également (si vous voulez des chiffres, le blog que vous être en train de regarder m’a couté environ 6 000 Euros pour son design et son intégration sachant que je ne monétise rien) avec les responsabilités morales liées. En ces temps de crise, je pense que c’est important à noter.

Attention, l’idée n’est pas de dire qu’il n’existe pas de blogueurs cupides et malhonnêtes (ce n’est pas le monde de oui oui) mais, pour les raisons évoquées, cela ne pourra pas durer trop longtemps.

Au final, qu’elles ouvrent un blog pour leur plaisir, c’est leur problème, que des marques essaient de tirer parti du travail effectué après x années…ça se monnaie nécessairement de la même manière que quand on vous demande de mettre au service d’une entreprise vos connaissances accumulées, vous réclamez un salaire. Ca n’enlève en rien votre éthique (vous ne travailliez sans doute pas pour n’importe quelle industrie), le tout c’est de le dire mais sur le web rien ne reste longtemps secret donc mentir est rarement une bonne solution, les blogueurs le savent bien.

Ca ne veut évidemment pas dire qu’elles ne vont pas parler gratuitement d’un coup de coeur ou d’une rencontre incroyable mais à partir du moment ou vous leur demandez de produire du contenu spécifique…tout travail mérite salaire.

1. A quoi servent les relations marques/ blogueurs?

1. Lancer un produit

Comme le soulève Google avec son étude Zmot, quand les consommateurs voient une publicité, ils vont chercher en ligne des avis d’utilisateurs. Les blogueurs peuvent apporter une réponse ici s’ils sont intégrés suffisamment en amont.

Car une pub sans avis clients disponibles, ce sont des ventes nécessairement ratées.

Dans la mesure ou ils vont s’exprimer avec leurs mots (souvent ceux que vont chercher les internautes bien souvent) ils vous aident d’autant plus, en particulier si leur PageRank (note de pertinence donnée par Google) est à 5 ou au dessus.

2 temps donc: 1. La capacité à générer de la conversation en dehors de leur blog (l’influence est-elle une farce?) 2. La capacité à être trouvé par des personnes faisant des recherches en ligne

2. Intégrer une communauté

Les blogs sont constitués de plusieurs communautés très endogènes.

Passer par les blogueurs, c’est une sorte de sésame, en particulier si la relation a été bien construite au préalable et structurée de manière durable.

Pour une marque ça peut être l’occasion d’intégrer une communauté existante en respectant ses codes.

D’ou l’importance d’intégrer des blogueurs de plusieurs communautés.

3. Faire descendre des résultats dans Google

Souvent on nous demande de supprimer des contenus de Google, chose impossible donc…par contre, il est possible de les faire descendre avec une logique de multiples articles, de liens entrants et de mots clefs intelligents.

Les blogueurs peuvent aider là aussi bien sur (plutôt sur une campagne sponsorisée d’ailleurs afin de donner un certain cadre aux articles).

4. Vendre

Il est possible de proposer à un certain nombre de blogueurs des campagnes d’affiliation. De manière assez simple, ils recommandent des produits et touchent un pourcentage sur chaque vente effective réalisée.

Il y a évidemment d’autres usages: lancer un événement, en faire un support de display pour ceux qui acceptent les encarts pub, modifier l’image d’une marque…mais globalement, c’est à cela que ça sert ni plus ni moins.

Elles n’ont pas de baguettes magiques pour vous rendre cool, vous sortir d’une crise ou faire apparaître une licorne.

Ce qui est évident, c’est que les blogueurs ne sont pas dupes et savent parfaitement ce qu’ils apportent à une marque qui les approche.

2. Casser des idées préconçues:

– Oui ça représente beaucoup de travail de tenir un blog

– Oui en très très grande majorité les personnes qui tiennent un blog n’en tirent aucun revenu

– Oui peut être 2% des personnes arrivent à en vivre

– Oui je connais des personnes qui gagnent 10 000 euros/mois avec leur blog mais l’argent n’est pas sale, c’est le signe de travail et c’est très loin d’être la majorité.

– Oui au départ il faut être passionné pour passer des heures de travail à partager avec les autres

– Oui un blog c’est d’abord une personne avec une vie, un travail, des amis, des émotions et non pas un 4 par 3

– Oui avoir un blog c’est aussi gérer des gens qui vous insultent au quotidien (en particulier chez les filles) et non ce n’est pas tous les jours facile

– Oui quand on demande son avis à quelqu’un la moindre des choses est de s’intéresser à la réponse et aux interactions liées

– Non vous ne pouvez pas faire d’opérations en pleine journée (souvenez vous ils ont un travail comme vous et ne vont pas poser une journée chaque fois qu’une marque les approche)

– Oui il faut un peu d’égo pour tenir un blog (et alors?)

– Oui on peut manquer de confiance en soi et se mettre en scène. Sans avoir fait d’étude de psychologie, c’est même plutôt lié…

– Oui quand on reçoit 200 mails par jour, on jette systématiquement les mails qui ne commencent pas avec son prénom ou qui semblent ne pas nous concerner

– Non personne n’a le temps de lire des communiqué de presse s’il n’est pas payé pour

– Oui un blog est par essence subjectif (c’est un avis) et c’est qu’on lui demande

– Oui c’est idiot de se référer aux pages vues pour juger de l’importance d’un blog (il suffit de parler des choses que les gens vont chercher pour faire de l’audience). Intéressez vous plutôt aux interactions générées (twitter, facebook, instagram, commentaires) ou au Page Rank voire au Klout. Mais c’est avant tout une relation humaine donc il vaut mieux favoriser une relation avec une personne qu’un classement quelconque.

-Non les blogueurs n’ont pas de souci avec les journalistes mais c’est parfois l’inverse. Par contre, la gestion de la relation peut être un peu différente – avec un blogueur on ira un peu plus du côté de l’émotionnel il me semble

– Oui l’influence c’est difficile (impossible) à calculer

– Oui un blogueur est d’abord une personne curieuse qui cherche à rencontrer un maximum de monde

– Non un blogueur qui réclame un produit en cadeau ne doit pas être pris au sérieux (vous vous rendrez compte que souvent son blog à moins de 2 ans et de toute manière il va vite s’arrêter)

– Non un blogueur ne peut pas se corrompre pour une marque car sa communauté va le descendre en flèche et tout le travail effectué sur des années risque de partir en cendre (ça serait idiot).

– Oui les blogueurs ont généralement suffisamment d’argent pour s’acheter ce que vous leur envoyez

– Oui c’est la relation humaine qui fait toute la différence et les blogueurs sont souvent des personnes très sociables

– Non ça ne sert à rien d’inviter 20 blogueurs d’une même communauté (rappelez vous qu’elles sont endogènes donc construire une relation avec 3/4 personnes suffit et il faut le faire sur plusieurs communautés). Souvent les personnes avec le plus d’influence ne participeront pas dans ce type d’opérations de toute manière.

– Oui il faut travailler plusieurs communautés (il n’y a pas que les blogueurs parfums qui mettent du parfum…mais il faut nécessairement une approche différente).

– Oui au final, ce n’est pas si différent des RP avec des journalistes lorsque c’est bien fait

– Oui les soirées sont une mauvaise idée: les gens viennent, boivent une coupe de champagne et repartent – il y a au moins 1 soirée organisée par une marque par soir – soyez en conscient et ne vous vexez pas s’ils ne viennent pas (rappelez vous ils ont une vie).

– Oui l’expérience, l’expérience, l’expérience plutôt que des cadeaux: des choses que les blogueurs ne peuvent pas se payer et qui vont générer des histoires: aller dans une usine, visiter une centrale nucléaire, rencontrer des personnes inédites et discuter avec eux….le cadeau est la solution du pauvre.

– Non le consulting gratuit n’est pas une bonne idée et ils vont s’en rendre compte et refuser

– Oui il faut arrêter avec cette expression « blogs de filles » pour designer les « blogs mode » parce qu’il y a des hommes qui ont des blogs mode mais aussi parce que les filles peuvent avoir autre chose qu’un blog mode

– Oui il existe aussi des ças sociaux ou des personnes malhonnêtes chez les blogueurs comme partout

3. On essaie d’élever le débat?

Finalement on le dit depuis un moment, il manque de manière évidente un cadre aux blogs et à la relation marque/blogueurs.

On a vu cet été poindre de nombreux articles en provenance de blogueuses qui expliquent très honnêtement comment leur blog leur permet de gagner de l’argent.

Déjà il est obligatoire de mentionner lorsque vous êtes rémunérés pour un billet mais pour aller plus loin, une première idée pourrait être de créer un code de déontologie qui serait co-écrit par des blogueurs, signé par eux et avec une série de badges permettant d’exprimer clairement leur position et la manière dont ils gèrent leur blog.

Par exemple:

– Je n’accepte aucune opération de marque

– J’accepte les relations avec les marques mais aucune relation rémunérée

– Je pratique une relation rémunérée avec un certain nombre de marques

-…

A l’instar des journalistes qui respectent un certain nombre de règles afin d’obtenir leur carte de presse d’ailleurs (même si personne n’ignore comment un certain nombre de journalistes sont sous la pression des chefs de pubs et que, en particulier dans le monde de la mode/beauté, ces derniers sont également couverts de cadeaux en permanence). D’ailleurs, il serait intéressant que la presse se plie à cette même charte même si cela est totalement illusoire et parfois résulterait dans un magazine dans lequel il y aurait des macarons pour chaque ligne écrite… Parfois, il serait intéressant que certain (pas la majorité j’espère) balaient devant leur porte avant de critiquer les pratiques des autres.

C’est un projet qui pourrait totalement voir le jour sous la forme de Wiki et dans lequel plusieurs parties devraient être impliquées (blogueurs, agences, Etat). Quelqu’un veut participer?

Dans un second temps, et afin de donner du sérieux à ce badge il serait intéressant qu’une commission de validation soit nommée.

Mais cela ne me semble pas réaliste comme je ne crois pas que cela doivent être légiféré d’une manière ou d’une autre car la paperasse nécessaire serait sans doute décourageante.

Mais élever le débat, c’est surtout s’ouvrir à une discussion intelligente donc si vous avez des idées constructives, elles sont bienvenues.

#RP #communication #PR #marque #MaiHua #DelphineDesneiges #Monblogdefille #Superbytimai #HélèneLegastelois #marketing #relationpresse #Deedee #KenzaSMG #blogueurs #KenzaElGlaoui #marques #AdelineRapon

0 vue

Créé avec amour par Grégory Pouy

Très rarement j'envoie des newsletters