• 24 Commentaires

Sur l'évolution de Facebook et le retour à l'anonymat

Même si tous les "gurus" en médias sociaux ont l'air de maîtriser Ticker avec une habilité débordante et en parle comme si c'était une évidence, moi je trouve cela compliqué.

De manière générale je trouve l'usage du nouveau Facebook bien trop évolué pour moi et donc j'imagine que pour l'internaute lambda, en dehors du fait que ca soit joli, ca va être dur à saisir.

Mais surtout, les évolutions de Facebook m'ont fait froid dans le dos.
Je ne suis pas un enfant de coeur, je connais un peu les médias sociaux mais les évolutions de Facebook m'effraient  et je trouve que ce partage de tout devient malsain.
Les puristes me diront que c'était déjà le cas. Effectivement mais là ils sont allés plus loin.
Déjà la suppression de tous les filtres que vous aviez mis en place, le repostage des albums photos que vous aviez supprimé de votre profil n'étaient pas des meilleures surprises mais bon…

Je pense comprendre la stratégie de Facebook qui veut ferrer ses utilisateurs et bâtir une base de données hors du commun mais le fait de pouvoir rentrer toute votre vie et surtout de pouvoir revenir dans le passé est bien trop intrusif.

Vous me direz : "les gens partagent ce qu'ils ont bien envie de partager" mais ce n'est pas tout…
Comme nous en discutions avec Jean-Pascal, désormais que votre musique se diffuse en flux continu sur votre profil via Spotify, cela implique que pour faire "bien", les jeunes écouteront la musique qui va bien et pas forcément celle qu'ils apprécient.
Cela normalise un peu trop la société (qui se normalisait déjà avec les RT et les liens qui font du "buzz").
Je ne sais pas si tout le monde fera comme le fils de Loic, c'est à dire vider son compte purement et simplement mais du coup, quand je réfléchi à la manière dont tout cela pourrait évoluer, je pense évidemment à la Chine.
La chine où l'anonymat règne en maître sur les réseaux sociaux.
Le retour de l'anonymat, un retour en arrière ?
Sans doute effectivement mais Facebook devient tellement normalisé qu'on ne peut plus vraiment y mettre de "gros délires"ou être soi même mais c'est devenu le temple du personal branding à la sauce sociale…rien de très excitant donc.

My 2 cents….

gregfromparisAuteur: Grégory Pouy

Comments :

  1. Genaro wrote…

    tu vas où pour les »gros délires » ?
    A part l’anonymat je vois pas…

  2. François wrote…

    Le Ticker ne me dérange pas tant que ça mais il manque en effet la possibilité de régler ce que je veux partager avec qui dedans (typiquement les commentaires sur des posts d’amis ne devraient apparaître que si l’ami est commun). Le journal d’activités devrait offrir plus d’options que « supprimer » pour faciliter le tri.

    J’ai en effet reparcouru toute ma Timeline pour cacher ou supprimer ce qui n’avait pas vraiment d’intérêt. Mais à vrai dire j’assume tout ce qui s’y trouvait, c’est juste que la notif de Mafia Wars n’a plus vraiment d’intérêt 3 ans plus tard 😉

    En fait il s’agit surtout de savoir si on assume ce qu’on a fait, ce qu’on fait, ce qu’on lit, ce qu’on écoute, ce qu’on regarde… auprès de nos amis Facebook. Si la réponse est non, deux possibilités (pas forcément exclusives) :
    – réduire ses amis Facebook (ou au moins envoyer tous les « contacts » dans la liste prévue à cet effet et appliquer des règles strictes de partage à cette liste)
    – faire attention aux services qu’on autorise à partager notre activité (il me semble que c’est obligatoirement de l’opt-in)

  3. Guillaume wrote…

    Je suis d’accord avec toi sur cette notion de complexification. Ca devient une activité à part entière d’être sur Facebook, entre la gestion de la Timeline, des publications automatiques, des groupes d’amis, des niveaux de confidentialités…
    La semaine dernière ma femme a passé toute sa soirée à reconfigurer les accès de tous ses albums photos, tel l’admin réseau moyen… 🙂
    Ce n’est personnellement pas l’évolution que j’attendais, même si du point de vue de Facebook je peux totalement la comprendre. Il est même possible qu’il aient raison, mais en attendant, je doute fortement.

  4. twitter.com/Valvert wrote…

    Je partage ton point de vue, pour ce qui me concerne. Je trouve que cela réhabilite l’idée d’avoir SON blog, sa galerie de photos quelque part (Picasa ou Tumble, Instagram), et des outils simples et maitrisables comme Twitter.
    Pour mes enfants, ma famile, je ne vois pas tellement de réticences et ça me choque. Une minorité m’a l’air de reprendre en main ses publications… les autres s’en moquent.
    Pourtant je fais partie des « confiants » et assez hostile au droit à l’oubli numérique. Je pensais jusqu’ici que la quantité énorme de données les rendaient plus difficiles à trouver, diluées. Mais FB a montré le contraire.
    Alors je leur ai parlé du fil « à » Loïc.

  5. Chloe Delecroix wrote…

    Tout à fait d’accord avec la notion de Facebook normalisé. En mon sens, Facebook perd en spontanéité et cela rejoint ce que tu disais dans un autre article au sujet du Nouveau Facebook et de ses impacts sur le comportement des membres et l’incitation à la mise en valeur.

    C’est tout à fait vrai, on fait beaucoup plus attention à l’image que l’on renvoie via Facebook. Au sujet de Spotify par exemple, on peut être amené à sélectionner différemment nos écoutes maintenant que les morceaux apparaissent dans le fil d’actualité.

  6. Eric wrote…

    Je prédis beaucoup d’avenir aux blogs (je suis un visionnaire)! Et sinon, la façon que Facebook a de nous rappeler régulièrement qu’on est chez eux et qu’ils ont les clés et fixent les règles du jeu va forcément finir par lasser tout le monde. A titre purement personnel, ça fait 1 an déjà…

  7. milto wrote…

    Ils abusent mais c’est pas nouveau. Tout cela est un sujet complexe. Cependant il y a des gens qui partagent bcp et d’autres moins. Ce qui risque de se passer c’est que FB aille trop loin et qu’alors un concurrent propose, à un moment donné, une alternative plus juste et les gens, à ce moment, se détourneront de facebook. En tous les cas, perso, j’aime l’évolution de la présentation du site, et ce timeline, j’aime bcp. Après il faut faire attention à ce qu’on partage, en sachant que Facebook ne se gène pas pour gérer les choses à ça sauce. Pour finir, je pense que, de toute manière, et ce depuis qqs temps déjà, nous sommes archi-fichés de toute part. C’est un fait. Et enfin, il est sûr qu’on ne peut plus se permettre de gros délires sur facebook mais perso, j’ai bien compris depuis certains procès et jugements que Facebook (les murs, en tous les cas) sont des espaces publics. Et ne dit-on pas que les murs ont des oreilles 😉

  8. greg wrote…

    Ben justement, où se trouve l’anonymat sur Facebook ?

  9. greg wrote…

    Bien sur il s’agit d’assumer mais aussi d’accepter qu’une entreprise privée possède tous les éléments de ta vie…

  10. greg wrote…

    Effectivement, je ne sais pas si le blog est une solution mais en tous cas, il te permet une meilleure maitrise effectivement…

  11. greg wrote…

    Effectivement mais je trouve ca triste de simplement constater…

  12. CLaueR wrote…

    Je trouve ça amusant de se polariser systématiquement sur la publication des photos, alors que c’est certainement l’élément le moins significatif en termes de profilage et de ciblage, par rapport à la musique qu’un utilisateur écoute, aux films qu’il voit, ou aux articles qu’il lit.

    Quand tu dis : « Je pense comprendre la stratégie de Facebook qui veut ferrer ses utilisateurs et bâtir une base de données hors du commun (…) » Oui pas besoin d’être devin pour voir ça, mais à quelles fins ?

    Il me semble assez évident que l’enrichissement du graphe social via les nouvelles « social apps » telles que Spotify ou le reader du Washington Post permettra d’effectuer des ciblages publicitaires d’une efficacité encore jamais vue… et par conséquent ça reviendra à terme à ringardiser les offres classiques du type Google Adwords.

    Je ne possède pas d’actions de chez Google, mais si c’était le cas je pense que je voudrais les trader contre des actions Facebook… Ah oui, l’IPO Facebook est repoussée, dommage 😉

    C.

  13. greg wrote…

    Hey merci de ton commentaire.
    j’ai décidé de réécrire cette note qui est un peu « courte » effectivement.
    Tu as tout à fait raison sur la capacité de ciblage de Facebook qui devient juste incroyable, la question est bien de savoir si les usagers vont se « laisser faire » en quelque sorte.
    A priori je n’y vois pas de blocage parce qu’ils ne voient pas cette partie.
    Par contre, je ne crois pas qu’il apprécient le flicage et je les vois bien migrer (pas supprimer leur compte) en terme d’usage…we will see

  14. Kiedis wrote…

    Franchement toutes ces evolutions de facebook ne vont pas dans le bon sens.

    Je me dis que j’effacerai bien mon compte parfois, mais parfois facebook est le seul moyen que j’ai pour contacter certaines personnes que j’aime bien malheureusement…

  15. greg wrote…

    Hey Laure, Je suis vraiment content que tu interviennes.
    Effectivement, tu as raison, de la même manière quand j’avais fait mon rapport d’étonnement sur la Chine, j’avais noté que les plus jeunes étaient moins à cheval sur l’anonymat et voulait se mettre en avant.
    Cela dit, je pense qu’il y a une différence entre le pseudo (mais vérification malgré tout de la personne derrière) et l’affichage de ton nom purement et simplement et donc ton personal branding qui joue.
    C’est ce qui a fait le succès des MS en Chine il me semble et je crois que ca pourrait être une sorte de « killer application »…même si cela sonne de manière étrange.
    Après ca reste une thèse de ma part bien sur, je peux tout à fait me tromper.

  16. milto wrote…

    Je ne sais pas si tu veux dire que pour toi mon commentaire semble signifier que je ne fais que constater. Ce qui n’est peut-être pas faux. Cependant, ce qui m’exaspère un peu, c’est l’utilisateur lambda qui est là à se plaindre à chaque changement mais qui au final, continue à dévoiler chaque jour un peu plus de sa vie en détail. Dans mon cas, je me limite dans le partage et garde à l’esprit que les informations que je donne peuvent être utilisées à différentes fins. Après, il est vrai que je me fais un peu l’avocat du diable mais je suis juste exaspérer par les gens qui s’offusquent alors qu’ils donnent le bâton pour se faire battre.

  17. milto wrote…

    P.S : Je ne fais qu’alimenter le débat. J’ai bien compris ce qui se jouait et ce que tu mets en lumière 😉

  18. greg wrote…

    Non non il y a méprise, je ne parlais pas de ton commentaire en tant que tel, je parlais de la posture que tu prenais, c’est à dire « ouais, mais c’est pas nouveau, les gens n’ont qu’à faire attention ».
    C’est de cela que je voulais parler.
    Là ou tu as raison, c’est que les utilisateurs se plaignent et pourtant, vont toujours un peu plus loin.
    Je crois que les choses changent et Forrester vient de sortir (hier) une étude sur le sujet d’ailleurs.
    Plus spécifiquement sur Facebook, j’ai pris l’exemple du fils de Loic mais j’ai de plus en plus de personne autour de moi (tu le vois aussi dans les com) qui ont effectivement réagit en supprimant du contenu, voire en utilisant moins Facebook.
    non?

  19. greg wrote…

    Je crois que c’est le souci pour beaucoup de personnes

  20. milto wrote…

    J’ai personnellement surtout l’impression que les utilisateurs disent qu’ils vont moins utiliser facebook, qu’ils vont moins partager d’infos ou qu’ils vont fermer leurs comptes à chaque grand changement au niveau de l’interface du site (qui s’accompagne évidement de changements au niveau des droits d’accès aux informations des utilisateurs). Mais au final, je vois tjours les mêmes personnes sur le site, partageant toujours la même quantité d’infos qu’à l’habitude. Mais nous verrons ce qu’il en sera cette fois-ci et les suivantes. C’est vrai néanmoins qu’il semblerait que certaines personnes deviennent plus méfiantes et fassent plus attention aux informations qu’elles partagent. Je suppose que l’avenir nous dira ce qu’il en sera cette fois-ci 😉