• 1 Commentaire

Best viral videos of the week

Google Give : Send an email and do good


Carlsberg : That's a call for...


Interesting Mobile game including real life


How to make it in America : crazy featuring


Jew's new way of promoting themselves:


Last Orelsan video clip is really beautiful :


Décidace à Orelsan (both videos are not connected but I found it funny):


Useless but funny and very interesting in what you can imagine with a mobile

Fun With Sphero from GoSphero on Vimeo.

  • 19 Commentaires

Facebook : seul 30% de vos "fans" voient vos mises à jour !

La phrase n'est pas de moi mais d'Emmanuel Vivier qui l'a expliqué hier sur le panel que nous avions en commun à la très chouette conférence sur le luxe, Flow.
J'étais très surpris de voir la réaction des participants (entre horrification et questionnements) car j'étais convaincu que c'était un élément que les responsables de marques avaient relativement intégrés (au moins empiriquement), mais il se trouve que non…
Pour refaire un petit point rapide sur les pages de fans, il est clair que vos fans ne vont pas sur les pages Facebook régulièrement.
Ils y vont une fois soit de manière organique (comme pour la nouvelle série Bref) soit pour un jeu concours, soit pour une opération quelconque mais ensuite les informations leurs arrivent par le newsfeed (la pages d'accueil de Facebook).
Ors, si vous ne l'avez pas réalisé, vous ne voyez pas les mises à jour de tous vos amis /pages dont vous êtes fans sur votre newsfeed, en fait, vous voyez toujours les mêmes personnes.
En cause, l'Edgerank de Facebook.
En fait, Facebook privilégie les amis /pages avec lesquels vous avez beaucoup d'interactions ou à défaut les personnes/pages dont les mises à jour ont beaucoup d'interactions car elles sont, à priori, plus pertinentes pour vous.
De la même manière le partage de contenus (photos/vidéos) est favorisé tandis que le partage de liens automatiques (par exemple votre flux RSS) est sanctionné (ou en tous cas quasi invisible).
Alors évidemment, les responsables marketing voient les updates de leur marque sur Facebook car ils "like" voire commentent, en tous cas ils ont des interactions avec ces dernières mais c'est loin d'être le cas de tout le monde.
Comme l'a cité Emmanuel, en moyenne, seul 30% des fans voient les mises à jour de statut et peuvent éventuellement interagir avec…
Comme il l'expliquait simplement mais assez justement, cela équivaudrait à ce que seuls 30% des abonnés à votre Newsletter reçoivent celle ci (cela ne prévalant en rien àce qu'ils l'ouvrent et la lisent).
Cela change la donne quand on se targue des milliers de fans que l'on a recruté un peu sauvagement…
Cela modifie aussi peut être la manière dont recruter les fans, la manière dont il faut objectiver l'agence, le rôle que peut jouer Facebook dans votre stratégie aussi.

A noter par ailleurs que l'algorithme ayant changé, les fans voient encore moins les mise à jour…on soupsconne même Facebook de sanctionner les marques qui n'achètent pas de publicité....Pensez y avant d'imaginer supprimer votre site web pour une page Facebook sur laquelle vous ne possédez pas les données….


Comprendre le digital en Chine

J'avais eu l'occasion de faire un article sur le digital en Chine quand je suis revenu de mon (trop court) voyage là bas mais c'était évidemment insuffisant…
Quand on parle de la Chine, on a tendance à montrer les chiffres…c'est effectivement important car ces chiffres donnent une puissance financière aux entreprises qui sont derrière et, par ailleurs, ce sont autant de clients potentiels pour les marques.
Mais la Chine ce ne sont pas que des chiffres grandiloquents, c'est aussi une culture différente, un pays avec des disparités fortes…bref, je crois qu'en 2011, il est impossible de ne pas s'intéresser au sujet même s'il n'est pas directement dans votre cercle d'intérêt.

C'est pour cette raison que nous avons décidé avec Nurun et Benchmark Group (Le Journal du Net) de créer une conférence sur 1 journée en français le 18 octobre à Paris.
Une bonne manière d'appréhender le sujet avec des intervenants qui travaillent évidemment tous en Chine.
On a cherché à rendre cette conférence totalement opérationnelle en allant sur les sujets vraiment importants !

Au programme :
- Comprendre la dynamique de marché
- Comprendre la disparité des clients
- Comprendre comment les média fonctionnent
- Avoir un retour sur les meilleurs cas
- Quel rôle pour le digital dans le branding
- Les dynamiques des médias sociaux en Chine et leur appréhension par la population
- Quel potentiel pour l'ecommerce et quelles problématiques liées ?
- Comment déployer son modèle sur le marché Chinois
- Quelle stratégie de ressources humaines sur ce marché
- Dans quelle mesure le digital chinois va redistribuer les cartes chez nous ?

J'espère que cela vous donne envie d'en savoir plus !
Je vous donne rdv le 18 octobre à Paris en tous cas !


Ambiance musicale du dimanche : Sergio Mendes

Cette semaine était assez stressante pour moi à priori car je diffusais une présentation sur laquelle j'ai bossé tout l'été et dont la présentation était vraiment particulière puisque l'animation était... de moi..
J'avais peur que le contenu de la présentation n'intéresse pas et que les internautes pensent que les photos étaient une manière de me mettre en avant.
Heureusement, ils ont été plus intelligents que ca (pour la plupart) et ont compris que c'était pour rire et ils ont simplement souri.
Concernant le contenu, 45 000 vues plus tard, je crois qu'on peut dire que certaines personnes ont trouvé ca intéressant.
Pression pour la prochaine maintenant sur laquelle j'ai déjà une idée.
Dans l'intervalle il faudra que je prenne un peu de temps pour traduire celle ci en français et mettre à jour d'autres présentation.

Coté musique, c'est vraiment drôle, j'ai moins d'idées en ce moment et du coup je suis retourné écouter la radio (Nova en l'occurrence) car j'ai remarqué que j'ai tendance à trop écouter les mêmes sons ces derniers temps et j'ai besoin d'être un peu surpris aussi.
Ca peut paraître idiot mais ca ne me dérange pas plus que ca…
J'ai quand même découvert un super son Brésilien hier (sur Spotify)qui mettrait la patate à une aubergine !

 

Bonne écoute et bon dimanche !


Best viral videos of the week

The best web- project of september
A good metaphor of what digital "engagement" means, a good mix between freedom and constraints to make you go forward in the storytelling ! CLICK HERE



KLM : A very funny way to answer tweet


Demo of Google Wallet in video


Air Drum


Face - Not so well finished but still interesting

Faces from arturo castro on Vimeo.



Facebook change a lot and introduce the timeline


A animated gif video clip - still trendy but not for so long...


Freddy Mercury is not dead


Consommation collaborative : votre business model est en danger [Tribune JDN]

Le Web a fait de l'entre-aide entre particuliers un concept : la consommation collaborative. Un élément dont on parle peu alors qu'il impacte directement le chiffres d'affaires de nombreuses entreprises.

Comme l'explique Rachel Botsman, consultante américaine réputée, la consommation collaborative décrit la rapide explosion du partage, de la location ou simplement le commerce au travers des nouvelles technologies et des plateformes entre pairs.

Par consommation collaborative on comprend le commerce entre particuliers évidemment mais également, à l'instar des Vélib, le partage (pourquoi posséder quand on peut louer en fonction de la réalité de ses besoins)avec une dimension environnementale non neutre.

 

La suite sur le JDN.

  • 7 Commentaires

Pour l'utilisation intelligente de Klout et des classements en general

Ca a été très intéressant (rigolo ?) de voir les réactions autour de Klout sur ces derniers mois.

Pour ceux qui ne le savent pas, Klout est un nouvelle manière d'évaluer "l'influence" en se basant principalement sur twitter (mais en intégrant aussi les principaux espaces sociaux) et en étant capable de définir les sujets sur lesquels vous êtes "influents" tout simplement en considérant les sujets dont vous parlez souvent, sur lesquels vous êtes retweeté (on en arrive parfois à des incohérences cocasses)…

La note change au quotidien, impossible de se reposer sur ces lauriers.

On avait pas fait mieux depuis Technorati.

Dans la mesure ou un classement automatisé est, par essence, imparfait et discutable, Klout a essuyé son lot de critiques (comme tout classement) :

- Trop quantitatif (ne prend pas en considération  la polarité - on peut vous retweeté pour se moquer de vous ou pour monter qu'on une forme de "reconnaissance", çela comptera de la même manière. Idem sur les sujets dont vous parlez)

- C'est un indicateur d'activité (effectivement l'outil ne prend pas en considération que vous soyez déjà célèbre ou riche…du coup on arrive à des inepties du style xy inconnu est plus influent que tel ou tel politique/star/entrepreneur…)

Cependant, ce qui intéressant avec les classements, ce que les internautes détestent les adorer.

Dans un monde où tout est relatif, nous avons besoin de pouvoir se jauger, se comparer, bref s'accrocher à quelques chose. Klout se pose donc là et je ne fais pas exception à la règle, je regarde tout en sachant bien que non je ne suis pas plus "influent" que telle ou telle personne reconnue et respectée dans son métier.

 La question qui m'intéresse par contre, c'est l'utilisation de ce fameux score.

Les exemples commencent à se multiplier désormais  :

- Soirée/conférence réservée aux personnes avec un Klout de plus de n

- Test de voiture pour les personnes ayant le plus d'affinités avec un certain nombre de sujets et avec un Klout élevé…

- Traitement différencié en fonction de votre Klout

 

A noter qu'ils améliorent leur score en donnant la possibilité aux internautes de voter pour tel ou tel personne sur un sujet précis ou de l'ajouter à une liste.

On peut trouver cela injuste ou pas, il est clair que les marques s'intéressent de plus en plus à l'influence que vous pourriez avoir sur l'expérience qu'elle vous offre.

Si on résume il y a donc 2 utilisations possibles :

- Considérer le score uniquement

- Considérer les sujets sur lesquels la personne s'exprime le plus souvent

Autant je trouve la 1ère utilisation totalement ridicule même si elle exprime une réalité d'usage, autant la seconde utilisation me semble intéressante malgré tout car elle exprime une réalité qui est souvent oubliée : on peut être un blogueur politique et aimer les baskets, on peut être un blogueur mode et s'intéresser de près aux présidentielles…

Bref, Klout casse un peu les silos avec lesquels nous avions l'habitude de caser les gens, 1 silo à la fois.

Les marques ont évidemment besoin d'outils tel que celui là afin de pouvoir définir les personnes qu'elles devraient contacter.

Evidemment Klout va continuer d'améliorer son algorithme, intégrer plus d'espaces sociaux comme Slideshare ou Google plus (quand l'Api sera dispo), améliorer son offre au fur et à mesure que de son expérience.

Dans tous les cas, et comme pour tous les outils, ils ne faudra surtout pas prendre le score Klout pour agent comptant et la différence se fera dans le traitement humain (et oui en 2011, ils sont encore utiles) et l'analyse qui sera faite. Je ne parle évidemment pas de la stratégie et de l'intelligence relationnelle qui sont évidemment clefs dans ce type d'opérations.

 

EDIT : Comme le précise les personnes en commentaires, Google plus est passé public mardi et a ouvert son API. Par conséquent, Klout intègre également Google + désormais. J'ai écris la note dimanche et je n'ai pas updaté avant de publier. Mea Culpa

  • 1 Commentaire

Le futur du commerce : "Real R.O.I. inside"

Quand on parle de digital et plus spécifiquement de médias sociaux, on nous demande régulièrement le R.O.I. des actions x ou y.
D'où l'envie, au mois de mai, de faire une présentation sur le social commerce.

Et puis en analysant le domaine, j'ai réalisé que si le social commerce était un sujet intéressant, il ne pouvait être considéré en silos, j'ai donc élargit au commerce en général.
Après beaucoup de recherches, d'analyses et 3 mois après donc (travail le soir et le WE), voici le produit final qui tente d'expliquer la manière dont le commerce à évolué au travers du digital.
J'y aborde l'ecommerce, le Social commerce, le F- Commerce, le WE Commerce, le retail, le M-commerce, la consommation collaborative bref…le but de cette présentation est d'expliquer simplement mais dans le détail comment tout est lié.
Je n'avais jamais passé autant de temps sur une présentation qui au final frôle les 140 slides mais j'espère que le résultat final vous intéressera.


La présentation se structure en 6 parties :

1. Comprendre la croissance du E-commerce

J'y explique comment le digital a pris de plus en plus de place dans la vie des consommateurs. Aujourd'hui il ne représente encore qu'une faible part de l'ensemble du commerce mais sur certains secteurs comme le tourisme par exemple, il est plus qu'omniprésent.

2. Les changements que cela implique pour le consommateurs

Même avant le "web 2.0", Internet a profondément modifié la relation des consommateurs avec les marques, ils peuvent aujourd'hui améliorer leur expérience par divers biais.

3. Les changements que cela implique pour les marques

Si le digital a modifié la relation des consommateurs avec les marques, l'inverse est vrai aussi. Par contre le digital donne beaucoup d'opportunités aux marques qui sauront les saisir.

4. Comment les  marques peuvent en tirer partie

Et justement, il y a diverses manières de tirer partie du digital, c'est ce qui est exposé dans cette partie.

5. Le futur de la vente en magasin

Le digital ne saurait se contraindre à Internet (si on considère internet : la connexion derrière son ordinateur). Les nouvelles technologies sont partout et permettent d'aller beaucoup plus loin dans l'expérience shopping.

6. Le commerce via mobile : M-Commerce

Le Mobile est (enfin) le sujet dont tout le monde va parler dans les prochaines années, s'il a mis du temps à se développer, aujourd'hui c'est bel et bien parti. Le M-Commerce représente pour le moment une minuscule part du business mais à en croire l'expérience de certains comme Ebay et à voir l'évolution des usages, il semble assez évident qu'il devrait se tailler la part du lion d'ici peu.

Je ne vais pas ici reproduire en texte ce que vous retrouverez dans la présentation, je vous laisse la découvrir et me donner votre avis :



La présentation est en anglais mais je la traduirais sans doute bientôt - j'ai besoin d'un peu de temps pour respirer.
Vous verrez que je me suis mis en scène pour illustrer le propos (je trouve ca drôle) et à ce titre je tiens à vivement remercier Benjamin et Anne Laure qui ont eu la patience (les photos ont été prise entre minuit et 4h du mat un samedi) pour les faire et les retoucher ensuite.
Un excellent moment passé ensemble.

 


Ambiance musicale du dimanche : DJ Mehdi

Un dimanche plutôt agréable surtout si on le compare au samedi qui n'a été que studieux lui pour le coup ou quasiment.
Loin de moi ce WE à Nice avec mes amis qui était prévu de longue date pour une bonne cause en plus…
Non non, non formation oblige, des présentations à faire donc on reste à la maison à les préparer !
D'ailleurs, je devrais bientôt accoucher d'une présentation qui me tient vraiment à coeur, sur laquelle je travaille depuis le mois de mai en fait…un long travail qui j'espère sera apprécier par la communauté professionnelle.
Nous verrons bien…

Coté musique, à qui penser si ce n'est DJ Mehdi. Ce mec est passé du rap à l'électro, dans les 2 cas il a fait bougé ma tête plus d'une fois…
Evidemment on pense à sa famille proche et à ses amis, on pense aussi à quel point tout ne tient qu'à un fil…"profiter de tout à tout moment".

Bonne écoute et bonne fin de dimanche.