• 6 Commentaires

Point de vente et mise en scène

La manière dont on va pouvoir mettre en scène les produits est toujours une problématique forte pour l'ensemble des points de vente et surtout des marques.C'est ce que l'on apelle le merchandising.

Les commerciaux se battent à coup de promotions pour se situer en tête de gondoles, pour installer leurs produits en vitrine, pour mettre des kakémonos…
Pourtant et pour faire suite à ma note de la semaine dernière, il y a une petite chose qui m'a marqué à SF !
Comment donner envie de faire du sport dans un magasin de sport ?
Réponse :  des cours de sport au milieu du magasin !
C'est idiot, c'est basique et pourtant ça marche !
Il n'y a rien de tel que de voir des gens faire du sport pour avoir soit même envie de faire du sport…je ne parle pas d'un événement exceptionnel avec des mannequins mais bien de cours régulier dans le magasins.
Alors évidemment cela présuppose de laisser un espace vide dans le magasin qui soit assez grand pour permettre un cours d'aérobic en plein centre de celui ci et je sais que Paris est cher mais il ne faut pas s'y tromper SF aussi…
Cela implique certains coûts évidemment comme le prof de sport par exemple (mais je suis certain que les équipementiers sportifs se feraient un plaisir de vous en trouver un(e) très joli(e) et efficace)…

A mon sens cela a plusieurs avantages :

– Augmentation du panier moyen des clients

– Fidélisation (voire création d'enthousiastes) des personnes dans la zone de chalandise du magasins

– Amélioration de l'état d'esprit du magasin qui ne manquera pas de marquer les prospects

A ma connaissance cela n'existe pas dans les magasins de sport français et en tous cas pas à Paris, alors messieurs du marketing et du merchandising…vous savez ce que vous pourriez bientôt tester dans l'un de vos magasins…

gregfromparisAuteur: Grégory Pouy

Comments :

  1. Frédéric PERODEAU wrote…

    Bonjour Grég,
    en fait Décathlon le fait par exemple depuis un moment: practice de golf (La défense), mur d’escalade, soufflerie de vent et pluie pour tester les vêtements, piste pour rollers…Mais c’est vrai que la tendance est de plus en plus marquée..
    cours de cuisine en live (Lafayette Maison) , cours de bricolage (les ateliers du BHV)….
    Un point négatif cependant que tu n’as pas mentionné: le shopper peut avoir l’impression qu’on lui « prend du temps » inutilement. « Je viens dans un mag pour acheter et pas pour avoir des cours (phrase souvent entendue dans les enquêtes faites sur le sujet).

  2. greg wrote…

    Salut Fred,
    Ca me fait vraiment plaisir de te voir par ici et je suis honoré d’avoir un de tes commentaires.
    je sais à quoi tu fais référence pour Décathlon, j’ai failli en parler dans l’article pour expliquer que ce n’était pas (de mon point de vue) la même chose et puis je me suis dis que je répondrais si on me faisait la remarque en commentaire.
    Le fait de laisser un espace de test produit est la moindre des choses mais n’est pas comparable avec des cours pour le coup.
    Par contre, tu as raison, les exemple de Lafayette et de BHV sont beaucoup plus proches si tenté qu’ils ne donnent envie qu’aux gens qui participent et moins aux autres.
    Dans le cas, du magasin de sport, cela donne une vraie dynamique, même pour les gens qui ne participent pas !
    Je suis surpris du rapport d’étude auquel tu fais référence car les gens ne sont pas obligés de participer et j’aurais supposé qu’ils le feraient de bon coeur dans la mesure ou cela est ouvert et gratuit Vs difficile à trouver et payant…

  3. Yael Rozencwajg wrote…

    Salut Greg,
    Il me semble que Nike ou Adidas avaient fait quelques operations au Citadium a Paris.
    Mais en regle generale en effet je te rejoints sur le fait que l’animation dans les points de vente de sports et equipementiers manque. Je pense que la raison principale est budgetaire et les politiques sont plutot portees sponsoring que merchandising.
    Il faut aussi voir que les magasins de sport multimarques sont finalement peu nombreux: Decathlon va prefere sa propre visibilite, Go Sport (euh…), Citadium apparemment le mieux place fait quand meme pas mal d’operation au RDC du magasin.
    Mais a creuser en effet…

  4. Bruno wrote…

    Cela pourrait s’apparenter à ce que l’on appelle le marketing expérientiel.

    Des stratégies de ce type sont déclinables dans différents secteurs : magasins de cuisine, magasins de sport, magasins de musique, magasins de bricolage… Dans de nombreuses enseignes les cours se multiplient.

    Le fait de faire participer le client et de le former aux produits est souvent bénéfique.