Ambiance musicale du dimanche: message personnel

Cette semaine, j’ai eu la chance de faire une expérience particulièrement rare.
Entrer dans les cuisines d’un palace, le Bristol, mais plus que cela, passer 3h avec le chef pâtissier Laurent Jeannin.
Une sorte de rêve pour un gourmand comme moi puisque de ces cuisines sortent parmi les meilleurs plats de Paris voire du monde.
Lors de l’invitation, je ne savais pas trop à quoi m’attendre, sans doute une rigueur sans faille, une ambiance quasi militaire nécessaire pour gérer un flux et une qualité comme on peut en trouver dans ce type d’endroit.
Je craignais également un homme loin des réalités, forcé bien malgré lui de faire la promo de son bouquin.
Accompagné de mon amie Deedee, ce que  nous y avons trouvé c’est un homme passionné, attentif, accessible, humain, réaliste…et surtout généreux.
Loin d’être un ayatollah de la cuisine, il a su se rendre accessible tant par la terminologie que par les ingrédients (“oh ben vous pouvez prendre du Nutella si vous n’avez pas de la bonne praline, ça marche aussi”) et réaliste (“attention cet objet  coute un peu cher, il y en a pour 60 Euros je pense quand même”).
L’idée était de présenter son livre de recettes évidemment mais surtout de prouver qu’il était totalement possible de réaliser de grands desserts à la maison.
Encore fallait-il que le livre puisse se rendre accessible, donner les bons conseils et les petits détails simples qui font toute la différence, pari réussi.
C’est tout ce que Laurent Jeannin a su nous prouver durant ces quelques heures alors que nous avons préparé ensemble 3 desserts: un cake praline, une mousse au chocolat et des feuilles de caramel au beurre salé.
Même si je cuisine un peu, j’ai été bluffé par notre capacité à réaliser des desserts aussi bons et aussi rapidement.
Après avoir feuilleté le livre, je peux affirmer que tout y est parfaitement expliqué et totalement accessible.
Le secret, c’est que dans certaines des recettes compliquées, il y a des éléments qui sont, néanmoins, accessibles.
Par exemple, la mousse au chocolat fait partie d’une recette plus globale mais peut être réalisée seule évidemment.
Je fais la promotion de ce livre avec grand plaisir car il est vraiment accessible et tous les éléments sont parfaitement réalisables.

 

Mais nous sommes dimanche, c’est donc une journée de musique nécessairement.
Il faut savoir que j’adore le piano, c’est un instrument qui m’a, depuis ma plus jeune enfance, toujours totalement subjugué.
Hier, j’ai adoré être avec des amies qui jouaient et chantaient particulièrement bien.
Aujourd’hui, je partage Michel Berger et une chanson qui me tient à coeur.

 

Bonne écoute et bon dimanche.

gregfromparisAuteur: Grégory Pouy
Les commentaires sont fermés.