• 11 Commentaires

Question ouverte : comment les sectes peuvent utiliser les médias sociaux ?

Samedi je me suis offusqué sur Twitter en voyant que l’église de scientologie s’était lancée sur Twitter et avait décidé de suivre mon flux (pour le moment l’antenne française suit 148 personnes et est suivie par à peine une vingtaine de curieux (je suppose)).
Cela m’amène finalement à la question que je pose dans mon titre. Ceci est une question ouverte, car je n’ai pas forcément la réponse et vous invite donc à rajouter votre pierre. D’ailleurs ici, je concentre mes 3/4 idées sur Twitter.
A mon sens, il y a plusieurs utilisations possibles, quasi comme pour une entreprise :
1. Fidélisation : garder une certaine emprise sur les membres en leur envoyant des messages au quotidien, en réagissant sur ce qu’ils disent…Jouer sur la proximité.
2. Conquête : en suivant ce que disent un certain nombre de personnes, ils peuvent suivre les sujets les plus sensibles et donc se positionner dessus très rapidement (comme les journalistes le font mais de manière différente). L’idée n’est donc pas forcément de recruter les personnes présentent sur Twitter (quoique par effet de bord pourquoi pas) mais surtout d’être bien présent sur les bons sujets, ceux qui arrivent et sont sous-jacents.
3. Conquête toujours : se donner un visage humain, et démontrer qu’ils sont « comme nous ». Par exemple, ce message posté par eux samedi : « nous aussi on regarde l’Eurovision ». Jouer sur l’authenticité.
3. RP : bon et si on délire un peu on pourrait imaginer qu’ils puissent faire des RP genre : « les 100 premiers à retwitter ce message rencontreront Tom Cruise à NYC » (ben quoi ?).

C’est évident qu’ils allaient y venir d’une manière ou d’une autre et je trouve bien qu’ils le fassent à visage découvert d’ailleurs. Cela dit, il y a peut être également des membres (présents sous leur nom propre) qui vont essayer de recruter des âmes faibles à travers ces nouveaux réseaux, cela peut aller très vite et leur faciliter le travail, vous ne croyez pas ?

gregfromparisAuteur: Grégory Pouy

Comments :

  1. Léo wrote…

    Bien sur que si, cela va devenir très facile pour eux de trouver et de conquérir leurs clients potentiels, comme toute entreprise qui se respecte d’ailleurs.
    L’idée des réseaux sociaux est géniale de principe mais en pratique le mal est partout ! Cela éloigne tes amis au lieu de les rapprocher et cela te rend vulnérable aux plus malins. Ma solution reste de les bannir de mon navigateur 🙂

    Ce n’est pas indispensable, loin de là…

  2. Aqualine wrote…

    Il fallait s’y attendre. Et à mon avis ça ne fait que commencer. Les sectes ont toujours redoublé d’imagination pour attirer de nouvelles victimes. Pour le coup, la responsabilité de Twitter (entre autres) est engagée. A eux de savoir si ils veulent rentrer dans ce « jeu ». Si la Scientologie etait officielement considérée comme une secte la question ne se poserait même pas ! Donc à mon avis, le plus gros du problème se situe bien plus haut ;-))

  3. Aline wrote…

    Cela me paraît assez logique: faire du porte-à-porte sur le web est un bon moyen de démarcher des futurs recrues, de faire passer leur philosophie et de réagir rapidement à des questions d’intérêt général. Après tout, si des marques de renom se mettent à twitter pour assurer leur « propagande », il n’y a pas de raison que la méthode ne séduisent pas les scientologues… A quand Benoît XVI sur Facebook?

  4. tristan wrote…

    J’y vois un aspect différent. Une secte est pour moi quelque chose de secret. La voir sur twitter est quand même étonnant. Je ne connais pas du tout l’univers des sectes, mais les voir sur la place publique n’est-elle pas une bonne façon de les désarmer, de dire « la voilà, on sait qu’elle est dangereuse, regarde ». D’autant qu’on sait que les blogueurs aiment réagir et donner leur avis sur ce qu’ils pensent être mal, agissant parfois comme des chiens de grade d’internet. Là, en venant sur twitter, elle attire le regard des blogueurs et donc potentiellement leur foudre. Donc l’église de scientologie s’est peut être tiré une balle dans le pied. J’aimerai avoir votre avis.

  5. Xav wrote…

    – Forme d’humanisation du mouvement.
    – Comme n’importe quel annonceur, tenter d’éteindre les feux si nécessaire
    – Super terrain de chasse : puisque sur les réseaux sociaux les individus exposent leurs états d’âmes

    Par contre, je m’en tape de rencontrer Ton Cruise, tu peux te la garder ! 🙂

  6. eleof wrote…

    Au contraire Tristan !!
    Les sectes ont besoin d’être vues, d’être reconnues, elles ne gagneront jamais la respectabilité dont elles rêvent en restant cachées.
    En s’infiltrant, en réagissant à des sujets simples, en disant qu’elle et leurs membres sont comme tout le monde, elles réussissent à se banaliser et c’est là qu’elles sont dangereuses.

    Puisqu’elles font partie du cadre pourquoi ne pas aller y faire un tour ? oh, pourquoi les embêter si elles sont comme nous ?
    la manipulation mentale, l’extorsion d’argent et toutes leurs autres dérives elles ne nous les montreront jamais sur internet !

  7. greg wrote…

    « le mal est partout » ce n’est pas faux mais si tu raisonne comme ça, tu ne fais plus rien, je crois que c’est à chacun de bien apprendre comment bien utiliser ces outils qui offrent de très belles opportunités surtout !

  8. greg wrote…

    Il me semblait établi que s’en était une non ?

  9. greg wrote…

    Hum peut être plus tôt que ce que tu ne crois..

  10. greg wrote…

    Je suis plutôt de l’avis d’Eleof effectivement !

  11. greg wrote…

    Bon je garde Tom Cruise alors, je trouverais bien une copine ou 2 qui rêve de le rencontrer (moi je m’en fou un peu aussi, c’est clair)