• 1 Commentaire

Savoir c'est savoir que l'on sait pas [d'autant plus dans le digital] !

A cette période où l'on voit énormément de notes sur les tendances 2011 sortir (j'en ai même sorti une ou presque c'est pour dire), il est bon de rappeler que même si on regarde comment les choses évoluent, personne ne peut dire comment le digital va évoluer.

C'est évidemment un exercice intéressant mais il est important de rester humble par rapport à tout cela car si le web nous a appris quelque chose, c'est qu'il va vite, très vite !

Des choses que l'on pensait possibles ne voit jamais le jour, des choses que l'on imaginait pas, surgissent de manière durable (ou pas), bref…

C'est un état de fait très perturbant pour les marketers qui doivent provisionner leur budget en septembre pour l'année suivante en sachant précisément où ils vont investir et puis pour ces derniers, c'est aussi rassurant de se dire qu'ils vont pouvoir s'appuyer sur des gens qui savent EUX.

Entre vous et moi, personne ne sait…et les pseudo experts très surs d'eux me font toujours beaucoup rire en fait.

A mon niveau, je crois que ce qui fait la différence, c'est que je n'ai que très peu de certitude (si ce n'est les valeurs humaines, d'où ma note sur le retour en force de la sociologie) et que je lis beaucoup pour tenter de comprendre la manière dont les choses évoluent, je suis ouvert aux changements, aux choses nouvelles…Je n'ai pas peur de dire que je ne sais pas quand c'est le cas et je ne crois pas que cela fasse de moi quelqu'un de moins compétent.

Je crois finalement que le digital pousse à devenir souple dans sa vision de la communication et du marketing tout en s'appuyant sur des bases solides.

En dehors des lancements produits (qui eux surfent sur les tendances) je crois qu'il faudrait presque prévoir une ligne "innovations digitales" dans les budgets qui permettrait à une marque de rebondir sur un réseau ou sur un service qui explose d'un coup.

gregfromparisAuteur: Grégory Pouy

Comments :

  1. Samuel A. wrote…

    Pas bête du tout cette fameuse ligne « innovations digitales ». Vraiment intéressante même.