• 8 Commentaires

En finir avec les fantasmes du mobile en France

Je pense que TNS a du lire ma note de lundi puisqu'ils viennent de sortir une étude précisément sur le même sujet (blague).
Bon plus sérieusement, leur étude est vraiment intéressante car elle remet a plat, chiffres à l'appui, toutes les choses dont on parle souvent (géoloc, applis, réalité augmentée, flash code…) et ce que l'on en retire :
1. Les mobinautes français ont en moyenne 27 applications installées (1ère est la météo, vient ensuite le GPS et les jeux)
2. 57% des mobinautes français possèdent un appli de marque (principalement banque et assurance, puis transport en commun et enfin télécom/multimedia)
3. Les attentes d'une appui de marque : apporter un service, proposer des promotion, permettre d'acheter
4. 71% des mobinautes français ont déjà utilisé la géoloc (principalement pour se repérer (GPS)
5. La moitié des mobinautes français connaissent la réalité augmentée mais seulement 15% d'entre eux l'ont déjà utilisé (l'usage s'envisage principalement pour les sites touristiques, pour acheter en ligne ou pour jouer)
6. 89% des personnes interrogées ont déjà vu un flashcode (mag, produits, affiches) et 42% déclarent l'avoir déjà utilisé et même 33% affirme l'avoir fait plusieurs fois et principalement pour des produits et services dont majoritairement de la pub

Si l'étude n'est pas surprenante pour les applis (auxquelles on demande d'être utiles), je suis vraiment bluffé par l'usage des flash code que je pensais quasiment inexistant.
Si vous souhaitez lire toute l'étude c'est là :

gregfromparisAuteur: Grégory Pouy

Comments :

  1. Jérémie Abric wrote…

    Très très très dubitatif également sur l’usage des codes.

    J’aurais bien aimé avoir leur définition de « mobinaute » également : là on ne sait pas comment ils sont sélectionnés…

  2. PhilKer wrote…

    L’étude me parait très « ileDeFrançienne » si 42% des personnes avaient l’appli Metro sur leur mobile. Concernant le FlashCode je suis surpris de sa faible « notoriété » (7%)sachant qu’on les voit de plus en plus dans de nombreux journaux/catalogues de produits très grand public, je suis par contre surpris de son taux d’usage 42% ce qui me parait très élevé. Après 42% de 7% en valeur absolue ça reste faible…

  3. Jérémie Abric wrote…

    Où as-tu vu le 7% ?
    89% en ont déjà vu un… et le 42% d’usage porte sur les 803 interrogés… Sauf erreur de ma part ?

  4. Cédric wrote…

    Je peux pas m’empêcher de réagir…

    Sur le point 6, cela prête à confusion si on ne regarde pas les slides… il s’agit de pourcentages… de mobinautes ! Et l’étude ne dit pas combien il y a de mobinautes en France ni, comme le dit Jéremie, quel a été le critère de sélection d’un mobinaute…

    +1 avec Philker, si l’appli RATP est aussi répandue, c’est que c’est principalement des personnes en Ile de France qui ont été interrogées.

    Et pour le nombre d’applis, la vraie valeur n’est pas le nombre d’applis installées, mais combien sont vraiment utilisées quotidiennement. Et les études que j’avais vues jusque là… parlaient plutôt de 5 !

  5. greg wrote…

    Effectivement on ne sait pas mais j’ai tendance à faire confiance à TNS pour ne pas tromper sur la marchandise

  6. greg wrote…

    J’ai effectivement précisé chaque fois que c’était une base mobinaute sauf sur ce point là.
    Du coup j’ai reprécisé en amont.
    Concernant la qualité de l’étude, j’ai tendance à penser que TNS est suffisamment sérieux pour éviter de tomber dans un piège bateau.
    Cela dit, il est très possible que la majorité des mobinautes soient des franciliens, cela dit, ca m’étonnerait malgré tout.
    Je n’ai pas d’explications spécifiques au chiffre de l’appli cela dit.
    Tu as raison, par ailleurs, sur le nombre d’appli utilisées, le chiffre manque.

  7. greg wrote…

    l’étude émane de TNS et j’ai tendance à penser qu’ils sont suffisamment sérieux pour ne pas se tromper.
    possible que la majorité des mobinautes soient en IDF mais cela m’étonne malgré tout..

  8. Jérémie Abric wrote…

    Le picto RATP est juste là pour illustrer la rubrique « transport » : ce n’est pas l’appli en tant que telle qui est aussi répandue.

    Mais je reste sur ma position sur les flash code (il n’y a qu’à demander autour de soi !) : ils sont encore très largement utilisés par une minorité de personnes, contrairement à ce que ces statistiques (même si elles étaient justes) tendent à montrer…