Aller plus loin que le "Buzzmonitoring" ?

Oui je sais...vous attendiez sans doute un article sur Googleplus...je teste pour le moment et j'en parlerais sans doute un peu plus tard...En attendant, je trouve l'article de Google hyper bien fait et la réalisation reprend bien la présentation géniale qu'ils avaient sortie il y a 1 an.
Les "Shiny object" sont intéressants mais avec un peu de recul.


Retournons donc à un sujet de fond qu'est l'étude et le buzzmonitoring.
C'est en voyant cette présentation que j'ai eu l'idée de cet article car effectivement les marques n'envisagent pas forcément de la meilleure manière les médias sociaux.
Ca peut paraître basique mais il faut d'abord comprendre ce que sont les "médias sociaux"...
En aucun cas, il s'agit d'un nouvel espace de diffusion de la marque (pas en 1er lieu en tous cas) mais d'abord de la paroles d'individus sur divers sujets (rendues possibles par des outils simples).

On dit systématiquement qu'il faut écouter ces conversations mais cette position jugée passive n'est pas du goût de la plupart des marques qui se veulent actives dès qu'elles s'engagent dans le web social.
Passer d'une position d'annonceur à une position de communicant est douloureux pour les marketers et quand ils le font et malgré tous les discours ils se centrent sur la marque et donc écoutent ce qui se dit sur leur marque bien sur.
On défini ensuite la tonalité (positif/négatif/neutre) avec tous les biais que cela peut comporter.
C'est une démarche logique qu'on ne peut repprocher à priori mais elle reste egocentrique.
Car, si on y réfléchi, il serait sans doute aussi malin de s'intéresser aux individus et à leurs besoins.

Il est évident que la perception de la marque est essentielle mais être utile aux consommateurs en les écoutant et en les comprenant mieux l'est tout autant voire plus.
Dans la présentation, l'auteur donne plusieurs clefs pour dépasser le Buzzmonitoring de marque et entrer dans une démarche exploratoire :
- En plus d'écouter les opinions, intégrer des données de comportement du consommateurs
- N'écoutez pas seulement les conversations sur le web social mais intégrez aussi ce qui se dit à l'interne et regardez les points de convergence potentiels.
- Passez ces études de veille à tous les services car chacun à des choses à y apprendre et peut apporter des solutions à sa manière. Passez les également à vos différentes agences conseil.

Je dirais également qu'il faut bien définir ce que vous allez faire de votre veille.
Idéalement, il faut rentrer dans l'action une fois les insights récupérés car s'il est important d'être au courant, prendre en considération ce qui se dit, répondre, l'est évidemment d'autant plus...

 

  • 6 Commentaires

Quand Butagaz met le client au centre

On parle tout le temps des marques sexy et puis il y a les autres, les oubliées….Butagaz en fait partie évidemment !
Comment voulez vous faire du communautaire quand vous vendez des bouteilles de gaz au grand public ?
Pourtant, Butagaz aussi a besoin de travailler sa marque, la faire exister même si cela n'a pas de R.O.I. financier court terme.
Evidemment, pour ce faire, il faut s'éloigner de la marque et trouver d'autres aspérités…
Si cela paraît plus logique pour Butagaz parce que la marque n'est pas sexy, c'est également vrai pour la plupart des marques qui cherchent pourtant à rassembler les gens autour de leurs seules marques, y dépensent beaucoup d'argent et ne comprennent pas pourquoi ca ne fonctionnent pas...

C'est dans cette logique (enfin je suppose) que Butagaz vient de lancer une application sur les terrasses de France.

Tous en terrasse: la démo de Bob from bob butagaz on Vimeo.

L'application (sociale par excellence) permet de trouver les terrasses, leurs expositions, les horaires, permet à chacun de rajouter ses terrasses préférées…
Une application logique pour Butagaz qui chauffe ces mêmes terrasses dès que l'été se fait la malle.
Une application utile pour les gens aussi.
Alors évidemment on regrette vraiment que ce soit une copie de l'idée d'application de Buzzman...
Mais je préfère retenir le positionnement que je trouve intéressant  !

 


Ambiance musicale du dimanche : Miss Dynamite

Le mois touche à sa fin et ma course folle aussi !
Impossible d'aller aux soirées auxquelles je suis invité, impossible de faire beaucoup de choses qui me tiennent à coeur…bosser, bosser, bosser...
Enfin presque car il me reste encore 2 conférences puis mon déménagement à gérer ce qui n'est pas non plus une mince affaire !
je sens que les mois de juillet et d'aout vont me permettre de prendre du temps, de revoir des amis pas vus depuis trop trop longtemps, vraiment et ca va me faire le plus grand bien.
Des projets aussi (oui encore) que j'aimerai développer, bref…si je ne pars pas en vacances cet été je ne vais pas m'ennuyer non plus.
Enfin je ne pars pas…3 mariages quand même : Barcelone, Pologne et ….Hawaii (avec un passage à San Francisco) alors dire que je ne pars pas est un GRAND mot quand même…
Mais bon ca ne sera qu'1 semaine de vacances en tout au final.

Coté musique, j'ai eu la chance d'aller voir les Black Eyed Peas en concert et en loge please ! Un concert avec de l'ambiance même si depuis les loges, c'est forcément différent.
Mais je ne vais pas vous mettre les BEP en son de la semaine, vous les connaissez tous et les entendez trop souvent.
Par contre, un petit Miss Dynamite, je suis sur que vous ne direz pas non et que ca va vous mettre en forme ! Ce son change beaucoup par rapport à un "little Deeper" mais qu'est ce que c'est bon !

Bonne écoute et bon dimanche

  • 4 Commentaires

Best viral videos of the week

To Hell with ad
In reaction to the Cannes Advertising festival


People working in the adversting area are going to love that one :


A little story about coffee


The death revealer
Ok russian people are very strange to build such an application


A cat Barking at people :
I definitly think it's a fake but it has been the big buzz of the week


Energie : il est temps de changer
J'avais raté la vidéo mais les animations sont vraiment tops :


Source : Publigeekaire / Brunjaa / Geoffroy

  • 13 Commentaires

Medias sociaux : retour vers le futur !

Vous ne le savez peut être pas, mais j'interviens très régulièrement pour des conférences ou des formations à des niveaux différents en anglais et en français.

Voici la dernière présentation que j'ai réalisé qui se veut être une introduction aux médias sociaux. Vous ne trouverez donc dans cette présentation rien de très compliqué mais j'y ai passé pas mal de temps alors peut être y trouverez vous une manière de présenter les choses et des éléments qui pourraient vous intéresser malgré tout.

J'ai voulu éviter l'écueil de présenter tous les outils 1 par 1 ce qui, pour moi, est vraiment inutile car ca aide juste à embrouiller les esprits et à montrer qu'on sait plein de trucs et pas eux...

J'ai préféré raconter des histoires et surtout expliquer que finalement si on y réfléchi 2 minutes, ce n'est pas tant compliqué à comprendre qu'à modifier en interne car le changement profond est souvent douloureux.

Vous me direz ce que vous en pensez, les avis me nourrissent forcément

  • 18 Commentaires

Les 20 (principales) choses à retenir du digital en Chine

Mon agence (Nurun) étant l'une des plus importantes agence digitale en Chine, j'ai eu la chance de partir 1 semaine à Shanghai, la semaine dernière afin de mieux comprendre le digital là bas.
Revenu hier je peux vous faire mon premier rapport d'étonnement !

Bien sur je déteste toujours autant les listes mais là je n'ai pas trouvé de moyens plus efficaces pour partager (en partie) de manière digeste ce que j'ai retenu de mon voyage.
Alors bien sur je n'apprendrai sans doute rien aux personnes déjà au point sur le sujet (qui sauront corriger mes erreurs sans doute) mais pour les newbies comme moi, au delà des outils et des chiffres (forcément grandiloquents) il y a pas mal d'éléments intéressants pour comprendre le marché :
1. Il y a aujourd'hui 457 millions d'internautes (35 millions en France pour mémoire)soit 1/3 de la population...
2. La publicité étant arrivée tardivement, les chinois en sont encore avides d'autant plus si elle est engageante et aspirationnelle
3. Les entreprises (en particulier les petites) n'ont pas forcément de sites web (63% des entreprises entre 100 et 500 salariés en ont un)
4. Le débit est très bas en Chine en particulier pour les site hébergé hors Chine (il existe 2 entreprises de hosting : une au nord et une au sud) et les internautes sont encore très souvent sur IE6 - la plupart des sites occidentaux sont impraticables en Chine (sans parler de la censure sur Facebook, Twitter, Youtube et autres…).
5. Les médias sociaux ont explosés en Chine en raison de la censure depuis un moment (seul moyen d'avoir des discussions authentiques)
6. La TV est assez pauvre en Chine et par conséquent les vidéos sur Internet sont très largement consommées - le temps passé sur Internet est largement plus important que celui passé devant la TV et le viral fonctionne à plein régime.
7. Par voie de conséquence, les émissions de TV ont totalement intégré le web social comme élément indispensable et y sont totalement connectées
8. Le marché des médias sociaux n'a pas de leader "incontesté" comme en occident avec Facebook, Twitter ou Youtube (les champions se disputent encore beaucoup le leadership et les chinois ne sont pas très fidèles et donc changent rapidement d'outils). Bon malgré tout, pas besoin d'être leader local pour exploser les chiffres de n'importe quel autre pays hein…
9. Le marché est complètement truqué (pages vues, nombre de clics…) ce qui oblige à mettre l'emphase sur des kpi (Key performance indicator) comme les visites de qualité ( > 1 seconde), le temps passé ou encore le taux de conversion
10. Les KOL (Key Opinion Leader - les influents quoi) ne s'obtiennent qu'en payant (mais sans obligation légale pour eux de dire quand ils sont payés et quand ils ne le sont pas). Les Rp blogueur n'existent pas là bas.
11. L'ère, selon laquelle les KOL en Chine étaient d'abord des célébrités, est révolue - comme en occident les célébrités sont plutôt sur le M blogging (équivalent de Twitter) et il y a de vraies stars de blog venues du "peuple" même s'ils n'ont pas forcément de légitimité.
12. Tout à un prix en Chine vraiment tout (suppression de post, modification des résultats dans les moteurs de recherche…)
13. Les commentaires n'existent pas vraiment, ils ne partagent pas d'opinion (les principes comme Tripadvisor ne peuvent pas fonctionner) - même les "j'aime" ou "j'aime pas" n'existent pas
14. Le rapport à la vie privée est très différent là bas(photo de mariage > ce n'est pas privé / expérience pro > très privée /  lié un vrai nom avec une vraie photo > privé)
15. Il n'existe pas de lieu, comme Facebook, qui regroupe toutes vos infos. Ils n'en veulent surtout pas !
16. Ils partagent principalement par QQ avec leurs amis proches (un MSN très très avancé qui remplace quasiment l'email en plus d'autres fonctionnalités).
17. Le personal branding n'existe pas vraiment.
18. L'égo n'est pas vraiment dans la culture d'ailleurs même si cela change
19. La culture des plus jeunes rejoint la culture occidentale et les différences sont en train de s'effacer au fur et à mesure (voir le point 18 malheureusement...).
20. La présence des marques dans les médias sociaux se fait principalement par les KOL, quelques marques commencent leur M-blog mais encore peu populaire - Quelques marques comme Lancôme arrivent à faire des choses très efficace via un BBS (forum avec une interface relativement pauvre mais accessible depuis mobile).

En résumé cela donne vraiment envie d'en connaître plus et si comme moi vous avez raté la conférence China Connect (qui promettait d'être excellente) de la semaine dernière, sachez que je prépare un événement pour Octobre avec le Journal du Net sur 1 journée. Vous en saurez plus très bientôt…



Ambiance musicale du dimanche : Bohannon

Me voilà de retour d'un séjour exceptionnel en Chine, à Shanghai plus précisément.
Après un départ difficile (merci Air France pour le Surbooking), je suis arrivé dans une ville sans trop d'attente et je me suis retrouvé dans une sorte de mégalopole incroyable.
Je ferai demain ou dans les jours à venir une note un peu plus pro sur la Chine mais c'est en y allant qu'on se rend compte à quel point ils sont en train de prendre le pas sur un peu près tout.
Les défis à relever là bas sont gigantesques, les chiffres le sont évidemment aussi…en tous cas ca donne envie d'y retourner à minima et pourquoi d'y travailler un peu.
Non aucun effet d'annonce mais whaouh quoi !
Et c'est sans parler des nuits de SH…incroyablement festives, des restaurants succulents…bref 4 jours vécus à plein régime dont il va falloir que je me remette rapidement parce que l'acte reste chargée !

Coté musique, je ne vais sans doute pas vous mettre de la musique chinoise (désolé pour les amateurs) mais je vais repartir dans de la pure disco parce qu'en ce moment je suis à fond dedans !
J'espère que ce petit morceau de derrière les fagots vous plaira autant qu'à moi :


Bonne écoute et bon dimanche !

  • 5 Commentaires

Etes vous sur que les clients n'aiment pas attendre ?

A la conférence E1S2 à Toulon la semaine dernière, Fred Kreps, Directeur Général d'AlloCiné nous expliquait, dans le cadre de la table ronde que j'animais, qu'ils mettaient beaucoup d'efforts à réduire de millièmes de seconde l'affichage des pages afin d'assurer aux internautes la meilleure expérience possible.
Et cela semble logique, nous sommes tous de plus en plus pressés et habitués à ce que tout aille très vite, plus vite voire encore plus vite.
Pourtant, Michael Norton, professeur à Harvard a fait une étude intéressante je trouve.
A travers des expériences qualitatives, ils ont réussi à démontrer que finalement, ce n'était pas tant le problème d'attendre que de savoir ce qui se passe pendant ce temps.
D'un coté il y avait donc 1 site qui donnait la réponse de manière instantanée et de l'autre un site qui prenait 1 minute pour montrer le même résultat.
Toutefois, celui qui prenait 1 minute montrait le travail en cours et la complexité de la recherche. Au final, la majorité montrait une préférence pour le site lent mais clair sur la recherche en cours.
Attention, une seule limite évidemment : il faut que le résultat du site "lent" soit valable.
Ainsi, la transparence n'est pas que valide pour les RP mais aussi pour les process de toute évidence.
Réfléchissez-y si vous mettez en place un site !

 

  • 1 Commentaire

Quand GDF SUEZ communique sur l'utilité

Accueil
Ceci est un billet sponsorisé mais malgré tout et comme à chaque fois, si je l'écris, c'est que le sujet m'intéresse et que je vais en faire une vraie note et pas uniquement un mauvais billet avec juste ce qu'il faut de mots clefs.
Depuis un petit moment, j'explique que l'utilité est sans doute la clef de la communication désormais : faire des choses utiles, montrer que l'on peut l'être.
C'est d'ailleurs le positionnement de l'agence dans laquelle je travaille pour mémoire.
Clairement, je ne suis pas le seul à le dire et GDF SUEZ s'est positionné au pied de la lettre sur cette valeur avec une nouvelle baseline plutôt forte  : "Etre utile aux Hommes".
Ainsi et au travers de petites histoires réelles, ils souhaitent montrer comment leurs services, leurs actions mais aussi leurs salariés (au travers d'actions citoyennes) sont utiles au jour le jour.
Ces petites histoires me font un peu penser à la dernière campagne affichage d'EDF à la différence que cette dernière était centrée sur la marque et qu'ici GDF SUEZ se centre sur les gens.
Une étape majeure pour une entreprise de cette taille.

Vidéo sponsorisée par blogbang


Toutefois, bien qu'ils mettent en avant leur engagement social au service d'actions essentielle à l'emploi, on regrette malgré tout que le site lancé pour l'occasion n'est pas, lui même, une forme d'utilité si ce n'est de faire découvrir la dernière posture de la marque.

 

  • 21 Commentaires

Et si le marketing était vraiment utile ?

Nan parce que bon, sans vouloir cracher dans la soupe, on est relativement nombreux à se dire que finalement notre métier (que ce soit la com ou le market), c'est un peu inutile voire ca nuit aux gens puisqu'on essaie en permanence de leur vendre de nouveaux produits et services…parfois inutiles.
Pas très reluisant ce boulot donc à priori et, sans aller jusqu'à élever des chèvres dans le Larzac, nombre d'entres nous se tâtent souvent pour faire quelque chose qui nous semble utile vraiment !
Toutefois, un professeur de psychologie et de comportement du consommateur apporte un nouveau point de vue sur le métier.
En effet, il explique qu'en donnant envie aux gens d'accéder à de nouveaux biens, on les pousse à travailler et à être productif.
Il défend l'idée que sans désir, les gens seraient plutôt oisifs ou en tous cas, n'iraient pas trop loin dans leur travail et que c'est là l'utilité du marketing.
Même si je ne suis pas totalement d'accord avec lui, je trouvais le point de vue intéressant et alors que nous sommes en pleine redéfinition du capitalisme et de nos modes de vie (retour à l'essentiel), le rôle aspirationnel du marketing n'est pas à laisser pour compte puisqu'il améliore, au final, la productivité des travailleurs quelque part.
Alors rassuré ?