• 3 Commentaires

Coca-Cola va-t-elle dans le sens de l’écologiquement correct?

Quand j’ai vu cette dernière action de la marque en Amérique Latine, j’ai trouvé l’idée vraiment originale et efficace.
Mais pour être honnête, je me suis demandé si nous pouvions considérer cette action comme écologique ou plutôt l’associer à du greenwashing.

Car bien sur il n’y a plus de bouteille mais l’énergie pour générer la glace va nécessairement avoir des effets de serre importants.
En dehors du fait que cela reste de l’ordre de la campagne et donc du gimmick (malheureusement les campagnes ont toujours la préférence du public Vs la communication corporate de fond souvent jugée ennuyeuse), c’est intéressant de voir comment Coca-Cola enchaînent les campagnes dans le cadre de leur moto « partager du bonheur » (dépasser la boisson pour aller vers un état d’esprit voire être aspirationnelle).
Hier soir, je suis tombé sur cette vidéo du Lab d’Havas expliquant les différentes phases entre les marques et précisant que pour la majorité d’entres elles, leur disparition éventuelle ne seraient pas une grande perte pour les consommateurs.

Cela remet évidemment en cause le concept de fans mais aussi de marques aspirationnelle de manière générale.
Cela m’a fait me demander si ce type d’actions qui, au 1er abord, semblent entrer dans une démarche de bien commun (moins de plastique donc moins de pollution) partait également d’une volonté de la marque d’aller plus loin en apportant du sens.

Un petit billet pour 2 vidéos intéressantes et divertissantes afin de bien commencer la semaine.

Demain je publierai un plus long billet sur les marques et le sens.

gregfromparisAuteur: Grégory Pouy

Comments :

  1. Maria wrote…

    En argentine la bouteille de verre existe depuis toujours mais, il faut d’abord acheter son premier coca en verre plus cher, ensuite il faut retourner au magasin avec sa bouteille en verre vide pour acheter un nouveau coca en verre, le magasin renvoie les bouteilles collectees lors de la prochaine livraison de coca. Dans l’usine elles sont netoyees et remplies au nouveau et renvoyees au magasin

    • greg wrote…

      Je ne comprends pas que ce principe simple de consigne est disparu en France

      • Benoua wrote…

        Et pourtant, en Allemagne, par exemple, le système de consigne (certes en plastique) marche très bien. Certainement pour cela que les villes d’Europe du nord sont souvent plus propres.