• 6 Commentaires

Mieux comprendre le digital en Amérique latine

Je vous l'ai dis la semaine dernière, je m'intéresse de plus en plus aux marchés des BRIC. Pas de doute si ces marchés sont identifiés comme prioritaires pour toute entreprises internationales.

Ces dernières doivent nécessairement s'intéresser à l'intégration du digital dans ces pays et à la relation qu'ils entretiennent avec leurs amis mais également avec les marques.

Si aujourd'hui ce ne sont que 47% des citadins Brésiliens et 38% des mexicains qui sont connectés (69% en France pour mémoire), le temps passé sur Internet surpasse tout autre média, TV incluse et cela concerne les personnes riches mais pas seulement puisqu'on apprend dans l'étude que la classe moyenne s'engage également de manière forte dès qu'ils arrivent à avoir accès.

D'ailleurs Forrester prévoit une pénétration d'internet de l'ordre de 57% pour le Brésil et de 48% pour le Mexique d'ici 2016.

Internet est souvent synonyme de web social (mais pas toujours) et effectivement en amérique latine le web social est omniprésent avec 90% des internautes qui y prennent part. Facebook domine évidemment (quoiqu'au Brésil, il vient tout juste de dépasser Orkut, réseau social qui avait été développé par Google).

Le divertissement est clef dans les usages locaux, 86% des citadins au Brésil par exemple regardent des vidéos et plus de 2/3 écoutent de la musique en ligne.

A noter car c'est important dans la compréhension des marchés, qu'ils ne font pas que consommer, ils sont également "créateurs" de contenus bien plus qu'en France par exemple.

Par contre, l'ecommerce est encore à ses débuts, ils utilisent Internet pour chercher de l'information mais ne sont pas encore très à l'aise pour acheter (ils s'intéressent plus qu'en France aux avis conso). Toutefois la taille des marchés implique des chiffres grandiloquent. 

Il est à noter qu'ils ont une vision de leur vie privée très relative comparée à la France par exemple et partagent beaucoup plus de choses online que nous sans trop se poser de question.

Enfin il est indispensable de comprendre que dans ces pays le mobile est vraiment une clef indispensable d'entrée. La pénétration du marché est de 58% au Brésil et de 50 % au Mexique mais d'ici 2016 on s'attend à une pénétration respective de 78% et de 62%. Un moyen simple et écononique d'être connecté.

Le mobile est aussi une tendance de fond en amérique latine qui sert à beaucoup plus qu'à téléphoner pour toute une génération. C'est évidemment un moyen de se connecter à Internet mais également d'écouter de la musique, de jouer et de se connecter avec les marques.

Il semble assez évidemment pour les marques présentent sur place que le digital est un véritable accélérateur sur une partie intéressante de la population, surtout qu'ils n'ont pas d'aversion à se connecter avec les marques.

Encore faut il les prendre de la bonne manière, la gamification ou la mise en relation semblent être 2 des clefs…

 

gregfromparisAuteur: Grégory Pouy

Comments :

  1. Dany Vilela wrote…

    Bonjour Greg,

    Pour avoir vécu quelques mois au Brésil, à São Paulo, j’avoue avoir été assez impressionné par l’utilisation des média sociaux. Il faut savoir que la publicité outdoor a été interdite il y a quelques années à São Paulo (11 millions d’habitants intramuros), du coup les agences interactives connaissent une croissance assez incroyable… Facebook et Twitter y sont en plein essor et Foursquare y est également très utilisé… Je pense que la tendance ne fera que croître avec la montée des smartphone.

    A surveiller donc!

  2. raphaelle wrote…

    Merci beaucoup pour cet article qu tombe parfaitement! Je suis étudiante en école de commerce en France et je m’interesse au marketing digital depuis quelques mois. J’ai realisé un mémoir sur le sujet pour en apprendre plus et me mettre dans le bain.
    Je commence aujourd’hui un stage dans une agence de marketing digital au … Perou! Il me semble qu’ici le digital est en plein boom et il y a beaucoup à faire (et j’ai beaucoup à apprendre). Même si vos chiffres ne concerne pas le Perou ca me donne une idée de l’environement et du contexte.

    Merci pour cet article et votre super blog!
    Raphaelle

  3. greg wrote…

    Merci Dany de ce commentaire !
    Effectivement le digital au niveau local est incroyable et les agences locales ont tout compris même si la croissance est toujours compliquée à gérer.

  4. greg wrote…

    Ravi que ca tombe à point nommer.
    Excellent d’être au Pérou, c’est juste dinguos 🙂
    Effectivement je n’ai pas de chiffres concernant ce pays mais toute l’amérique latine est en effervescence !!!

  5. Romain wrote…

    Note intéressante et surtout information méconnue en Europe. Le digital en Amérique Latine croit vite (tres vite). Les réseaux sociaux ont dépassé les portails généralistes en terme de time spent online depuis Nov 2011 (Comscore).
    Il est tout à fait vrai que l’e-commerce peine à décoller pour 2 raisons: 1. confiance pour les paiements online 2. le ‘fulfillment’ des commandes ou problemes de logistique pour acheminer le produit chez le consommateur.
    J’ajouterais un point important, le Brésil et le Mexique ne sont pas les seuls! Ce sont certes les plus grosses économies de la région, mais la consommation des médiaux digitaux et réseaux sociaux en Argentine, en Colombie, au Chili ou au Pérou est impressionnante. Les marques pour leur part commencent à le réaliser (il était temps) et les investissements publicitaires sont également en pleine croissance.
    Merci pour ce post intéressant. Je suis pour ma part en agence en charge du digital pour cette région, que je suis donc évidemment de tres pres.

  6. greg wrote…

    Merci beaucoup pour ce commentaire, je m’intéresse de plus en plus à ce marché !