• 6 Commentaires

"Facebook doit prendre le marketing sérieusement !" – Forrester

A l'aube de l'IPO de Facebook durant laquelle ils espèrent lever 15 milliards de dollars, que penser de la note d'un cabinet aussi réputé que Forrester qui nous dit que Facebook n'est pas une bonne solution pour les marques ?

Je cite dans le texte :

"[…]But marketing on Facebook doesn’t work very well, and marketers can’t count on things improving anytime soon. We wish we could predict this IPO would serve as a new beginning for Facebook’s marketing offering, and that a new focus on becoming a grown-up business would inspire the company to put even half the energy into serving advertisers that it does into serving users. But we doubt Zuckerberg’s going to wake up any day soon having acquired a taste for advertising, or even a proper understanding of it. And so every day more smart marketers are going to wake up and look for other places to dedicate their social resources."

 Je ne vais évidemment pas m'inscrire en faux avec cette note de Forrester car je partage vraiment ce point de vue et je l'ai écris plusieurs fois d'ailleurs.

Pour revenir à une ancienne note, pour prendre de la valeur, Facebook, doit augmenter sa base de données ou augmenter la valeur de chaque utilisateur.

Clairement en mettant en place un app center avec une possibilité de payer pour des app (les utilisateurs vont enfin donner leur numéro de CB à Facebook), ils se positionnent sur l'augmentation de la valeur de chaque utilisateur (en même temps grossir la base va devenir de plus en plus compliqué).

Mais le gros de la valeur est évidemment la base de données et la capacité à adresser les 900+ millions de personnes présentent sur Facebook – c'est la promesse tout du moins.

Sans refaire l'explication, on est évidemment très loin du résultat et je considère que Facebook est un miroir aux alouettes pour les marques.

Facebook attire beaucoup les marques et doit nécessairement faire attention de ne pas ensevelir les utilisateurs sous un amas de statuts publicitaires (ce que sont la majorité des statuts de pages de marque) pour conserver une expérience utilisateur agréable. Dans le même temps, ils essaient de gagner des parts de marché publicitaire. La solution semble être d'essayer de plus en plus de faire sortir les marques des pages pour privilégier l'utilisation de Facebook sur leur propre site ou bientôt via leur propre application( ce qui leur permet d'assurer une forme de dépendance des marques et donc de s'assurer une présence plus long terme).

 Je suis curieux de voir si cette note postée par l'un des plus sérieux cabinets d'analyse du digital (retwitté par le CEO de Forrester par ailleurs) à une répercussion sur les activités de Facebook.

Le fait que Facebook n'est pas une bonne solution pour la majorité des marques commence à se savoir, pour le moment les marques y sont encore peu réceptives (en France tout du moins – on peut s'attendre à un décalage de 1 à 2 ans) mais arrivera un moment où ils vont devoir réivneter le "contrat" avec les marques…des millions se perdent pour le moment…

 

gregfromparisAuteur: Grégory Pouy

Comments :

  1. Cédric DENIAUD wrote…

    Je vois que tu t’y mets à voir les défaillances de Facebook sur un certain nombre de sujets 😉

    De là à dire que les marques vont quitter Facebook, c’est clairement prématuré et même aux USA nous n’y sommes pas. Certes le besoin de revoir la stratégie globale digitale et de bien savoir positionner Facebook dans ce que nous appelons « l’architecture digitale » devient un enjeu.

    L’important n’est pas d’empiler des briques qui représentent tous les sites sur lesquels la marque a développé sa présence pour répondre à différents objectifs / toucher différentes cibles, mais de construire un mur solide où il ne faut pas oublier le ciment qui est ce qui maintiendra dans le temps ce mur, et qui permettra de l’élever plus haut.

  2. Jouanito wrote…

    Comme tu disais dans ton tweet aujourd’hui Cédric, revenus publicitaires en baisse de 7,5% pour Facebook cette année, et également General Motors qui arrête ses annonces Facebook payantes car inefficaces, ça montre les limites de la plate-forme, mais pour moi ce n’est qu’un ralentissement provisoire, l’arrivée d’actionnaires avec Zuck va obliger Facebook à rendre sa stratégie pub plus agressive, à trouver de nouveaux moyens, et va re-décoller. Le reach generator est là pour ça, et ça va prendre un peu de temps pour que le CA revienne à la hausse.

  3. @Robin24h00 wrote…

    « les pionniers n’existent pas… Il n’y a que des retardataires » cette devise qui me suit depuis 25 ans résume assez bien ma pensée sur le sujet… Les marques qui ont intégré FB depuis plusieurs années en tirent aujourd’hui un net bénéfice, les marques qui s’imaginent que FB est une baguette magique et qui au bout de qq mois sont déçues des résultats sont des benêts… Le cas de GM est plus en nuance je crois… Il me semble avoir lu une déclaration ou le pdt de GM précise que cela ne concerne pas tous les formats et que les commentaires ont été un peu rapides…par ailleurs FB est avant tout une plateforme et une MEGA base de données et c du bon usage de cet « outil » par une marque qui fait que cela sera efficace ou non FB ne peut pas être responsable de l’incompétence ou de l’impatience des uns et des autres… Google est totalement inefficace pour des milliers de marques qui ne maîtrise pas l’outil 😉

  4. Robin24h00 wrote…

    Petites précisions (via Le Figaro)

    …. Mais quelques heures après l’annonce de GM, un autre géant américain de l’automobile a riposté, prenant la défense des publicités sur Facebook. «Tout ce qui compte c’est l’exécution. Nos publicités Facebook fonctionnent quand elles sont combinées, de manière stratégique, avec des contenus attractifs et de l’innovation», a indiqué le groupe Ford sur Twitter.

    Le directeur marketing de Ford, interrogé par le magazine Forbes, estime qu’il ne faut pas «considérer Facebook comme un simple réseau publicitaire», sur lequel on diffuse les mêmes bannières publicitaires qu’ailleurs. Avant de concéder que «ce sont encore les débuts et les critères de mesure ne sont pas définis à 100%».

  5. greg wrote…

    Ca fait un moment que je suis sur le sujet des défaillances de Facebook et ils ne m’apprécient pas trop pour cela d’ailleurs…
    Bien sur, pour certaines marques, Facebook est déjà une marque de progrès dans leur com donc elles ne vont pas quitter Facebook mais pour d’autres je pense qu’elle sont plus matures.
    Après je ne peux être que d’accord avec toi avec ton mur (facebook ?) :p

  6. greg wrote…

    yep et avec la la mise en bourse il va falloir que tout cela s’accélère !!!