14242314_104746469985220_5551885799259267928_o

A quoi ressemble le marketer du futur? #regardscroisés

Alors que je faisais une interview aujourd’hui, on m’a demandé ce qu’était le challenge dans mon métier.
Evidemment, ce qui est compliqué et qui l’est de plus en plus, c’est de rester au bout de jour, de comprendre les évolutions du marketing, de les suivre voire les devancer et de savoir les restituer mais puisque le niveau des interlocuteurs avancent, reprendre encore une longueur d’avance sans cesse.
Si le marketing ne connait pas nécessairement de « révolution », les méthodes sont elles totalement revues.
Il a été question pendant un moment de comprendre l’impact du digital dans le marketing donc de maîtriser de nouveaux canaux mais aussi et surtout les nouvelles dynamiques d’échanges entre les marques et les consommateurs.
Tout cela reste évidemment d’actualité mais désormais les marketers doivent passer à l’étape suivante, celui de la maîtrise de la donnée ou à minima de l’intégration de la donnée dans l’équation de leur métier.
Pour des personnes qui se sentent souvent plus créatives qu’ingénieur, c’est un changement fort car le métier même de marketer est totalement en train de se réinventer.
Pourtant force est de constater que les marketers et les personnes de l’IT ne communiquent pas bien ensemble, ne se comprennent pas nécessairement et ne travaillent pas bien ensemble.
C’est dans ce cadre que j’ai décidé de créer un RDV sur Facebook en live avec Aurélie Jean, docteur en mécanique numérique, post graduate du MIT, codeuse, elle va plus loin que ce fameux « data scientist » dont on entend beaucoup parlé.
Le 1er épisode est ici et est par nature très ouvert – on y traite du futur du marketing, de données, de protection des données, de la relation entre les consommateurs et les plateformes et de beaucoup d’autres sujets.
Par la suite, nous allons traiter de sujets verticaux par « émission » (je n’ai pas de mots corrects pour décrire un Facebook live) comme de l’intelligence artificielle, la data et les magasins, la stratégie de contenu dans une ère de l’ultra ciblage, la reconnaissance d’images et le visual listening, l’influence sous l’angle de la data etc…
J’aime beaucoup l’idée du live car nous sommes plus naturel, non préparé, ou tout le monde peut interagir, poser des questions et nous challenger aussi bien sur.
L’intérêt de l’émission dépend donc des questions posées.
Voici le 1er épisode:

A mon sens, il y a 3 choses qui sont en train d’évoluer de manière importante pour les marketers:
1. Mettre l’expérience de marque au 1er plan
2. Maitriser la data et les outils liés
3. Maîtriser les nouvelles interactions entre les marques et ses publics (clients, internes, institutions, salariés….)

A défaut de maîtriser et d’être expert de la data, je pense qu’à minima les marketers doivent en comprendre les enjeux, qu’ils doivent comprendre comment cela fonctionne et qu’ils doivent savoir comment en optimiser l’usage.
Cela implique de s’y intéresser de près, de mettre les mains dans le camboui autant que possible mais surtout de savoir travailler en bonne intelligence avec l’IT pour en tirer le meilleur.
Le risque autrement, et on le voit d’ailleurs dans les agences médias, de plus en plus d’ingénieurs prennent la place des marketers pour optimiser les techniques de ciblages sans compter que l’intelligence artificielle va permettre d’aller beaucoup loin dans ce domaine également.

Je trouve intéressant qu’Aurélie envisage que des personnes comme elles vont pouvoir soulager les marketers et leur permettre de se concentrer sur ce qu’ils connaissent le mieux: les personnes.
Finalement le marketer du futur doit encore plus s’intéresser à l’humain mais aussi comprendre les méthodes nouvelles de ciblage, les outils liés, se remettre en question sur la manière dont il envisage son métier et accepter, plus que jamais, qu’il doit collaborer pour réussir.

Commentaires fermés.